>Cooking Nana

>Dimanche, j’avais envie de faire des gâteaux, de la pâtisserie, des douceurs sucrées mais surtout j’avais envie de quelque chose de nouveau, d’une surprise et de chocolat… vous me suivez? Gros problème ! Je n’avais pas de Nutella sous la main et encore mois de Kinder surprises :/

Alors, pour changer du sempiternel gâteau au yaourt du dimanche que je fais, refais, re refais et qui finit trop par sous entendre que la fin du week-end est proche au lieu d’enivrer mes narines, j’ai innové.

En fait, le dimanche à la maison, soit le frigo est plein (courses la veille) soit il y a de l’écho dedans (flemme de faire les courses la veille).

Ce dimanche, c’était flemme (et petit rhume) donc frigo vide alors pour innover, j’ai vraiment du me creuser le ciboulot.

Heureusement que la fourmi est quand même un peu prévoyante, et que même frigo vide, elle ne meurt jamais de faim, les placards conservent toujorus quelques trésors (à condition d’avoir un poil d’imagination, ce que n’a pas Chouchou puisqu’il s’étonne toujours que j’arrive à cuisiner quelque chose quand il n’y a plus de fromage, de papates et de steaks à la maison).

Notamment, j’ai toujours de la farine, du sucre, du blanc d’œuf en poudre et du lait en poudre.
En prenant ces ingrédients de base, en ajoutant un peu de poudre de perlimpinpin, et un rien de bonne humeur, je me suis pas trop mal défendue.

Je vous livre ma trouvaille: des petites bouchées ultra moelleuses à mi chemin entre la génoise et le financier.

La popote du fond des placards (sans la poussière):

  • 80 grs de farine
  • 80 grs de beurre salé fondu
  • 80 grs de sucre
  • 90 grs d’eau à température ambiante
  • 15 grs de blanc d’œuf en poudre (ou 2 blancs frais sans ajout d’eau)
  • 2 cc de levure chimique
  • + au choix: cannelle, sucre vanillé, confiture, Nutella etc…
La préparation:

Dans un saladier: on verse la farine, la levure, le sucre, le beurre fondu, on touille.

Dans un petit bol à part, on mélange l’eau et le blanc d’œuf en poudre (on saute cette étape si on a des blancs frais). On ajoute le blanc d’oeuf reconstitué à l’autre appareil et on continue de touiller.
C’est là qu’on ajoute les épices telles que la cannelle, le gingembre ou le sucre vanillé pour donner un arôme sympa aux biscuits.

Attention, si on veut ajouter de la confiture ou du Nutella, c’est plus tard !

On verse la pâte dans des moules jusqu’à 3/4 de hauteur.

La confiture ou le Nutella, c’est maintenant: on verse une petite cuillère au centre de chaque biscuit une fois les moules remplis ou alor on verse la confiture (ou autre entre deux couches d’appareil à biscuit, selon si on veut avoir un point de confiture cuite sur le dessus du biscuit ou un coeur fondant.

On enfourne à 170° pendant 15 minutes. Et comme d’hab, il faut attendre que ça refroidisse sur une grille sinon on se brûle le bout de la langue.

Chouchou a adoré ces petits biscuits moelleux, comme s’ils étaient « les meilleurs que j’avais jamais faits » (toujours selon Chouchou).

La texture est moelleuse à cœur comme une génoise. La croûte est quant à elle légèrement croustillante et dorée comme un financier mais sans le goût des amandes.

Cela dit, vous pouvez toujours ajouter de l’extrait d’amande amer pour rappeler les financiers mais quand on parle de cuisine vide placards, je suis pas sûre que l’extrait d’amande amer en fasse partie :/

Et vous, vous me livrez vos recettes innovées avec des restes?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives