Les Papotages de Nana - One pan pasta

One pan pasta thon et encre de seiche

Voilà un  plat dont toute la blogo parle depuis quelques semaines que j’étais très curieuse de tester : un plat de pâtes cuisiné avec sa garniture directement dans la même casserole, tout mis en même temps, sans aucune précaution, c’est plutôt gonflé, avouez-le.

 

Honnêtement, la première fois que je me suis lancée, j’ai bien cru que ça serait comme le gâteau magique : un truc sans intérêt qui fait parler pour ne rien dire. Mais, pour ce qui est du one pan pasta, c’est une autre affaire.

 

En fait, il s’agit d’une recette déclinable à l’infini en fonction de ce qu’on a dans les placards. Il faut juste garder en tête les principes de base qui – disons le immédiatement – ne sont pas très compliqués à retenir : On prépare sa garniture. On pèse les pâtes, on fait chauffer la quantité d’eau nécessaire en fonction du poids des pâtes, on dépose tout dans la casserole et on laisse cuire par évaporation. Quand il n’y a plus d’eau, c’est prêt. C’est à peu près tout ce qu’il faut savoir pour réaliser ce plat de pâtes absolument délicieux qui change vraiment des pâtes qu’on fait habituellement.

 

Je vous donne mon avis juste après la recette… mais je peux déjà vous dire que c’est addictif 😉

 

 

Les Papotages de Nana - One pan pasta

Les Papotages de Nana - One pan pasta

 

Ingrédients (pour 2 personnes)

 

200 grs de spaghettis à l’encre de seiche

700 grs d’eau

400 grs de thon en conserve

1 belle tomate coupée en dés

1 échalote ciselée

Du basilic 

2 cas de câpres

Quelques tomates confites

Huile d’olive,

Sel, poivre

 

On commence par faire chauffer l’eau à la bouilloire.

 

Pendant ce temps, on fait revenir l’échalote ciselée et l’huile d’olive dans une grande casserole. On ajoute les dés de tomate et les tomates confites (en fonction de ses envies, on peut en mettre plus ou mois. Moi, j’adore alors la moitié du pot y passe).On ajoute le thon égoutté. On mélange quelques instants. Quand l’eau est bien chaude, on dépose les pâtes sans les casser dans la casserole. On verse l’eau par dessus. On remue pour bien incorporer les pâtes. Et on n’a plus qu’à laisser mijoter.

 

Quand l’eau sera à moitié évaporée, il faut commencer à vérifier la cuisson des pâtes. Il se peut qu’il reste un peu d’eau de cuisson alors que les spaghettis sont al dente. Ce n’est pas très grave car les pâtes continuent à boire l’eau après avoir arrêté le feu. En fin de cuisson, on ajoute les câpres, le basilic et on assaisonne.

 

Ce plat se sert sans attendre car son vrai intérêt – outre sa facilité, sa rapidité et l’absence de vaisselle, j’en conviens, c’est déjà pas mal – c’est le côté hyper gourmand et crémeux de la sauce qui nappe les pâtes. Je crois que je n’ai jamais mangé d’aussi bon plat de pâtes.

 

Et le fait que ça soit aussi simple et rapide à faire me met du baume au coeur. Franchement, même les micro-ondes addicts n’auront plus d’excuse pour préparer un petit plat maison, délicieux et raisonnable (puisqu’on n’ajoute aucune crème, pas de beurre, c’est le jus de cuisson en s’évaporant qui crée cette sauce onctueuse et parfaite).

 

 

Les Papotages de Nana - One pan pasta

 

A tester d’urgence…. Et attention à l’addiction 😉 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “One pan pasta thon et encre de seiche”

  1. Knit Spirit dit :

    Merci pour la recette. Il faut vraiment que je teste ce système, ça a l’air top !

  2. Sécotine dit :

    Des pâtes onctueuses sans ajouter de gras, c’est donc possible !!! Est ce que ça marche pour 5 ou il faut une très très grandeeee poêle ? C’est vrai que j’arrête pas de voir passer des recettes, et du coup, je me méfie … 🙂

  3. Dino dit :

    Il faudrait essayer ce système culinaire dans le Wok.. J’ai déjà préparé des Pennes de cette façon. ☺

  4. philo dit :

    Sympa cette version !

Laisser un Papotage à Knit Spirit Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *