Dans la salle de bains de Chouchou (Ep. 1)

 

Mon mec est une vraie poupoule parfois.

 

Sa salle de bains (enfin la nôtre, n’allez pas croire qu’on vit au chateau de Vaux le Vicomte avec plus de salles de bains que d’occupants dans les lieux) est remplie de produits cosmétiques divers et variés. Il faut toujours qu’il ait le dernier rasoir à la mode, celui qui a 14 lames, celui qui vibre, celui qui a un miroir intégré avec une lumière sur le côté pour se raser dans le noir… On n’est jamais à l’abri d’une panne de courant ou d’un pressant besoin de sa raser en boîte de nuit, tiens donc !

 

Il lui faut aussi toutes sortes de mousses à raser pour aller avec les nombreux rasoirs : celle qu’on peut utiliser sous la douche, celle dont le format est idéal pour éviter d’enregistrer son bagage quand on part en week end, celle qui sent la menthe glaciale comme les chewing gums. BRrrrrrrrr. Ah oui et aussi, celle qui commence comme un gel bleu turquoise et qui se transforme en mousse blanche au contact de l’eau… trop fun la mousse à raser !

 

Et, je ne vous parle pas du soin hydratant pour les joues, le roll on spécial cernes masculins (Oui mesdames, nos cernes sont différents de ceux de ces messieurs), la crème spécifique pour les pieds, celle dédiée aux mains sèches (parce que tu comprends la moto, ça dessèche trop et ça abîme le dessus des mimines)…. Enfin, bref, à tous les 2, on remplit un Séphora vide sans problème !

 

Dernièrement, Chouchou a joué à la blogueuse beauté et m’a accompagnée chez Weleda à l’occasion de la sortie de leurs nouveaux soins pour hommes (ça tombe bien).

 

Il était un peu sceptique au début de la conférence de presse: « C’est pénible tes sorties là, faut faire des sourires à tout le monde alors qu’on ne les connait même pas, faut se tenir bien devant les gens et puis y’a même pas de bière au bar (ndlr : je plaisante, mon mec il est pas comme ça, il ne boit jamais de bière oh grand jamais… si je ments, je vais en enfer) ».

 

Et puis, quelques temps plus tard, je l’ai vu ressortir de la cabine de soins – où il a eu droit à un vrai rasage de barbier suivi d’un massage des mains – avec le sourire jusque derrière les oreilles. Il a alors fini par m’avouer: « C’est pas mal quand même tes sorties pour le blog là, c’est sympa de se faire bichonner, papouiller, et tout. Je vais peut être devenir blogueur beauté moi aussi ». Dieu nous garde, mes amis !

  

Les Papotages de Nana - La sdb de Chouchou

 

Et voilà comment depuis ce jour trônent dans la salle de bains 2 petits nouveaux : la crème à raser et la crème nourrissante Weleda pour homme. Ça sent le frais, c’est agréable. Ça change des odeurs trop masculines et cheap des produits de supermarché. Comme tous les produits Weleda, c’est bourré d’huiles essentielles et de produits naturels. C’est sain. C’est bon pour la peau. J’aime beaucoup. Lui aussi 😉

 

Et quelques jours plus tard, c’était un nouveau parfum qui faisait son apparition dans la salle de bains de Chouchou. Parce qu’en la matière aussi, Monsieur est très coquet (!!!!) Il lui faut au moins 3 parfums : un pour les jours de boulot, un pour « emballer » (enfin, à part mes cadeaux de Noël, il n’a le droit d’emballer personne ok?) et un pour le week end. Tout un programme !

 

Ce parfum, c’est Music Hall, l’enfant terrible né de la rencontre entre le directeur de l’Olympia et celui d’Histoires de Parfums. J’aurais voulu vous montrer des photos de la visite des coulisses de cette salle qui m’évoque tant de choses. Mais en faisant la mise à jour de mon téléphone, j’ai tout perdu (vive la technologie). Je ne peux que vous montrer le flacon qui rappelle les sièges rouges feutrés de la salle mythique et vous parler de son odeur que je trouve complexe. C’est à la fois frais et boisé, torride et apaisé. C’est finalement un savant mélange de tous les styles qui se côtoient dans cette salle de concert unique en son genre.

 

Les Papotages de Nana - La sdb de Chouchou

 

Pour plus de détails sur l’histoire de l’Olympia et la création de ce parfum original, je vous invite à lire le très bel article de ma copine Kakinette.

 

Et puisqu’en introduction, je vous disais que mon Chouchou était une poupoule, je vais vous avouer un dernier secret à son sujet : J’ai réussi à coller une bougie sur sa table de nuit. C’est celle qui est sur la première photo de l’article. Elle vient de et elle sent juste trop bon. Je suis sûre que grâce à ça, il dort plus tranquillement la nuit.

 

Sinon, mon mec, il va au match avec ses copains, il boit de la bière, joue aux jeux vidéos et il rote aussi. C’est un vrai mec, au cas où vous en doutiez 😉

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Dans la salle de bains de Chouchou (Ep. 1)”

  1. Sissi dit :

    Je trouve ton post très sympa. Ce serait super de connaître la routine et la wish list de Chouchou, ses produits préférés. Cela donnerait des idées de cadeaux à faire à ses « proches mâles ». Si Chouchou a des idées, je suis preneuse, j’aimerais offrir une box beauté en la composant moi-même à mon neveu âgé de 28 ans.

  2. JOhanna dit :

    Hello Sissi, merci pour ton comm.
    Je vais essayer de faire une petite wish liste en vue de Noël, c’est une bonne idée 🙂
    Bisoux

  3. Chouchou dit :

    Yay! Almost Famous! 🙂

  4. môman dit :

    excellent article… on reconnait bien ton sens de l’humour. Merci à Chouchou de s’être laissé révéler sur la blogosphère.
    Ps: mon Chéri aussi utilise depuis peu les produits Weleda et il est complètement accro. Comme quoi ils doivent vraiment être top !

  5. Selma dit :

    Sympa de voir l’autre côté de la salle de bains, il est gentil ton homme de participer au débat 😉 Mon chéri utilise aussi un roll-on pour les cernes, et il s’enduit de crème hydratante après la douche, c’est trop mignon, mais il est encore réfractaire à un tas d’autres trucs… Je ne désespère pas!

  6. Karine dit :

    Génail cet article! En plus de ses photos en connait ses secret de bauté 😉

  7. Comète dit :

    hihihi et ses ongles on en parle de ses ongles ?! 😉

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives