Les Papotages de Nana - Soma

j’ai testé : SoMa

 

Au premier abord, SoMa est un joli bistrot japonais dans la plus pure tradition. Jolie décoration en toute simplicité, couleurs sourdes, matières nobles, un bar en bois qui trône au milieu de la pièce. Un chef qui officie tel un artiste devant les clients. 

 

 

Les Papotages de Nana - Soma

Les Papotages de Nana - Soma

Les Papotages de Nana - Soma

 

 

Mais, ce restaurant n’est certainement pas le lieu où vous mangerez vos sushis du midi à emporter. Non, non, non.

SoMa est un restaurant pour initiés, pour les happy fews qui veulent vivre une expérience culinaire incroyable.

 

Ici, on se laisse guider. La carte est courte et volontairement peu développée. Par exemple, vous commandez des anguilles ou du poulpe sans plus de précision. Et c’est ça qui est magique. On a forcément une surprise dans l’assiette,  puisqu’on ne s’attend à rien.

 

Et quelque part, c’est plutôt une bonne chose de ne pas savoir à l’avance. On se prête au jeu de retrouver les condiments, les assaisonnements, on regarde le chef découper une seiche fraiche, on essaie de deviner comment il va préparer la daurade.

 

 

Les Papotages de Nana - Soma

Les Papotages de Nana - Soma

Les Papotages de Nana - Soma

Les Papotages de Nana - Soma

Les Papotages de Nana - Soma

 

 

Chaque assiette est unique. Les épinards à la crème de sésame sont incomparables. Le caviar d’aubergine aux accents japonais est surprenant. Le calamar est soyeux et nacré comme il doit être. Tout est extrêmement frais. On n’a pas envie que l’expérience s’arrête en si bon chemin d’autant que les gestes précis et silencieux du chef font partie du spectacle.

 

Soudain, le chef sentant qu’on est téméraire dépose devant nous une assiette de crevettes d’eau douce, encore frétillantes. Je reste sans voix devant les bestioles translucides qui remuent avec une vivacité assez incroyable. Je demande au chef comment il va les préparer. Et là je comprends à son sourire qu’il m’invite à les déguster telles quelles. Il suffit d’ôter la carapace de la même façon que si elles étaient cuites, les tremper dans la sauce soja et le tour est joué. Et bien, avec une petite appréhension tout de même, je suis passée à l’acte, j’ai mangé des crevettes crues vivantes. La saveur est très douce et peu salée, la chair est fondante. C’est absolument délicieux. La prochaine fois, je teste les tempuras de cervelle (!)

 

 

Les Papotages de Nana - Soma

 

 

Pour le dessert, on termine sur une petite surprise du chef : Le pain perdu selon sa recette très personnelle et une boule de glace au thé vert. Incroyable et frais. Juste ce qu’il faut pour terminer le repas sur une bonne note.

 

Les Papotages de Nana - Soma

 

 

De la première à la dernière bouchée, tout est aventure et dépaysement chez SoMa.

Quant à l’addition. Et bien, elle ne fait même pas mal. Vu la qualité et la fraicheur des produits, c’est même assez déconcertant. Chaque assiette est facturée entre 3 et 15€ (selon qu’il s’agisse d’une entrée, d’un plat ou d’un dessert). A partager, c’est encore mieux, comme ça on peut découvrir encore plus de choses. A deux, il faut compter environ 50€ pour 6 assiettes, 2 boissons et 1 dessert. 

Moi être très très très fan de SoMa et ses crevettes crues un peu culottées. Et vous?

 

Infos pratiques:

Soma

13 rue de Saintonge

75003 PARIS

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

2 réponses à “j’ai testé : SoMa”

  1. Autant il y a des plats qui ne me donnent pas envie, autant d’autres me semblent miam miam
    En tout cas la présentation est superbe <3

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *