Les Papotages de Nana - Mirabelles

Mira (ma) belle

 

Aujourd’hui, il pleut, il fait tout gris, tout vilain. La motivation est au top de la loose à mesure que s’installe sournoisement l’automne.

 

Mais comme je suis adepte de la méthode Coué (aussi appelée communément #positiveattitude sur un réseau social bien connu et pépiant), j’ai décidé de combattre la morosité avec des mirabelles. Ok, ce sont certainement les dernières de la saison mais on en trouve encore… si si cherchez bien. Pour moi, ce fruit caractérise vraiment l’été indien. Allez comprendre : Sans doute sa belle couleur orangée, son petit goût tout doux… C’est du bonheur concentré… Parfait pour une journée de pluie comme aujourd’hui 🙂 

 

Alors en avant ennemis de l’automne et des bottes en caoutchouc, militants du thermomètre à 27°, goinfrons nous tous de mirabelles compotées, dorlotées, caramélisées au four avec des amandes effilées craquantes… pour lutter contre l’implacable destin des saisons. Quoi, je m’emporte?  

 

Non mais sérieusement, cette recette est vraiment top pour le moral : Non seulement elle est hyper simple à réaliser (voire inratable) mais en plus elle se réalise sans effort (sauf peut être celui de dénoyauter les mirabelles… mais si vous avez des enfants, c’est le moment de les mettre à contribution… tranquillité assurée pendant au moins 15 minutes). Et cerise sur le gâteau, c’est une gourmandise qui n’a aucune conséquence pour la ligne car elle contient très peu de sucre ajouté.

 

Avec ça, si on n’est pas d’attaque pour combattre l’automne… J’ai des raisons de m’emporter !!!!

 

Ingrédients

 

500 grs de mirabelles

50 grs de sucre

1 gousse de vanille

50 grs d’amandes effilées

 

On commence par préchauffer le four à 160°. Pendant ce temps, on lave les mirabelles, on les essuie et on les coupe en 2 pour retirer le noyau. On les dispose sur une plaque à patisserie de manière régulière.

 

Dans un saladier, on verse le sucre. On y ajoute les grains de la gousse de vanille qu’on aura préalablement fendue en 2 et grattée. On mélange bien pour que la vanille se répartisse dans le sucre.  

 

On saupoudre les mirabelles avec ce sucre vanillé. On peut aussi mettre la gousse au milieu des mirabelles pour qu’elle diffuse d’avantage. Sinon, on garde la gousse pour la mettre dans son paquet de sucre = sucre vanillé maison garanti !

 

On enfourne les mirabelles pendant une bonne heure à 160° et on laisse compoter gentiment. On n’hésite pas à jeter un oeil de temps à autre pour vérifier que les mirabelles ne brûlent pas: Elles ont tendance à s’avachir à la cuisson et lâchent du jus qui va accélérer la caramélisation… Après c’est trop tard !

 

Pendant que les mirabelles cuisent, on fait torréfier les amandes effilées dans une poêle chauffée à blanc (sans matière grasse, quoi). Alors là, il faut surveiller parce que ça brûle en 30 secondes chrono… On retire du feu dès que les amandes prennent une petite coloration sur les bords. On réserve.

 

Quand les mirabelles sont cuites, on les dépose dans un plat et on saupoudre avec les amandes effilées. C’est tout !

 

A consommer sans modération. Avec un fromage blanc et des céréales, sur du pain beurré façon grosse tartine de campagne, avec une grosse boule de glace au caramel au beurre salé… Bref, toutes les déclinaisons sont possibles… Mais j’arrête là parce que je sors du petit déjeuner et je sens que la faim me tiraille déjà rien que de penser à toutes ces gourmandises.

 

Aller hop, au boulot maintenant (et de bonne humeur s’il vous plait). Bisoux.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “Mira (ma) belle”

  1. Selma dit :

    Les mirabelles ce sont les bons fruits de chez moi <3<3<3

  2. Little Bounty dit :

    Aaaah, ça me rappelle mes 2 années alsaciennes et se mirabelles trop miam. C’est si bon

    C’est clair qu’avec ce temps de bouse, un peu de réconfort culinaire ne fait pas de mal 🙂

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives