La flemme du dimanche soir façon Tanoshi

 

Au Kitchen Lab, j’ai découvert la marque Tanoshi que je ne connaissais absolument pas (après réflexion, pourtant, c’est une marque qu’on trouve dans beaucoup de supermarchés, notamment celui qui est dans ma rue… j’ouvrirai mes petits yeux un jour, probablement).

 

 

Sur le coup, je me suis demandé ce que je pourrais bien faire de ces aides culinaires qui permettent de réaliser des repas japonais à la maison. C’est bien sympa mais c’est un truc de flemmard non? Et c’est le genre de concept qui m’inquiète toujours un peu. Qu’est-ce qu’il y a là dedans? Est-ce que c’est bon?

 

En gros, vous prenez le concept du kit à fajitas Old El Paso, vous y ajoutez un peu de sauce soja, vous secouez et vous obtenez une teriyaki party. Il n’y a qu’à ajouter la viande ou le poisson, tout le reste est la boîte (ramen, marinade, sésame et sauce soja).

 

 

Dimanche soir, flemme intersidérale de cuisiner après un week end foodista bien rempli, me voilà en train d’observer cette boîte. Vais-je céder à la facilité? La pavé de saumon dans le frigo va t’il y passer?

 

Je vous la fais courte : Oui j’ai cédé (OMG les blogueurs mangent comme les autres parfois!) et oui le pavé de saumon a terminé en brochettes marinées. Mouahahahah ^^

 

 

Le concept est vraiment hyper simple et ne prend que quelques minutes à réaliser. Idéalement, on s’y prend une heure avant pour faire mariner son poisson ou sa viande préalablement découpé en cubes, dans la sauce déjà prête et fournie en quantité généreuse. Au pire, quelques minutes semblent suffire pour que la viande ou le poisson s’impregne des saveurs de la marinade bien épaisse. Pendant ce temps, on fait cuire les ramen (pâtes japonaises), on ajoute la sauce soja et le sésame. 

 

 

Pour agrémenter les brochettes, on laisse parler son imagination : chez nous, c’était saumon/ ananas mais on peut aussi se lancer dans les fameuses brochettes de boeuf au fromage ou bien opter pour du poulet avec des oignons grelots, du canard, du thon etc… Ensuite, on pic, on fait cuire à la poêle quelques minutes et en avant les bonnes brochettes japonaises. Le temps total de préparation et de cuisson des brochettes n’excède pas 10 minutes !

 

 

Pour cette fois, nous n’avons pas testé les ramen en accompagnement des brochettes mais c’était suffisant pour un petit creux façon grignotage de fin de week end. Et surtout, c’était vraiment bluffant. On a bien retrouvé le bon goût des brochettes du resto jap du coin… à la maison. Jolie trouvaille pour bien manger même quand on a la flemme de cuisiner et pour moins de 5 euros le kit, va trouver mieux, franchement !  

 

 

 

Et sinon, la petite souris m’a soufflé à l’oreille que ça fait trop longtemps qu’on a pas cuisiné par ici. Il est vrai, il est vrai ! Promis, on revient très vite avec de la bonne vieille recette des familles avec du beurre, du chocolat et plein de choses pas raisonnables pour entrer dignement le printemps.

 

Tchuuuuss !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “La flemme du dimanche soir façon Tanoshi”

  1. Kakidu92 dit :

    La petite souris, elle ressemble plutot au bon vieux Dumbo mais l’intention était hyper mimi XD

  2. titsev dit :

    Tiens je connaissais pas ce kit Teryaki je sens que je vais tester j’adore les brochettes marinées comme ça!

  3. Sophie-Lili dit :

    J’ai vu ton article, ça m’a donné envie de saumon mariné… Pas comme ça, je n’ai pas de kit, mais du coup, je sais ce que je mange ce midi !

  4. Criky dit :

    Leurs ramen … Un délice surtout ceux au caramel !! Miam !! Les brochettes je n’ai pas encore goûté !!!

  5. Ca a l’air délicieux en tout cas !!!

  6. ça ne fait pas de mal de temps en temps de céder à la fainéantise culinaire ( ce que je fais à peu près tous les dimanches!) 😉

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *