Les Papotages de Nana - GUS

J’ai testé : GUS Cuisine gourmande

 

Si j’habitais ou travaillais dans le 17ème, ça serait sans conteste ma cantine. Voilà, voilà !

 

En temps normal, une fois que j’ai dit ça, je peux me taire et laisser les photos parler d’elles mêmes.

 

Sauf que ça ne serait pas juste pour le travail du chef des lieux, Stéphane Marion, qui a fait ses armes dans plusieurs établissements étoilés avant de venir apporter son soutien à cette petite cantine de quartier pour lui apporter du caractère et révéler le vrai sens de GUS Cuisine gourmande.

 

Ce lieu est assez atypique quand on connait le genre de restaurants qu’on peut trouver dans le quartier. On n’est ni dans une sandwicherie ni dans une brasserie traditionnelle. Ce n’est pas non plus une pizzeria, pas non plus une rotisserie et encore moins un self service. Pourtant, c’est aussi un peu tout ça à la fois.

 

C’est un endroit où on peut manger à toute heure, du chaud, du froid, de la petite collation au vrai repas complet en passant par le repas de traiteur à emporter, tout est possible.

 

Les Papotages de Nana - GUS

Ça, c’est la vitrine traiteur avec jambons, vins, olives, tartes, charcuteries et desserts à déguster sur place ou à emporter.

 

Les Papotages de Nana - GUS

Ici, nous avons les plats chauds, la soupe du jour et la plancha qui tournent sans relâche le midi.

 

Tous les plats sont de saison, pensés et proposés à la carte d’une semaine sur l’autre pour se réinventer en permanence. Le chef essaie toujours de proposer des produits frais qu’il va lui même chercher à Rungis ou qui proviennent de fournisseurs renommés. On est bien loin de la vague cantine de quartier…

 

Lorsque je suis allée découvrir l’endroit, j’ai eu l’occasion de discuter avec le chef. A le voir, il ressemblerait plus à un rugbyman qu’à un chef de restaurant. Et pourtant, il suffit de le lancer sur un sujet food pour qu’il parte dans un récit haut en couleurs et en saveurs. Voilà comment il m’a donné terriblement envie de tester le croque signature de GUS.

 

Le croque et moi, c’est déjà toute une histoire (petit rappel) mais si en plus, on m’en vante les mérites dans des termes alléchants, je ne pouvais que céder à la tentation. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue par ce croque haut de gamme.

  

Les Papotages de Nana - GUS

 

Deux versions : Le traditionnel croque au vrai jambon à l’os, comté gratiné et béchamel. Le pain est fourni par Poilâne. Il est légèrement poivré, ce qui lui donne du caractère. Le croque est fait du jour, réchauffé à la minute et passé au grill pour lui donner son croustillant indispensable. C’est une merveille.

 

Les Papotages de Nana - GUS

  

La version au poulet est moins attendue mais tout aussi délicieuse. On y retrouve le pain Poilâne au poivre, un vrai filet de poulet cuit sur place, auquel sont ajoutées des herbes et des tomates confites pour lui donner du peps. Il est également garni de comté et de béchamel. Je dois avouer que j’ai presque préféré cette version, plus originale… Mais d’une courte tête seulement, parce qu’un croque ne serait pas un croque sans le jambon à l’intérieur. Ça doit être son côté régressif qui me séduit 😉   

 

Les Papotages de Nana - GUS

 

Tant qu’à gouter des plats qui ramènent dans l’enfance, j’ai également testé le croissant au jambon. C’est un peu la version « pas light » du croque. Pffffiou comment vous dire? Un vrai croissant du jour, cuit sur place avec les mêmes bons ingrédients à l’intérieur que ceux du croque traditionnel… ça ne peut être que top. J’en salive rien qu’à y repenser.

 

Et puis, comme je ne termine jamais un repas sans une touche sucrée, je me suis sentie obligée de gouter aussi les sucreries du lieu : cookie au chocolat, gâteau aux pommes façon clafoutis, cake à la vanille. Tout est maison. Le chef est intarissable sur les anecdotes de cuisine. Je ne pouvais pas résister à l’idée de tout tester. Tout est délicieux et j’ai eu un vrai coup de coeur pour le gâteau aux pommes… un goût de « fait par Mamie » comme j’aime.  

 

Les Papotages de Nana - GUS

 

Bon, maintenant, je vous dis la vérité vraie : Je n’étais pas toute seule pour manger tout ça. Heureusement que j’étais accompagnée de mon Chouchou préféré parce que sinon bonjour la crise de foie vu les quantités généreuses englouties 😉

 

Finalement, ce n’est pas si mal que je n’habite pas le quartier, je crois que je serai capable de manger un croque et un gateau aux pommes tous les jours.

 

Sinon, Gus ça se trouve 62 rue de Prony – 75017 Paris et ils font des after work un jeudi par mois. Le prochain, c’est le 20 décembre à partir de 18h30. Le thème, c’est la volaille comme vous ne l’avez jamais vue. Et à entendre le chef parler de ses recettes pour l’occasion, je regrette déjà de ne pas pouvoir y aller. Si vous voulez vous y rendre, voici les infos

 

Bisoux.

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

3 réponses à “J’ai testé : GUS Cuisine gourmande”

  1. Justine dit :

    Le croque *_* C’est du croque de compète!

  2. Céline dit :

    J’ai très faimmmm !!! Par contre du 14ème …

  3. Jennifer dit :

    Aaaah mais moi je travaille dans le 17ème, il faut absolument que j’aille goûter ça !!!

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives