Les Papotages de Nana - Le Six

J’ai testé : Le tea time de l’hôtel Le Six

Dans la série Tea time, hier j’ai fait des infidélités à Marie et ai testé avec Mlle Gima un nouveau lieu branché de la très mondaine rive gauche : L’hôtel Le Six au coeur de Saint Germain des Près. L’hôtel a été entièrement rénové il y a 3 ans par un designer (dont j’ai oublié le nom… oups, pas sérieuse Nana. Ah si, on me souffle dans l’oreillette Philippe Maidenberg).


 

Tout l’hôtel inspire la classe business et le luxe sobre: Le mobilier est de belle facture avec des bois exotiques travaillés avec soin par le designer, les chambres gardent l’esprit initial du bâtiment avec leur charpente apparente mêlée de métal et de bois. Au sous sol, le luxe est poussé jusqu’au bout avec un spa Payot (que je n’ai malheureusement pas pu visiter). 


 

Et puis, au détour d’un couloir mon oeil a été attiré attiré par un détail qui compte : Le fil rouge de l’hôtel est une révolution lunaire. Sur la moquette, sur les tableaux, à l’accueil… Des lunes en quartier, en éclipse, un cycle complet se réalise au fil des étages. Et je dois avouer que pour moi, ça signifie quelque chose  (aller, je vous le dit : Chouchou s’est fait tatoué une révolution lunaire sur l’avant bras et il me donne un surnom qui a rapport avec la lune… instant bisounours quand tu nous tiens…).

 

 

Sur ces bonnes paroles, si j’en venais au fait ? Ou plutôt au gouter !!!!

 

Le tea time a lieu tous les mercredis et les samedis après midi. Le Chef qui s’en occupe s’appelle Carl Marletti, c’est ni plus ni moins que le créateur de la meilleure tarte au citron de Paris (je confirme). Et, il faut bien avouer qu’il aime ce qu’il fait et arrive très ben à communiquer son amour des gourmandises sucrées.


 

Et nous voilà donc parties pour un marathon dégustation.

 

Les madeleines à l’huile d’olive sont simplement délicieuses, moelleuses dedans, croustillantes sur les bords.

 

Les cakes de voyage : Celui aux cerises et gingembre confit est fondant à souhait, celui au chocolat noir agrémenté de pépites de chocolat excite toutes les papilles à la fois.

 

La religieuse au chocolat guajana est très originale avec sa très fine croûte de pâte sablée pour donner une texture différente à cette patisserie tellement traditionnelle.

 

La tarte au citron est extrêmement bien réalisée. Rien à redire : Le goût du citron n’est ni trop sucré ni trop acide. La pâte sablée est un petit cocon de beurre croustillant qui donne envie de ne plus s’arrêter…

 

Le macaron Marie Antoinette est sans doute ma découverte coup de coeur. C’est un macaron à la framboise avec un coeur de crème à la rose. Et pour moi d’habitude, la rose, c’est rédhibitoire ! Pour la petite histoire, la veille de ce tea time, j’ai goûté un chou à la rose de chez Popelini et je l’ai recraché sans même tenter d’avaler la première bouchée tellement ce parfum m’est repoussant. Et là, pourtant, j’ai tout englouti sans râler. Il faut dire que la crème à la rose était très subtile, bien sucrée et équilibrée avec l’acidité des framboises. Aussi, je suis sûre que le Chef utilise de l’eau de rose et non pas de l’essence ou de l’extrait. Et ça change tout !!!

 

Enfin, pour finir, j’ai gardé le meilleur pour la fin parce que je suis une horrible gourmande : Le Mont Blanc revisité. Bon, c’est pas compliqué, le dessert est PARFAIT ! Léger, aérien, avec une merveilleux goût de crème de marron sans le côté lourd et pâteux, la crème dessus est une émulsion de mascarpone délicieuse. On trouve au fil des bouchées des éclats de marron glacé… Pfffffiou, j(en bave encore. J’aurais du en commander une caisse pour les moments de déprime à la maison, réconfort assuré !

 

 

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce tea time. Et même si je suis plus habituée des palaces pour ce genre de moments d’exception, je ne rechigne pas sur le côte plus intime de cet hôtel niché au coeur des beaux quartiers. La verrière dans laquelle le tea time est servi vaut le détour à elle seule. Et les patisseries de Carl Marletti parachèvent ce joli moment (petites bourses autorisées : le goûter est à 14€ pour la formule cakes et à 17€ pour la formule patisseries).

 

Merci Valérie Hélène, Rebecca et Carl Marletti.

   

 
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

17 réponses à “J’ai testé : Le tea time de l’hôtel Le Six”

  1. Kakidu92 dit :

    Ca reste hyper raisonnable pour un tea time sur Paris, dis donc…

  2. jackie dit :

    c’est le MAL… comment veux-tu que je garde la ligne en lisant tes lignes ?

    • JOhanna dit :

      Lire n’a jamais fait grossir ! Acheter des patisseries derrière pour assouvir son envie de sucre APRES la lecture est un autre problème dont je décline toute responsabilité 😛

  3. LaNantaise dit :

    Miam !
    Super ce tea time, j’ai tout de suite reconnue les pâtisseries Carl Marletti. Surtout le Marie Antoinette, un délice !

  4. Trukmus dit :

    J’ai faim…. (et encore plus maintenant que j’ai lu cet article =^^= )

  5. Karine dit :

    OMG!! Je meurs de faim maintenant et ma bourse s’y prête volontier ^^
    J’adore le marron, sa crème, ses éclats et là devant mon écran je bave en rgardant le Mont Blanc revisté 😉

  6. Céline dit :

    J’avais du annuler à cause du bureau … tristesse ! je t’ai raté ! j’y vais demain du coup ^^

  7. Karine dit :

    mdr!!! Je me suis essuyé pour les collègues c’était pas glam’ 😉
    Mais j’ai trop envie d’y aller maintenant c’est malin! Vile tentatrice ^^

  8. Titsev dit :

    OMG je découvre l’article après coup et m**de j’ai halluciné sur le prix!!
    Ca donne vraiment envie!!
    Merciiiiii Nana pour tous ces bons plans

  9. ces photos donnent envie de tester toutes ces pâtisseries de toutes urgences !

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *