La génoise c’est ultra facile voire carrément inratable !

Hello la compagnie,

 

On est enfin sorti de ce mois de janvier à rallonge. Que va nous réserver le mois de février???? Suspens !

 

Chez nous, février rime avec anniversaire de Baby T (on m’a dit d’arrêter de l’appeler baby parce qu’à 5 ans, elle n’est plus franchement un bébé) (ok mais alors quoi, faut que je l’appelle Miss T? On dirait un peu Mister T au féminin, pour ceux qui se souviennent, c’est un peu bizarre non? Dites moi en commentaires ce que vous en pensez et si vous avez des idées de surnom, je suis à l’écoute).

 

Bref, je digresse déjà, on est pas rendu les amis.

Donc qui dit anniversaire, dit gâteau d’anniversaire. Cette année, j’ai été tellement débordée par les événements (fermeture de crèche, coco, auto tests, recherche de pharmacie qui fait des tests buccaux sur les enfants etc) que je n’ai pas vraiment vu le truc de l’anniversaire arriver. Je n’étais même sûre qu’on organise quelque chose puisqu’à tout moment, les gamins auraient pu être malades et ne pas venir. Jusqu’à la dernière minute, on n’a préféré ne rien prévoir pour ne pas faire de peine à la principale concernée qui, du haut de ses 5 ans, n’aurait pas sans doute pas très bien compris l’histoire.

 

Donc arrive le dimanche, jour J où les copains étaient supposés débouler (10 gamins entre 2 et 6 ans qui dit mieux?) et à 10 heures du matin, je n’avais pas l’ombre d’un gâteau prêt. J’aurais pu dégainer l’option Utopie mais c’était sans doute un peu too much pour des enfants qui n’auraient eu d’yeux que pour les bonbons du buffet.

 

Après avoir creusé ma cervelle une bonne heure, j’en suis arrivée à la conclusion qu’il fallait faire simple, efficace, un peu waouh quand même mais sans y passer 4 heures (que je n’avais pas de toutes les façons). Et voilà comment ça s’est terminé en génoise décorée aux chamallows et garnie à la crème montée mascarpone/ confiture de fraises.

 

Je vous livre immédiatement ma recette, je vous jure, c’est si simple que vous ne pourrez pas rater ce gâteau. Promis !

 

 

Ingrédients pour la génoise:

5 œufs entiers à température ambiante (soit 250 grs)

125 grs de farine

125 grs de sucre

 

Ingrédients pour la crème mascarpone et la déco

200 grs de mascarpone bien froid

200 grs de crème liquide entière bien froide aussi

30 grs de sucre glace (en poudre ça marche aussi mais on sent les grains)

1 splash d’extrait de vanille 

De la confiture de fraise (si c’est la saison des fraises fraîches c’est encore mieux)

Un peu d’eau pour délayer la confiture

Quelques chamallows pour la déco

 

On commence par la génoise : On va préchauffer le four à 180°.
Pendant ce temps, on beurre un moule à bords hauts, dont le diamètre approche 18/20 cms. Et on le réserve au frais pour que le beurre reste bien figé.

Dans un grand saladier, on va casser les œufs et ajouter le sucre. 

 

Le secret de la génoise inratable, c’est maintenant : A l’aide d’un batteur électrique, ou d’un robot, on va faire mélanger/ battre les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange double voire triple de volume. Il faut compter une bonne dizaine de minutes. Moi, j’ai laisse tourner mon robot 14 minutes pour être sûre. 

Le mélange devient très mousseux et jaune très pâle. C’est exactement ce qu’on recherche. 

 

Une fois qu’on en est là, on va ajouter la farine tamisée (ça aussi c’est une étape très importante): Pour vous faciliter la vie, vous prenez une passoire et vous passez votre farine à travers, ça retire tous les petits grumeaux qui pourraient s’être formés. On ajoute la farine au mélange précédent petit à petit et on l’incorpore très délicatement à l’aide d’une spatule en faisant des 8 dans le bol. On ramène la farine des bords extérieurs vers le centre, en essayant de ne jamais casser le volume. Prenez votre temps, c’est comme ça qu’on obtient la plus belle des génoise.

 

Quand toute la farine est incorporée, on verse la pâte dans le moule beurré et on enfourne. C’est parti pour 25/30 minutes de cuisson. Vers la fin, on surveille pour ne pas faire brunir la génoise. On plante une lame de couteau dans le gâteau pour vérifier la cuisson intérieure. Si la lame ressort sèche, le gâteau est cuit. On était alors le four et on le laisse refroidir avec le gâteau à l’intérieur quelques minutes. Ensuite, on démoule la génoise et on la laisse refroidir complètement sur une grille.

 

A ce moment là, on va s’atteler à la crème montée mascarpone : Là aussi, c’est une crème très simple à réaliser mais avec quelques astuces à respecter pour ne pas la rater. Pour commencer, exit la crème fleurette, légère ou je ne sais quelle appellation. Ici, on veut du gras, c’est ça qui permet à la crème de monter en chantilly. Les crèmes trop légères ne monteront jamais, ne vous faites pas d’illusion !

 

Ensuite, tout aussi important, la crème liquide, le mascarpone ET le bol dans lequel on va monter la crème doivent être très froids. L’idéal est de tout mettre au congélateur 10 minutes avant de commencer. Oui oui le bol aussi !!!!

Quand tout est bien froid, on sort le bol, on y verse la crème et le mascarpone en même temps. Et on va battre le tout à l’aide d’un robot ou d’un batteur électrique. On peut le faire au fouet manuel mais ça risque de prendre trop de temps et de laisser la crème se réchauffer. C’est là qu’on risque de rater sa chantilly.

Donc on y va avec le batteur, ça prend un bon 5/10 minutes pour avoir une crème bien onctueuse et aérienne. On ajoute vers la fin, le sucre glace et l’extrait de vanille. On continue de fouetter quelques instants pour bien incorporer le tout. Et c’est prêt. On réserve la crème au frais.

 

Plus tard, quand le gâteau est bien refroidi, on va pouvoir passer au montage:

J’ai fait du simple pour cette fois, je n’avais pas le temps de faire plusieurs étages et des garnitures et de la déco de folie. Donc, j’ai commencé par couper le gâteau en deux (dans le sens de l’horizontale, ça va de soi).

Dans un petit bol, j’ai mélangé quelques cuillères de confiture avec de l’eau pour délayer ma confiture. A l’aide d’un pinceau, j’ai imbibé les 2 faces intérieures de ma génoise avec ce mélange. On peut tout aussi bien le faire avec une petite cuillère, ça fonctionne très bien.

 

J’ai ensuite étalé sur les 2 faces intérieures de mon gâteau de la crème montée. On y va généreusement, ce n’est pas grave si ça déborde sur les côtés. On rectifiera ensuite. Au centre, j’ai ajouté encore un peu de confiture délayée pour apporter un peu de sucre et de gourmand à ma crème. Un peu comme un cœur secret de fruit.
Si vous avez des fraises fraîches (quand c’est la saison, s’il vous plait, pas en plein mois de janvier), vous pouvez rajouter quelques tranches à l’intérieur et sur le dessus pour la déco.

 

Une fois que l’intérieur du gâteau est bien tapissé de crème sur les 2 faces, on va assembler le gâteau. On pose la face du dessus sur celle du dessous, crème contre crème. C’est normal si ça déborde un peu et ce n’est pas grave. A l’aide d’un couteau plat ou d’une spatule, on va lisser les bords du gâteau. L’idée est de faire un peu un naked cake avec la crème lissée sur les bords du gâteau de manière pas super régulière. C’est exactement l’effet recherché. On essaie juste de combler les trous qui pourraient y avoir dans la couche de crème.

Quand c’est fait, on va rajouter une belle couche de crème sur le dessus du gâteau. On lisse le tout à l’aide de la spatule ou du couteau. Et maintenant, on peut passer à l’étape de la déco.


S’agissant d’un gâteau d’anniversaire pour une petite fille de 5 ans, je me suis contentée de quelques chamallows roses sur le tour du gâteau et des bougies au centre. Mais vous pouvez tout à fait mettre des fraises fraîches, d’autres fruits, des bonbons, des fleurs comestibles…. Bref, c’est le moment de laisser parler votre imagination.

 

On réserve la génoise au frais jusqu’au moment de servir. La crème va se solidifier un peu. En tous cas, il faut à tout prix éviter de la laisser dehors car il va ramollir et le gâteau va s’affaisser.

 

Et voilà, vous avez réussi un magnifique naked cake. On n’a pas passé 4 heures en cuisine et l’effet waouh est assuré.

 

J’ai hâte de voir vos réalisations. N’hésitez pas à m’envoyer des photos de vos cakes. J’adore ça <3 

   

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un Papotage

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *