Les Papotages de Nana - Pissaladière

Mon pêché mignon II : la pissaladière

Décidément, les week ends de l’été se suivent et se ressemblent.
 
On croit qu’il va faire beau parce qu’un vague rayon de bleu se lève et en moins d’une demi heure, c’est l’averse, le retour au mois d’octobre (ou mars, au choix).
 
Rappelez moi pourquoi je ne prends pas de vacances pile l’année où la région parisienne connaît son pire été ? Bref ! 
 
Pour conjurer le sort et invoquer ce bon vieux Hélios, je passe mes week ends à préparer des bonnes recettes bien de chez moi. Au mieux, l’été pointera peut être son nez d’ici quelques jours, au pire, coincée dans mon appartement, je recrée l’ambiance cigales/ pétanque/ rosé. On se console comme on peut !
 
 
Le plus drôle, c’est que ces recettes nissartes sont extrêmement simples à réaliser pour le plaisir de toutes les papilles.  C’est bon pour le moral aussi !
 
Cette fois, c’est la pissaladière qui y passe et je peux vous dire qu’on s’est régalé ce week end. 

 
Ingrédients
  • 1 kg d’oignons
  • 1 pâte à pain
  • 1 bocal d’anchois au naturel
  • 1 bocal d’olives noires (des petites niçoises de préférence)
  • Huile d’olive 
  • Sucre
 
Pour faire une bonne pissaladière, il suffit de peu d’ingrédients mais il faut qu’ils soient préparés avec amour et un peu de patience. 
 
Alors il y a certains postes où on peut gagner du temps comme par exemple la pâte à pain qu’on peut acheter toute prête, en supermarché. Idem pour les oignons qu’on trouve surgelés déjà prédécoupés (et ça, j’avoue que c’est une avancée considérable pour ma boîte de mouchoirs et mes yeux).
 
Mais, le temps de cuisson des oignons ne peut absolument pas être réduit, c’est LE secret de la réussite de la pissaladière.
 
Donc, vous l’aurez compris, quand on a fini de faire la pâte à pain et de découper les oignons, on fait chauffer une poêle et on y verse 2 bonnes cuillères à soupe d’huile d’olive.
 
Quand l’huile est bien chaude, on verse les oignons et on les laisse cuire à feu fort pour commencer pour que l’humidité des oignons s’évapore. Ensuite, on baisse le feu, on ajoute 2 cuillères à café de sucre et quelques filets d’anchois. Attention : On n’ajoute pas de sel car les anchois sont déjà assez salés.

On remue de temps en temps pour que les oignons n’accrochent pas. Il faut faire attention car le sucre caramélise les oignons rapidement. On laisse compoter les oignons une bonne vingtaine de minutes. Les oignons doivent être fondants et bien caramélisés.

Pendant ce temps, on allume le four sur 200°.

On étale la pâte à pain en couche épaisse. On la dépose sur une plaque à patisserie et y étale une belle cuillère à soupe d’huile d’olive.

Quand les oignons sont bien cuits, on les dépose sur la pâte à pain et on enfourne le tout pendant environ 12 à 15 minutes. 

 
Quand la pissaladière est cuite, on attend pour la manger car c’est un plat qui se déguste froid !  

Pour la déco, peut ajouter des filets d’anchois et des olives noires, sur le dessus. Mais ce n’est pas obligatoire. A la maison, on n’aime pas particulièrement les anchois donc on n’en met que dans les oignons pour le petit goût si particulier que cela donne. 

Par contre, difficile de faire l’impasse sur les olives qui font toute la typicité du plat. Maintenant, les puristes disent qu’on n’a le droit de mettre que des olives de Nice (les plus petites) mais on ne vous en voudra pas de mettre d’autres olives 😉
 
Alors, ça vous tente?



Bon, autant vous le dire tout de suite : La pissaladière, c’est délicieux mais ne prévoyez aucun rendez-vous amoureux ou professionnel dans les 24 heures qui suivent l’ingestion de ce plat, ok? Ou alors achetez direct 4 paquets de chewing-gum si vous voyez ce que je veux dire…

Avec tout ça, si le soleil ne revient pas sur Paris, je ne sais plus quoi faire 😉

Bon début de semaine les papoteurs et les papoteuses !
 
   
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Mon pêché mignon II : la pissaladière”

  1. Julie dit :

    >Vraiment très appétissante cette pissaladière, ça sent bon l'été 🙂
    Bonne journée !

  2. annouchka dit :

    >J'adore la pissaladière, surtout en apéro avec un bon verre de rosé bien frais 🙂 C'est la seule chose qui réussit à me faire manger des anchois ! Par contre je n'ai jamais essayé d'en faire, je n'y ai jamais pensé… Sans doute parce que je ne vis pas dans le sud !

  3. Clémence dit :

    >j'adore ça ! il faut que j'en fasse !

  4. môman dit :

    >pas besoin de sucre dans la recette car les oignons sont naturellement sucrés : comme ça on évite de brûler le tout ;-)…
    sinon, j'ai ai fait une aussi ce week-end et c'est vrai que ça sent l'été, même si dans le sud on a rajouté une couverture la nuit !

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives