Les Papotages de Nana - Glou

J’ai testé : Glou (et les vins d’Alsace)

 

Pour la 4ème année consécutive, Paris fête les vins d’Alsace du 30 mai au 9 juin prochain. C’est l’occasion de (re)découvrir à l’apéro ou autour d’un bon plat, le Gewurz­tra­mi­ner ou encore le Pinot Gris d’Alsace qui sont des vins que l’on trouve rarement sur les cartes des restaurateurs de la capitale. Et c’est bien dommage.

 

Pendant toute l’opération, les restaurants et bars participant (la liste géolocalisée est juste ) vous offrent un verre de vin d’Alsace et vous initient (à la demande, bien sûr) aux plaisirs des vins de cette belle région.

 

Voilà une initiative conviviale qui permet à la fois de découvrir une région, une histoire, un produit mais également un établissement.

 

Et l’autre soir, avec quelques copains blogueurs nous avons testé le concept chez Glou, l’un des restaurants du haut Marais dont j’avais entendu beaucoup de bien sans avoir encore l’occasion d’y aller.  L’établissement se veut un lieu de cuisine et de vins sympathiques. Et bien c’est bien vrai !

 

La salle du bas se compose de quelques tables éparses. Au fond de la salle, un long comptoir autour duquel une tablée de convives peut se masser gaiement. Un vieux mur dans son jus, quelques tableaux et objets anciens chinés. La salle est tamisée et rythmée par de grosses lampes industrielles. A l’étage, l’ambiance est tout aussi agréable, il n’y a guère plus de tables. On se sent déjà bien.

 

La carte oscille entre plats régressifs, plats de bistrot et quelques pépites aux accents asiatiques. C’est un mélange audacieux mais qui donne envie. 

 

Et si vous voulez savoir ce que les copains et moi avons mangé, voilà un florilège des plats choisis:

 

Les Papotages de Nana - Glou

 

En entrée, Edouard et moi avons très judicieusement partagé un thon blanc fumé de l’Ile d’Yeu et sa crème onctueuse et un vitello tonato à la façon Glou. Petit aparté: J’aime beaucoup la fine équipe que nous formons avec Edouard. Ce n’est pas notre coup d’essai sur le partage des bons petits plats et c’es vraiment malin. On goûte deux fois plus de plats… A refaire copain 😉

 

J’étais au départ un peu déroutée par le vitello tonato qui est d’ordinaire mon plat italien préféré et qu’on trouve rarement à la carte des restaurants (même des trattorias parisiennes). Autant dire que je suis pointilleuse sur la réalisation de ce plat. Ici, point de rouleaux de veau agrémentés de sa traditionnelle sauce mayonnaise au thon émietté. Au contraire, nous avons eu droit à un carpaccio de veau ET de thon blanc, le tout accompagné d’une sauce mayonnaise très légère (faite maison) et d’une belle salade verte et copeaux de parmesan fraîchement rapés. Pas vilain du tout !

 

Le thon blanc fumé quant à lui était une évidence: Un plat simple mais qui ne triche pas dans les saveurs. La petite crème vient gentiment radoucir le fort goût de fumé du poisson. C’est bon !

 

Les Papotages de Nana - Glou

 

Pour le plat, j’avoue n’avoir pas pris le temps de photographié les assiettes de mes voisins. Ayant choisi un pavé de thon snacké, j’avais hâte de le manger sans lui laisser l’occasion de refroidir (ou de s’échapper de mon assiette). Ce thon juste cuit (apparemment, les assiettes de mes voisins étaient flanquées d’un poisson trop cuit et sec, dommage) était servi avec une purée de pois chiche façon houmous à l’huile de sésame. Une association gourmande qui réchauffe les papilles. Un bon plat sympa.   

 

Les Papotages de Nana - Glou

 

Et en dessert, comme nous étions déjà repus d’avoir tapé dans les assiettes des uns et des autres, nous avons continué dans l’esprit partage/ communautaire et voilà les douceurs que nous avons englouties: Un cheesecake maison qui se défendait largement et un trifle à la fraise (prononcez tri-fleux hein Déborah) qui est un genre de soupe de fraises avec des morceaux de biscuits croustillants et une chantilly verte à la menthe. Surprenant et régressif !

 

Les Papotages de Nana - GlouLes Papotages de Nana - Glou

 

Et pour arroser un bon repas entre potes, on boit quoi? Des vins d’Alsace voyons. NDLR: Vous l’aurez compris, il faut boire avec modération sinon vous obtenez des photos flous façon taux d’alcoolémie à 1,7 grammes même si vous n’avez bu que 2 petits verres (toute resemblance avec une situation ayant existé ne saurait être qur fortuite ^^).  

 

Les Papotages de Nana - GlouLes Papotages de Nana - Glou

 

Pour conclure cet article, je dirais que c’est une adresse sympa pour diner avec des copains sympas dans une ambiance sympa, sans prise de tête. Prévoir un petit budget de bobo sympa tout de même 😉

 

Sur ces bonnes paroles, je file me mettre à l’eau pour quelques jours. Au passage, je dis un grand merci à Eva et les Vins d’Alsace pour cette jolie soirée en très agréable compagnie. 

 

Infos pratiques:

Glou (101, rue Vieille du Temple 75003 Paris)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “J’ai testé : Glou (et les vins d’Alsace)”

  1. Chouchou dit :

    Vive le Riesling!

  2. Deborah dit :

    Pfuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! La fille elle s’est pas prononcé le nom d’un dessert et elle profite de son article pour m’accuser !! Non mais oh ! 😉
    Elles sont cool tes photos, je vais penser à m’acheter ton samsung 😀

    • JOhanna dit :

      Les gens n’ont plus d’éducation que veux tu !
      On accuse à tort et à travers… C’est pas joli joli, je sais 😛
      PS: Merci pour le compliment sur les photos, perso, je les trouve floues et un peu rouges…

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives