Les Papotages de Nana - Valmer

Une balade en Touraine

Qui dit « pas de vacances en août » n’empêche pas quelques week-ends par ci par là pour décompresser.
 
Et quoi de mieux que de partir en week-end en semaine ou en octobre quand tout le monde râle sur son sort, la rentrée, le temps pourri, les premières grippes et les bouchons à Paris?
 
Me voilà donc en route un samedi 1er octobre en compagnie de ma moitié photographe le bien nommé Chouchou pour visiter le château de Valmer avec d’autres copines blogueuses.
 
 
Premier constat : le domaine est bien mal nommé puisque du château, il ne reste rien hormis les dépendances et une petite maison de maître totalement disproportionnée par rapport à la taille du domaine en lui même. Ravagé par un incendie dans les années 50, la famille n’a pas voulu se lancer dans la reconstruction du château, à cause du coût des travaux et de l’entretien d’un telle bâtisse.
 
Du coup, la maîtresse des lieux, Madame Alix de Saint Venant s’est concentrée sur le potager et les jardins du château. Et elle n’a pas à rougir du travail accompli car ce potager d’un hectare est un véritable petit bijou.
 
 
On s’y sent bien. On a le droit de se balader au milieu des allées, de toucher, de sentir, de goûter. C’est même une obligation de notre hôtesse, selon laquelle, c’est la meilleure manière d’appréhender les légumes et les plantes méconnues.
 
Oui Oui, je suis en jupe et débardeur le 1er octobre par 35° à l’ombre !
 
Après la visite du potager, impossible de ne pas aller s’enivrer dans les chais du château, 2ème spécialité du domaine. Cette fois, c’est Jean de Saint Venant, le fils d’Alix qui s’y colle. Sous ses airs de baroudeur farouche, se cache un amoureux des vignes et du bon vin qui a toujours une anecdote à partager. D’ailleurs, Jean ne perd pas une occasion de nous faire goûter la bernache (mout de raison en fermentation) à 2 stades de fermentation différents.
 
Jean : Le fils de la châtelaine, c’est lui !
 
S’ensuit la visite des caves où la température est bien agréable, en cette journée de canicule d’octobre (?)
 
 
 
De fils en aiguilles, la balade nous mène dans la chapelle du château qui est restée intacte à travers les siècles, et pour cause, elle a été construite comme les maisons troglodytes, creusée dans la roche, sous l’une des terrasses du château.
 
 
Finalement, visiter un château sans château s’avère un vrai plaisir car on découvre les autres activités du domaine qui font la beauté du lieu mais sur lesquels on s’attarde rarement quand on fait la démarche de visiter un château. 
 
 
Et comme on est en automne (même si cela ne se voyait pas forcément ce jour là), les jardins du domaine ont revêtu leur habit de citrouille et autres cucurbitacées.
 
 
 
 
 
 
 
Après la balade, un petit creux se fait inévitablement sentir ! C’est l’heure du casse croûte version vie de château : 
 
 
Je peux vous dire que les sardines au barbecue et le velouté de potiron de Madeleine… c’est quelque chose ! Et dans ce décor… On y passerait bien tous ses week-ends, non? 
 
 
Peut être que le bonheur se trouve à une heure de TGV de Paris?
 
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

2 réponses à “Une balade en Touraine”

  1. Babeth59 dit :

    >Merci pour la visite…. Estivale bien qu'en octobre!

  2. Vanessa dit :

    >Ca fait rêver !

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *