Le meilleur staycation c’est encore de rester chez soi

Hello tout le monde,


Alors vous êtes prêts pour un nouveau confinement pur et dur? 😛

 

J’essaie de plaisanter sur un sujet plutôt sensible pour dédramatiser mais honnêtement, en ce moment, on joue les montagnes russes avec nos nerfs (merci les écoles faussement vraiment fermées) et comme beaucoup, j’en ai marre. J’ai du mal à continuer de voir le verre à moitié plein.

 

Dernièrement, ma méthode Coué pour aller bien a été de refaire un peu la déco chez moi pour qu’en entrant dans chaque pièce, il y ait ce sentiment de bien-être, de waouh, comme on va dans un bel hôtel pour quelques jours.

 

J’avais envie de changer d’air, sans partir de chez moi. Et tout ça m’a couté moins cher qu’une nuit dans un bel hôtel à quelques stations de métro de chez moi. C’est ça qu’on appelle le vrai staycation !

 

Alors vous allez me dire, l’appart est déjà magnifique à lui tout seul. C’est facile de se projeter et d’y être bien. Je n’ai pas beaucoup de mérite, je suis bien aidée par la configuration initiale du lieu, c’est vrai. Mais un bel Haussmannien vide et non entretenu peut aussi être triste à mourir.

 

Pour me redonner un peu de  baume au cœur, j’ai décidé d’enlever tout le gris de mon appart (les housses de coussin, les draps etc) et de le remplacer par du rose. La couleur bonne mine et bonne humeur par excellence. 

 

J’ai commencé par remettre la housse de canapé rose tendre achetée il y a quelques années (rappelez-vous). Pour le salon, je n’ai rien fait d’autre pour le moment. C’est une pièce que je vous montrerai peut être plus tard (j’aime bien l’idée d’avoir une part d’intimité aussi. Enfin, je dis ça et vous voyez mon salon tous les matins sur Insta ^^).  

 

Puis, je me suis attaquée à ma chambre. Quand on a emménagé, je n’avais pas eu besoin de faire grand chose dans cet appart. Je n’ai pas acheté de meubles, pas investi dans de la déco ou autre parce que tout ce que j’avais d’avant rentrait à la perfection dans ce nouvel espace. Et puis, petit à petit, j’ai pris mes marques et j’ai eu envie d’apporter des touches personnelles à chaque pièce. Pour ma chambre, j’avais envie d’un esprit hôtel, un peu minimaliste, pas de bibelots dans tous les sens, pas de placards ou de commodes qui débordent de partout, pas de télévision, un lieu zen qui n’aurait pour fonction que de dormir et se reposer sereinement. On est encore en plein dans le staycation.

 

Oui mais voilà, ma parure de lit blanche (hôtel de luxe à mort) provenant de chez Habitat avait plus de 10 ans et même si elle est encore d’une douceur incroyable (coton d’Egypte 12.000 fils au moins), elle montre des signes de faiblesse (elle n’est plus complètement blanche à force de lavages intempestifs). En gros, elle est devenue un peu grisâtre, juste la couleur que je veux bannir actuellement de ma vie, pour aller bien.

 

Donc, ni une ni deux, je me suis dit que j’avais le droit de m’offrir une jolie parure de lit (une tous les 10 ans, c’est raisonnable). J’ai rapidement trouvé mon bonheur chez La compagnie du blanc. Au départ, j’avais dans l’idée de me rendre dans leur boutique (46 rue Basfroi dans le 11ème, pas très loin de chez moi) mais le confinement en a décidé autrement. J’ai du me rabattre sur une commande en ligne. Moi qui aime bien flâner dans ce genre de boutiques, toucher les matières, voir les couleurs en vrai etc, il faut que j’apprenne à vivre avec mon temps, que voulez-vous !

 

 

 

Mais je n’ai pas été déçue. La boutique en ligne propose des parures de lit, des housses de couettes, des plaids et du linge de maison magnifique et tout à fait dans la tendance. Entre nous, j’ai longuement hésité avec une parure en lin lavé ou un jeté de lit en gaze de coton. J’aime bien le rendu volontairement froissé du lin. En revanche, j’aime moins le touché qui n’est pas toujours des plus agréables. Quant à la gaze de coton, c’est trop fragile quand on a des animaux (qui dorment sur le lit). J’ai donc opté pour le modèle Altesse en satin de coton avec un joli détail mercerisé et ce coloris rose, tout à fait raccord avec mon canapé. En moins de 48 heures, ma commande était là. Et je peux vous dire qu’on dort comme des loirs dans ce joli lit rose tendre, d’une douceur incroyable.

 

 

Je crois que j’ai enfin la chambre que je voulais : un lieu zen, épuré, avec un seul tableau au mur qui me fait rêver (le Torii de Miyagima) à chaque fois que je pose mon regard dessus. Une couleur tendre et chaleureuse, un lit confortable, une tête de lit surprenante mais que j’adore ainsi et une lumière douce, qui tamise encore un peu plus l’ambiance.

 

 

 

Avec tout ça, si je ne mets pas toutes les chances de mon côté pour bien vivre ce confinement épisode 457, je ne sais plus quoi faire. 

 

Et vous, c’est quoi vos petites astuces pour garder le moral???

 

 

 

 

Références des meubles et objets : le fauteuil en bois exotique, c’est Sklum mais je ne recommande pas du tout ce site. Le coussin rose, c’est du DIY avec du thermocollant doré sur une housse de coussin unie, le tableau c’est une photo réalisée par Sennastien qu’il a faite tiré en grand sur plexi, l’applique murale, c’est un DIY également avec un galon noir collé sur une applique Leroy Merlin toute simple et du bricolage au niveau du câble électrique. Les tables de nuit rondes sont des Componibili de chez Kartell (vieilles comme le monde mais increvables), le reste des bibelots et objets, c’est chiné, ramené de voyages, souvenirs de famille etc.    

 

           

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un Papotage

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *