Les Papotages de Nana - la-soupe-thai-qui-reconforte

La soupe thai qui réconforte

Voilà plusieurs jours que l’info n’est plus tout à fait un secret :

Le blog doit migrer sous WordPress très bientôt. Pour l’instant, c’est la loooooongue attente des dernières mises au point de mon gentil webmaster pour faire la bascule. Et c’est looooong ! 

J’espère que ça va vous plaire. J’ai peuuuuur !
Du coup, depuis que j’ai vu la jolie version du nouveau LPDN, j’ai tellement hâte d’y être que je ne trouve plus l’envie suffisante pour poster sur la vieille version. C’est complètement idiot – je sais – mais on ne se refait pas.
Et puis, ce soir, j’ai eu envie de chocolat mais une très grosse envie de chocolat comme il ne m’était pas arrivé depuis longtemps. J’avais même oublié les bienfaits du chocolat : ceux qui redonnent une impulsion électrique au cerveau et qui donnent l’envie de faire des super recettes pour le diner (juste avant de s’empiffrer du gâteau au chocolat réalisé au passage).
Bref, tout ça pour dire que pendant que le gâteau au chocolat cuisait gentiment dans le four (promis, je publierai la recette dans les jours à venir) et que je reprenais mes esprits bloguesques, j’ai eu envie de manger une bonne soupe bien chaude, bien gourmande, avec beaucoup de saveurs et de parfums. Voilà comment j’ai fait une petite soupe thai au poulet, à la coriandre et au lait de coco en moins de 10 minutes.
Ingrédients (pour 1 bol)
  • 1/2 litre d’eau
  • 1/4 bouillon kub’or
  • 1/2 botte de coriandre
  • 1 poignée de vermicelles de riz
  • 1/2 escalope de poulet
  • 1 cac d’huile de sésame
  • 1 cac de sauce soja
  • 1/2 échalote ciselée
  • 1 cac de cannelle en poudre
  • 1 cac de gingembre en poudre
  • 1 cac de purée de piment
  • 1 cas de lait de coco
  • 1 cac de sésame noir
L’idée de cette soupe est de faire pocher tous les ingrédients coupés en très petits morceaux dans l’eau bouillante. Le plus long est donc de faire bouillir l’eau… Oui, parce qu’en réalité, les éléments qui composent cette soupe – hormis le poulet et l’échalote – sont déjà de petite taille. Donc, en gros, cette soupe est plus un assemblage qu’une vraie recette de cuisine.
On commence par faire bouillir de l’eau. Pendant ce temps là, on découpe le poulet en tranches fines et on cisèle la coriandre. Ensuite, on verse dans de jolis bols tous les ingrédients (l’échalote ciselée, la cannelle, le gingembre, le lait de coco, la coriandre, les vermicelles, le kub’or émietté, les tranches de poulet, la sauce soja, l’huile de sésame, le sésame noir, le piment). Quand tout est disposé au fond du bol, on verse l’eau brûlante dessus et on laisse pocher le poulet quelques minutes.
Et voilà, c’est prêt, c’est chaud, c’est réconfortant, c’est parfait quand il fait froid comme aujourd’hui. Ça vous plait?
Demain, on change de thème et on va faire un tour dans la salle de bains. J’ai reçu des petites nouveautés sympa dont il faut que je vous parle.

Bisoux, bisoux !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “La soupe thai qui réconforte”

  1. Karine dit :

    >En voilà une recette simple et gourmande. Ça donne envie de se cocooner dans le canapé. Je la ferai mais sans la coriande car ici on n'aime pas la coriande… J'y metterai de la citronelle certainement. Merci pour l'idée et l'envie!!!!

  2. JOhanna dit :

    >oh que oui !

  3. JOhanna dit :

    >Je comptais mettre de la citronnelle au début mais voilà les fonds de placards sont parfois trompeurs, il n'y en avait plus ! Déception…

  4. Clemence dit :

    >des saveurs dont je raffole !

  5. Kaki dit :

    >Tain mais j'adore !!!!!

  6. JOhanna dit :

    >Oui, c'est trop bon !!!

  7. JOhanna dit :

    >Et tu vois, pas besoin d'être chef pour réussir un super diner gouteux 😉

  8. maialabreizh dit :

    >Tenté hier soir, et archi validé (sauf par Mr.) ! Pour les fans de ramens et de pho, c'est dans la même lignée. Hyper savoureux. J'ai par contre pris du sésame blanc et du bouillon de pot-au-feu, mais je vais me fournir en Ariake et sésame noir pour la prochaine fois.
    Et petit détail : il faut que les tranches de viande soient vraiment extra fines et que l'eau vienne de bouillir, sinon le pochage marche moyennement. Mais bon ça se réchauffe un peu sur la plaque aussi. Et j'ai ajouté quelques gouttes de citron vert :).
    Bref, merci pour cette recette au top, ma 1ère soupe asiat maison !

  9. JOhanna dit :

    >Je suis ravie que ça t'ait plu !
    Et tu as bien eu raison de modifier les ingrédients : le but est de faire sa propre soupe maison, un peu avec ce qu'on a sous la main. Pou moi, pas de citron, ni citronnelle car je n'en avais pas, idem pour le sésame (je n'avais que du noir).

  10. Anonymous dit :

    >hello, suis en train de la déguster: même remarque que Maialabreizh pour le pochage mais sinon hyper simple et savoureuse!
    point de sésame noir sous la main (mais vais régler cela rapidement) donc fantaisie en le remplaçant par une petite tige de citronnelle….

    recette adoptée et ajouter à mon carnet de recettes!!merci
    Pechan

  11. JOhanna dit :

    >Ah c'est pas faute d'avoir prévenu pour les petits morceaux/ tranches fines 😉
    C'est beaucoup plus simple pour pocher.
    Et effecttivement, l'idée est de customiser cette soupe avec ce qu'on trouve dans les placards.
    Ravie que tu l'ait adoptée 😀

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives