Les Papotages de Nana - Mon premier coeur croisé

Mon premier coeur croisé

 

Quand j’étais gosse, comme beaucoup de petites filles, je rêvais devant la penderie de ma mère. Je me voyais bien en train de porter une jupe qui tourne, des escarpins vertigineux et un soutien gorge. Pour moi, le soutien gorge a toujours été synonyme de glamour, de sensualité, l’atout féminin ultime. Pourtant, à l’époque, il n’existait pas autant de choix que ce qu’on peut trouver maintenant. Et dans les affaires de ma mère, il n’y avait aucun autre modèle que le coeur croisé de Playtex (ou alors, c’est le seul dont je me rappelle) en blanc, en crème et en beige. Pas forcément ultra folichon. Mais, pour une raison que j’ignore, j’en garde un bon souvenir.

 

 

Et bien, saviez vous que Playtex existe toujours? Personnellement, j’ai été très surprise de l’apprendre. Je croyais naïvement que le coeur croisé était mort à l’aube des années 2000, avec l’arrivée des poitrines refaites qui tiennent toutes seules. N’écoutant que ma curiosité, j’ai été faire un petit tour sur le site pour en apprendre d’avantage sur l’histoire de la marque. L’entreprise américaine existe depuis 1932 sous la dénomination International Latex Corporation (ILC). Au départ, la marque crée des gaines. Le premier soutien gorge, le fameux coeur croisé ne sera mis sur le marché outre Atlantique qu’en 1954. Le slogan vante alors les mérites d’un produit qui lifte et sépare les seins. Une campagne de publicité est même lancée à la télévision, ce qui est osé, pour l’époque. Il faudra attendre 1968 pour que le coeur croisé débarque en France. Dans les années suivantes, Playtex continue d’innover avec des modèles dont les armatures en métal sont remplacées par des armatures souples. C’est également Playtex qui crée quelques années plus tard le premier soutien gorge en dentelle en une seule pièce. 

 

 

Aujourd’hui, la marque s’affirme comme un allié des poitrines généreuses pour les gainer, les sculpter, leur apporter générosité et galbe impeccable. On est loin des gaines couleur chair et du premier coeur croisé blanc un peu rétro. Et pourtant, en 2014, c’est lui qui fait un come back fracassant, justement grâce à son petit look vintage.

 

 

On découvre par la même occasion que de par sa fabrication en fibres de coton naturel, le coeur croisé se teint à merveille. Ni une ni deux, lorsque la marque m’a proposé de tester cette trouvaille, j’ai immédiatement dit oui. Et devniez quelle couleur j’ai choisi? Violet bien sûr !

 

 

Les Papotages de Nana - Playtex

Les Papotages de Nana - Playtex

Les Papotages de Nana - Playtex

 

Voilà le résultat. Joli non? Je suis complètement dingue du rendu. La dentelle est sublimée par la nuance de couleur et le fond plus contrasté. Avec sa forme iconique, on aurait presque envie de le montrer, de le laisser dépasser négligemment d’une veste entrouverte, portée sans aucun autre artifice. Un peu comme Madonna avec son soutien gorge Jean-Paul Gaultier… Mais, soyons sérieux, n’est pas Madonna qui veut. Mon coeur croisé, je me le garde bien au chaud sous mes pulls rien que pour moi et pour personne d’autre. Et si d’aventure, vous trouvez que j’ai le décolleté aguicheur, vous saurez pourquoi 😉

Alors, pour ou contre le retour du coeur croisé de Playtex?

  

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Mon premier coeur croisé”

  1. Leila dit :

    Ma mère aussi ne portait (et porte tjrs d’ailleurs) que des playtex, mais ça coûte assez cher…
    Cela dit celui que tu as choisi est sublime !

  2. môman dit :

    Est-ce que je peux utiliser mon droit de réponse ?

  3. Céline dit :

    c’est beau mais mes minus et moi on est pas dans la cible 😀

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *