Update: Un billet qui vaut pas un clou

>

Ceci n’est ni une nuée de bêtes tuée au Baygon ni un screen shot de mon Hiscore à Space Invader !
On m’a juste demandé comment j’avais réalisé mes custo-clous… et à quoi ressemblait lesdites petites (sales) bêtes.

Y’a t’il vraiment des personnes qui n’ont pas compris comment on plante un clou?

Bon aller, je suis sympa! J’explique…

Pour les gens qui ont, non pas deux mains gauches, mais carrément pas de bras (pas de chocolat), voici la méthode et les photos:

Ça, c’est la dose de clous (1kg soit le poids d’une belle boîte de cassoulet) et la pince (Bretodeau !!!).

Pour réaliser une super déco vestimentaire cloutée ultra branchée lookée à mort pile poil dans la tendance sans faire appel à Valérie D., on prend la dose de clous ci-dessus présentée, on réfléchit au motif qu’on veut créer en fonction du vêtement à customiser.

En gros, on pose les clous sur la pièce pour visualiser le motif, vite fait bien fait.


Quand on est sûre de soi: On prend délicatement un premier clou dans sa main droite (ou gauche, faut pas contrarier les sensibilités de chacun).

On le positionne à l’endroit où on veut le planter, on appuie légèrement avec les doigts pour insérer le clou au bon endroit, et avec une pince, on appuie plus fort pour que le clou s’ancre dans le tissu.

Pour faire les choses bien proprement, on s’arrange pour que les griffes du clou s’incurvent à l’intérieur du clou et non pas vers l’extérieur.

Du coup, c’est presque aussi joli dedans que dehors, nan?

Bon, par contre, j’anticipe déjà les questions du genre: « Ça passe à la machine à laver? (…) Ça rouille pas? (…) On perd pas les clous au lavage? (…) Ça gratte les griffes dans le tissu? (…) « 

Si on incurve les griffes vers l’intérieur des clous, pas de risque de perte, ni de grattouille!

Pour ce qui est de la rouille, si vous achetez les clous en mercerie, c’est prévu pour un usage vestimentaire donc pas de risque de bavures marronnasses au lavage ni à la main ni en machine.

Et même que si on s’y prend bien (genre avec délicatesse – pas en mode gros bourrin, éléphantesque), on peut même retirer les clous quand on en a marre et récupérer des sapes vierges de trous trous.

Alors, allez y lâchez vous avec les clous et venez me montrer vos réalisations !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives