Et les cadres dans tout ça?

Hey,

 

Salut vous, ça va bien?

 

On continue à parler déco et maison de campagne, par ici, ça vous tente? Aujourd’hui, je vais aborder l’épineux problème de ce qu’on accroche au mur. Sujet hautement controversé et délicat ^^

 

En tous cas pour moi, c’est un vrai sujet car c’est vraiment l’une des choses que je néglige souvent dans la déco.

Tout ce qui s’accroche au mur « pour faire joli », j’ai tendance à oublier, d’une part. D’autre part, les tableaux et affiches qu’on trouve dans le commerce ne m’inspirent pas souvent. Je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas le déclic, pas de coup de foudre. Et puis trop de choix tue le choix… Donc au final, ma maison reste minimaliste des murs et ça me va bien.

Dans tous les cas, je ne suis pas du genre à adorer les murs remplis de cadres de toutes les tailles donc les murs vierges c’est bien.

 

Dans mon appart parisien, il n’y a qu’une seule grande affiche « Je ne fume que le Nil » dans le salon, au dessus du canapé (cadeau de mon papa) et un morceau de planche en bois ramené de Manhattan Beach (lors de notre voyage de noces) sur lequel est indiqué « Gone surfing ».

C’est tout !

 

Les 2 ont bien évidemment un sens très fort pour moi. Et quand je les regarde, plus que l’image, je vois le symbole, les souvenirs et tout ce qu’il y a derrière qui me tient à coeur et qui rend ces décorations murales si importantes. 

Dans la chambre des enfants, il y a 2 petits cadres enfantins fait main par des artistes. 

Et dans la chambre parentale, et bien il n’y a rien. J’ai bien tenté de mettre des posters de la Côte d’Azur style Belle époque avec une jolie dame à l’ombrelle mais ça ne tenait pas alors je n’ai pas insisté car j’aime bien mes murs tous blancs.

 

Pour ma maison de campagne, la démarche a été un peu différente. Il y a beaucoup de pièces à meubler et décorer. Je n’aurais jamais assez d’une vie pour tout faire. Donc, pour le moment, on se concentre sur les pièces où l’on vit tous les 4. L’étage où se trouvent les pièces moins utilisées restent pour l’instant désespérément vides. On a juste investi dans des lits et des couettes pour que les amis de passage puissent y dormir convenablement. Pour les chevets et autres, on repassera… Mais de toutes façons, vu qu’on n’a plus le droit d’avoir une vie sociale… finalement, c’est pas très grave.

 

Sauf que, vous me connaissez, cette maison, c’est mon projet d’une vie !!!

J’ai envie que ça avance. J’ai envie qu’elle soit belle tout de suite et je suis frustrée quand rien ne se passe. J’en suis à devenir complètement hystérique quand j’arrive à poser une patère dans la salle de bains, vous imaginez !!!

 

Donc, en attendant que je trouve les meubles qui iront petit à petit dans les différentes pièces, j’ai fait le choix de penser aux cadres et aux affiches qui habilleront les murs. Au moins, ça étouffera un peu l’écho ^^

 

Si je m’étais écoutée, j’aurais investi dans des affiches anciennes chinées comme tout le reste de ce qui a droit de cité dans cette maison. Quand j’ai vu les prix, je me vite ravisée…. et j’ai filé chez Desenio.

 

J’avais quelques a priori sur ce genre de sites car je pensais qu’ils ne faisaient que des affiches avec des citations ou des séries mode en N&B, des choses un peu trop modernes pour moi. 

En fait, pas du tout ! Ils ont des thématiques assez variées (nature, enfants, N&B, citations, graphique, paysages, photographie, insectes…), un outil de recherche plutôt performant et j’ai finalement eu peu de mal à trouver mon bonheur.

 

En réalité, j’ai eu un coup de coeur pour les affiches d’Henry Rivers, un artiste qui propose des dessins épurés et un peu « naïfs » sur le thème du voyage. J’ai adoré le côté rétro des affiches qui n’est pas sans rappeler les lithographies Air France. J’ai adoré l’ambiance qui s’en dégage, la déclinaison de bleu d’une destination à l’autre et surtout je me suis retrouvée dans pas mal de ses propositions. A commencer par la Côte d’Azur (chez moi 4 ever), l’Italie (chez moi bis), la Californie (un vrai coup de  coeur), Paris (home n3), NY (une beau voyage plus jeune) et bien évidemment le Japon (coup de foudre absolu pour ce pays)…. 

 


Finalement, c’était ça le plus difficile : sélectionner les destinations. Car je me rends compte que j’ai visité quasiment la totalité des villes ou des régions qu’il dessine et toutes sont chargées de souvenirs. Dernièrement, j’ai vu sur son compte Instagram qu’il venait de créer des affiches Big Sur et Route 66. Dommage que je n’ai pas plus de murs…. 

 

Voilà comment ce qui devait être un casse-tête s’est révélé une partie de plaisir. On a passé la soirée à se remémorer nos souvenirs de voyage, avec Doudou. C’était trop cool ! 

 

 

On a même un peu déliré en choisissant ce qu’on accrocherait sur le grand mur de la salle à manger. Ne me demandez pas mais j’ai eu un coup de coeur pour la section des insectes. Je déteste ça en vrai ! Mais là, je dois dire que c’était une évidence: Dans les châteaux, il y a toujours une galerie de portraits des anciens propriétaires. Nous, on a notre galerie de portraits d’insectes. Après tout, ils ont sûrement vécu ici plus longtemps que nous alors on a décidé de leur rendre hommage en les « épinglant » au mur.

 

 

Pour la petite histoire, à l’époque où on a passé commande, on n’était pas encore confiné. C’était vraiment quelques jours avant la grande annonce. Du coup, les affiches ont été bloquées dans les entrepôts très longtemps (la faute à pas de chance). Et quand elles sont arrivées, on avait presque oublié ce qu’on avait choisi.

 

Je vous laisse imaginer nos têtes quand on a ouvert le colis avec toutes ces affiches qui invitent au voyage. Un joli pied de nez au confinement !

 

En tous cas, maintenant, vous le saurez, si vous venez dormir chez nous,  un jour…, vous aurez l’embarras du choix : dormir au Japon, à New York, en Californie????

 

Vous aimez?

 

 

   

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives