Les Papotages de Nana - Parfums

Une femme sans parfum est une femme sans avenir (Coco Chanel)

 

C’est drôle parce qu’à force de tout raconter ici, je me rends compte qu’il existe encore plein de sujets que je n’ai jamais abordés. En voilà un bon exemple : le parfum. Pourtant, comme beaucoup de filles, c’est un geste que je pratique quotidiennement.

 

C’est le détail féminin par excellence qui termine une tenue au même titre qu’on achève un make up avec un voile de poudre et un trait de baume à lèvres.

 

Selon les fragrances, on peut se la jouer femme fatale ou jeune fille en fleurs. Pour ma part, je tombe toujours éperdument amoureuse des parfums aux saveurs ultra sucrées, gourmandes avec une pointe d’épices. J’aime l’idée de me tremper dans du bonbon liquide le matin. Ça me met de bonne humeur et me donne l’impression d’être une éternelle adolescente (en vrai, je porte le même genre de parfum depuis que j’ai 14 ans et fais collection des bouteilles éphémères Escada depuis Chiffon Sorbet… ça ne me rajeunit pas).

 

Cette année, on ne change pas une équipe qui gagne. Je continue avec les odeurs de bonbons, de sucre, de barbapapa… Je n’y peux rien, c’est ma marque de fabrique. Du moment qu’il y a un petit côté épicé, piquant, je fonds littéralement et me prends à voyager (un léger besoin de vacances, peut être?).

 

Premier arrêt : La Provence. Lorsque j’ai senti l’eau des missions du Couvent des Minimes (qui existe pour de vrai), j’ai immédiatement su que ce parfum serait mien. De la vanille, de la myrrhe et du cèdre. Cette eau de Cologne est très légère et subtile mais avec suffisamment de caractère. Idéale pour tous les jours mais j’avoue que j’en mets une sacrée dose pour la sentir sur moi toute la journée.

 

Deuxième arrêt : New York. Pour ne pas me lasser de la douceur de l’eau des missions, j’alterne avec mon parfum préféré d’entre tous, l’éphémère Sexy Graffiti par Escada que j’ai gagné chez ma Poulette préférée. Celui-ci est composé de fraise, de framboise et de muguet. Ouais, je sais, on dirait un parfum de glaces à 3 boules. Celui-ci est bien plus puissant que le précédent mais il est vraiment addictif.  

 

Dernier arrêt : Une île perdue au milieu de l’océan avec le flacon de Vanille Coco du Comptoir Sud Pacifique. Alors ce parfum là, il est juste incroyable. C’est la garantie d’un voyage au bout du monde. Pas de surprise, il sent la vanille et le lait de coco et c’est tout. Il est assez simplement composé par rapport aux autres et c’est ça qui est bien. Mais, attention, toute ressemblance avec les parfums de supermarché aux odeurs synthétiques est proscrite. On est ici sur du parfum haut de gamme, sur mesure. Du coup, je le réserve pour le week end quand je suis d’humeur vagabonde.

 

Finalement, pas besoin d’aller très loin pour voyager. Et vous, ça évoque quoi le parfum? 

 

Bisoux les papoteurs et les papoteuses. 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “Une femme sans parfum est une femme sans avenir (Coco Chanel)”

  1. Tu as tous les éphémères Escada ? C’est drôle, ma maman a travaillé longtemps chez eux, et du coup j’ai aussi plein d’accessoires (dont un joli sac vert improbable chiffon sorbet justement…)

    • JOhanna dit :

      C’est fou ce que tu me racontes là ! Oui, je fais la collection des éphémères d’Escada. Chiffon sorbet était mon préféré mais depuis il y a eu quelques pépites tout de même.
      Je serai curieuse de voir ton sac vert 😉

  2. Trukmus dit :

    Pour moi, certains parfums me font penser à des gens

    Par exemple, Oscar d’Oscar de la Renta, c’est LE parfum de MA grand mère, et du coup, quand je le sens sur quelqu’un d’autre, ça me fait bizarre.

    Moi, je suis assez fidèle en parfum, et je porte 24 Faubourg d’Hermès (et j’aurais du mal à en changer ;))

    • JOhanna dit :

      C’est vrai que les parfums sont souvent associés aux personnes. C’est drôle parce que chez moi ça ne fonctionne qu’avec les parfums masculins. J’associe plus facilement un parfum à un mec qu’à une nana. Va comprendre…

  3. (made in)Faro dit :

    C’est vrai que les parfums sont un sujets important dont j’aime parler. En même temps, l’odorat est l’un des premiers sens que nous développons (avec le goût, mais c’est intimement lié ^^).
    D’ailleurs, un parfum m’évoque souvent une personne, un moment, un lieu, une envie, …
    Un truc un peu moins agréable : mon ex portait un parfum bien spécifique. Dès que je sens quelqu’un avec, j’ai directement la nausée ! C’est assez incroyable ^^

    Bises !

  4. Bonbonroz dit :

    J’ai une mémoire olfactive très développée, qui fait que j’associe facilement une odeur à une personne (ce qui n’est pas toujours simple quand les parfums se télescopent avec les souvenirs…). Je change régulièrement de parfum, notamment selon les saisons et l’impression que je veux faire. J’ai un parfum pour le boulot, un pour sortir avec mon homme, un pour les envies de soleil, un pour les jours de pluie…

    • JOhanna dit :

      ET ben didonc, quelle organisation ! Et si tu te trompes entre le parfum du week end au boulot et l’inverse? Ça conditionne ta journée? ^^

      • Bonbonroz dit :

        Ouais, je sais, on m’a appelée « maniaque » récemment, pour la première fois de ma vie… Je ne sais pas si ça me conditionne la journée, je ne me suis encore jamais trompée ^^ Mais je pense que ça me ferait bizarre, surtout en début de journée quand le parfum est encore bien présent! Ces parfums sont très différents, quand même…

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives