Les Papotages De Nana

Les Bao de ma maman

Salut la compagnie,

 

J’avais dit que le mois de janvier serait consacré à ma fille. Et puis, finalement, rien ne vient. Patience patience mes amis… le mois n’est pas terminé et je vous réserve quelques articles dédiés aux moins de 18 mois ainsi que des petites surprises. Mais en attendant, j’ai une recette à vous proposer. Non, vous ne rêvez pas…

 

C’est une recette que ma maman n’a pas réalisé depuis des lustres mais qu’on lui demande chaque année, sans succès. A Noël, cette fois, vas savoir ce qui s’est passé. Alors qu’habituellement, on n’est jamais d’accord entre la dinde aux marrons ou le chapon à la langouste, et bien cette année, on est tous tombés d’accord pour faire un repas aux accents asiatiques pour l’un des nombreux réveillons en 14 plats. De mon côté, j’avais cuisiné ma soupe thaï en la retravaillant pour qu’elle ait des airs plus festifs. Et ma maman, quant à elle, elle n’aurait pas pu nous faire plus plaisir qu’en réalisant ses baos* qu’on aime tant.

 

*Ah oui, pour ceux qui l’ignorent, les baos sont des petites brioches chinoises cuites à la vapeur et garnies d’une farce sucrée, salée…au choix. C’est comme le couscous, il en existe mille recettes. Aucune n’est officielle mais chaque famille détient sa recette phare. Chez nous, personne n’est chinois ni n’a vécu en Chine mais c’est une recette quasi ancestrale qu’on adore, à l’unanimité.

 

Je ne vous raconte même pas. Quand ma mère s’est mise en cuisine, je n’en ai pas perdu une miette. J’ai bien observé comment elle faisait. J’ai tout noté. Je lui ai demandé ses trucs et astuces. Doudou était au garde à vous pour faire de jolies photos. Bref, un vrai travail d’équipe. J’avais trop peur qu’elle n’en refasse pas avant les 20 prochaines années. Au moins, j’ai la recette consignée ici à tout jamais (enfin, tant que je paie OVH). Et au passage, si ça vous intéresse, et bien, c’est cadeau !

 

Les Papotages De Nana

 

Ingrédients (pour une  douzaine de brioches de taille moyenne)

Pour la brioche

400 grs de farine

30 grs de sucre

1/2 sachet de levure de boulangerie

1 pincée de sel

1 cas d’huile de tournesol

200 ml d’eau tiède (voire un peu plus)

 

Pour la farce

4 tranches de jambon allégé en sel

2 échalotes

3 cas de coriandre fraiche

1 cac de 4 épices

1 cas Maïzena

1 cas de porto

Une rasade de sauce soja allégée en sel

Facultatif : du gingembre râpé en accompagnement

 

On commence par préparer la brioche: Dans un grand bol, on mélange la levure et l’eau tiède (plus l’eau est chaude, plus la levure va s’activer rapidement donc tiède ++ c’est bien). On ajoute le sucre qui a lui aussi tendance à activer la levure et on mélange pour dissoudre complètement le sucre et la levure. On laisse reposer quelques minutes le temps que des bulles se forment.

 

Une fois cette étape réussie, on peut déposer la farine, l’huile et le sel, mélanger jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. On va la laisser reposer dans le bol, avec un torchon humide posé dessus.Privilégiez un endroit chaud comme la proximité d’un radiateur pour faire reposer la brioche. La levure adore la chaleur et pousse comme un champignon. On laisse reposer la pâte une bonne heure voire 2, selon la température ambiante chez vous.

 

On en profite pour commencer à préparer la farce: On cisèle finement la coriandre, les échalotes et le jambon. Idéalement, on essaie de tout mettre à la même taille, pour avoir une farce fine.

 

Dans une casserole, on va faire revenir les échalotes, dans un peu d’huile d’olive. Quand les échalotes sont bien dorées, on ajoute le jambon, on assaisonne avec le 4 épices. On saupoudre de Maïzena puis on verse le Porto + une rasade de sauce soja pour obtenir une sauce onctueuse et nappante. Si besoin, on peut l’allonger avec une cuillère à soupe d’eau, mais attention de ne pas détremper le tout. Le but n’est pas de faire une soupe de jambon. A la dernière minute, on ajoute la coriandre, sans la cuire. On réserve pour que la farce refroidisse.

 

On va maintenant s’occuper de la pâte. Normalement, elle a du doubler de volume. On va la travailler pour la dégazer, puis la pétrir à la main, tout simplement. On forme une grosse boule de pâte qu’on va détailler en autant de brioches qu’on souhaite réaliser. Plus on est précis dans cette étape, plus les brioches seront de forma identique à l’arrivée. Petite précision: les quantités valent pour une douzaine de brioches moyennes mais vous pouvez choisir un format différent. A vous de voir.

 

On va ensuite étaler chaque petit pâton obtenu en forme de carré. On peut le faire à la main ou avec un rouleau. Sur chacun, on va déposer une belle cuillère de farce. Puis, on va refermer chaque brioche en soudant les bords avec un peu d’eau. Pour le pliage, je fais un peu au pif mais la technique officielle est . On dépose un petit carré de papier sulfurisé, sous chaque brioche et voilà, c’est prêt à cuire.

 

Pour la cuisson des brioches, rien de plus simple : On fait chauffer les paniers en bambou sur un  bain de vapeur (une casserole remplie d’eau à ébullition donc), on dispose les baos dans les paniers et on laisse cuire le tout à l’étouffée pendant 10 à 15 minutes selon la taille de vos baos.

 

Les Papotages De Nana

Les Papotages De Nana

Les Papotages De Nana

 

Ensuite, on attend un petit peu avant de les déguster parce qu’à la sortie du bail de vapeur, on risque de se brûler. C’est délicieux trempé dans la sauce soja avec un peu de gingembre rapé et de la coriandre fraîche en accompagnement.

 

Clairement, ce ne sont pas des baos traditionnels au vu de la farce mais je peux vous assurer que vous ne regretterez pas une seconde. C’est tout simple à faire et ça fait waouh dans les papilles, promis 😉

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

Related posts:

4 réponses à “Les Bao de ma maman”

  1. môman dit :

    Petit rectificatif de maman… L’eau chaude ne va pas activer la levure + rapidement : au contraire elle va la fusiller donc utiliser uniquement de l’eau tiède et c’est valable pour toutes les recettes qui contiennent de la levure de boulanger 😉

  2. Ingrid dit :

    Superbe recette ! 🙂 merci à refaire !

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives