Les Papotages de Nana - Coup de gueule Louboutin

Il était une fois… un coup de gueule !

 
Vous vous rappelez l’épisode où je tentais désespérément de vendre mes Louboutin? Et bien, cette paire d’escarpins a une histoire qui mérite d’être racontée après coup.
 
Cet été, Chouchou et quelques membres de ma famille décident de se réunir pour m’offrir THE cadeau ultime pour mon anniversaire : une paire de Louboutin – modèle Décolleté sur lequel je bave depuis bien trop longtemps.
 
Le plus difficile n’est pas de trouver ma taille chez Louboutin – puisque je suis l’heureuse propriétaire d’une paire de Orniron – mais de trouver une boutique qui ne soit pas en rupture de stock du précieux butin.
 
Mais comme Chouchou est un veinard, Bingo ! Il trouve quasi du premier coup la bonne paire, la bonne taille et m’offre le jour J mon plus beau cadeau de tous les temps. Telle Cendrillon voilà Nana comblée avec son escarpin au pied !
 

 
 
Je lui explique que je veux me réserver et les porter pour une occasion spéciale et ne pas les étrenner bêtement avec un short en jean par une journée d’été suffoquante.
 
La journée spéciale n’arrivant pas, je les étrenne finalement pour Noël en famille. Je suis sûre de mon coup, on va rester à table pas loin de 5 heures, aucun risque d’ampoules ou de pieds enflés ! 
 
Sauf que si le soulier fait vantouse lors de l’essayage au mois de juillet, voilà qu’il n’adhère plus du tout aux collants du mois de décembre. Pire encore, je perds littéralement la chaussure à peine mon pied décollé du sol.
 
 
 
 
Me voilà donc partie pour tout essayer : semelles, demi semelles, bandelettes en gel shopping and dancing… Rien n’y fait, l’escarpin ne veut pas de mon pied. C’est physique, ça ne passe pas !
 
Je retourne alors à la boutique Louboutin où j’explique mon souci : 
 
Moi (moral au top): Bonjour Monsieur…
Blablabla… On m’a fait un cadeau… La chaussure me va en longueur, c’est bien ma taille, c’est seulement le modèle qui n’est pas adapté à ma forme de pied.
 
Lui: Arf ! Mais Madame, vous les avez portées (dit d’un air dégoûté) ! Je ne peux rien faire pour vous, elles sont invendables, vous avez vu dans quel état elles sont ?!!!
 

 
 
Moi (Moral très nettement en baisse): Oui, NEUVES, portées UNE heure en intérieur pour le réveillon de Noël et incapable de marcher avec. Obligée de me rabattre sur une vieille paire de Repetto – classique mais imparable, Mooooonsieur !!!!

Lui: Ah non, mais Madame ! Vous vous rendez compte de l’état de la semelle, elles sont foutues ces chaussures ! On vous a pourtant dit lors de l’achat de ne pas les porter si vous deviez les ramener… (ndlr : voyez les photos par vous même quant à l’état de la semelle !)

Moi (passablement agacée): C’était un cadeau ! Je ne suis pas venue en boutique pour les acheter moi-même. Comment je peux savoir qu’on ne doit PAS porter des chaussures si on pense « éventuellement » les ramener parce qu’elles ne vont… PAS ?! 

Lui: C’est noté sur la facture, vous auriez pu la lire ! (ndlr: après avoir finalement regardé la facture en rentrant chez moi, rien de tel n’est indiqué)

Moi (en mode attention Hulk va sortir de mon mini corps et t’en coller une): C’était un CADEAU… Je ne suis pas supposée avoir lu la facture ni même l’avoir en ma possession !

Lui: Et bien Madame, je suis vraiment désolé pour vous ! Blablabla… Vous connaissez le vestiaire des copines et Ebay? Et bien voilà, vous savez ce qu’il vous reste à faire (sourrire narquois détestable inside) ! Au revoiiiiiir, à très bientôôôôôt, Madame !
 
Nana 0 / 1 Vendeur détestable

Voilà comment je suis repartie avec ma paire d’escapins à douze mille désormais estampillées « friperie » et le moral au plus bas. Et je ne vous raconte même pas les péripéties rencontrées sur Ebay face à la concurrence effroyable des grossières copies chinoises vendues le quart du prix.

Heureusement que j’ai finalement réussi à les vendre ces satanés escaprins ! 
 
Mais, je peux vous dire que je ne suis pas prête de retourner chez Louboutin ! J’ai même hésité à écrire à la maison mère et puis je me suis dit qu’un article sur le blog serait bien plus utile pour vous faire part de cette drôle d’expérience et vous éviter de trop idéaliser des marques qui n’ont que faire des consommateurs que nous sommes, après qu’on ait lâché 400€ au bas mot !!!! 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

23 réponses à “Il était une fois… un coup de gueule !”

  1. Coralie dit :

    >Ah ces chaussures, j'en rêve depuis longtemps mais elle coutent un bras ! Et oui, les grandes marques n'ont que faire des consommateurs comme nous, et c'est bien dommage ! Heureusement que tu as réussi à les revendre 😉

  2. Criky dit :

    >Heureuse pour toi que tu es réussis à les vendre !
    Pour les semelles "foutues" euh ?? il avait bu le vendeur ? Elles ont l'air nikel sur la photo.
    Par contre, malgrés ce billet sur le blog, je pense que tu devrais écrire une lettre à la maison mère, ne serait ce que pour le coup du " c'est écrit sur la facture". Parce qu'un Chaussland ou autre dans le style à 30à 60€ la paire refuse de reprendre des chaussures portées, c'est une chose. Mais la, tu mets le prix dans tes escarpins, c'est pas pour être jetée comme une vieille chaussette sale par un vendeur.

  3. Salsita dit :

    >oups! Et moi qui t'embêtait encore à te poser des questions dessus tout récemment.
    En tous cas, cette histoire me conforte dans l'idée de ne plus économiser pour enrichir des personnes aussi odieuses, aussi magnifiques que les articles soient!

  4. annouchka dit :

    >Mince, c'est vraiment pas pro de la part du vendeur… Drôle de façon de fidéliser le client.
    Plus une marque cartonne, moins elle fait d'efforts, à quoi bon puisque leurs escarpins se vendront quand même.
    Je pense que tu ne perds rien à écrire un mail et signaler ce mauvais accueil à la maison mère.

    On m'a fait la même avec une paire de ballerines Repetto portée une heure dans mon appart, sur du parquet. Vendeuses exécrables, aucun échange possible… J'ai exigé de voir la responsable du corner qui a consenti à un échange mais le mal est fait, je n'ai plus envie d'acheter chez eux.

    Ces escarpins sont magnifiques mais je ne saurais pas marcher avec 😀

  5. Fandelolita dit :

    >Coucou,

    Oui écrit un mail à la maison. Ce vendeur n'est pas vraiment intelligent, il croit gagner une vente mais perd en fait une cliente et tout ceux qui auront lu cet article. Vendeur, méfier-vous des blogeurs, c'est plus pire que la presse. L'accès à l'information sur les blogs est bien plus facile à avoir que sur un magasine de mode !

    Bisous

  6. JOhanna dit :

    >Et bien Mesdames le mythe s'effondre, le rêve se brise et la dure réalité reprend le dessus. Mefiez vous vraiment avant de mettre un loyer dans une pièce dite "de luxe". Les vraies valeurs et la qualité se perdent !

  7. So Trendy... in the city ! dit :

    >c'est quelle pointure ?
    because j'en veux, des Décolleté !

    sinon un conseil : il faut tjrs les essayer avant d'acheter ! toujours !
    car on a des surprises.
    je fais du 36 au 37 chez Louboutin, en fonction des modèles… donc sur 3 pointures.

    le mieux est de prendre des escarpins avec une bride par derrière : elles d'adaptent aux pieds.

    et… je suis d'accord : les vendeurs sont hautains et exécrables, quelque soit la boutique Louboutin où tu vas… sauf si t'es une célébrité, ils t'offrent le café ! arff

  8. Luxe&Gourmandises dit :

    >Ravie de découvrir ton blog ! En effet les vendeurs des boutiques Louboutin à Paris sont exécrables (surtout St honoré) hautains sans classe insipides, au point que j'ai préféré acheter ma première paire chez Louboutin Genève lors d'un passage éclair dans la ville, et là le rêve on s'occupe de vous on vous chouchoute, vous essayer tranquillement les modèles sans pression, et on vous donne envie d'y revenir. Mon seul souci avec mon modèle Pigalle est de pouvoir marcher avec, 12cm une cambrure presque verticale c'est juste impossible de marcher avec donc je me contente de les regarder pour l'instant !!!!

  9. Luxe&Gourmandises dit :

    >Ravie de découvrir ton blog ! En effet les vendeurs des boutiques Louboutin à Paris sont exécrables (surtout St honoré) hautains sans classe insipides, au point que j'ai préféré acheter ma première paire chez Louboutin Genève lors d'un passage éclair dans la ville, et là le rêve on s'occupe de vous on vous chouchoute, vous essayer tranquillement les modèles sans pression, et on vous donne envie d'y revenir. Mon seul souci avec mon modèle Pigalle est de pouvoir marcher avec, 12cm une cambrure presque verticale c'est juste impossible de marcher avec donc je me contente de les regarder pour l'instant !!!!

  10. Luxe&Gourmandises dit :

    >Ravie de découvrir ton blog ! En effet les vendeurs des boutiques Louboutin à Paris sont exécrables (surtout St honoré) hautains sans classe insipides, au point que j'ai préféré acheter ma première paire chez Louboutin Genève lors d'un passage éclair dans la ville, et là le rêve on s'occupe de vous on vous chouchoute, vous essayer tranquillement les modèles sans pression, et on vous donne envie d'y revenir. Mon seul souci avec mon modèle Pigalle est de pouvoir marcher avec, 12cm une cambrure presque verticale c'est juste impossible de marcher avec donc je me contente de les regarder pour l'instant !!!!

  11. Luxe&Gourmandises dit :

    >Ravie de découvrir ton blog ! En effet les vendeurs des boutiques Louboutin à Paris sont exécrables (surtout St honoré) hautains sans classe insipides, au point que j'ai préféré acheter ma première paire chez Louboutin Genève lors d'un passage éclair dans la ville, et là le rêve on s'occupe de vous on vous chouchoute, vous essayer tranquillement les modèles sans pression, et on vous donne envie d'y revenir. Mon seul souci avec mon modèle Pigalle est de pouvoir marcher avec, 12cm une cambrure presque verticale c'est juste impossible de marcher avec donc je me contente de les regarder pour l'instant !!!!

  12. Luxe&Gourmandises dit :

    >Ravie de découvrir ton blog ! En effet les vendeurs des boutiques Louboutin à Paris sont exécrables (surtout St honoré) hautains sans classe insipides, au point que j'ai préféré acheter ma première paire chez Louboutin Genève lors d'un passage éclair dans la ville, et là le rêve on s'occupe de vous on vous chouchoute, vous essayer tranquillement les modèles sans pression, et on vous donne envie d'y revenir. Mon seul souci avec mon modèle Pigalle est de pouvoir marcher avec, 12cm une cambrure presque verticale c'est juste impossible de marcher avec donc je me contente de les regarder pour l'instant !!!!

  13. Trikoala dit :

    >Elles sont magnifiques!!! Je comprends que tu aies craqué (dit Trikoala la fausse pas-fana-de-chaussures)

  14. Mymy dit :

    >Pourquoi ne suis je pas vraiment étonnée en fait… Du coup je suis déçue et ne pense pas y mettre les chaussures de si tôt 😉

  15. J. dit :

    Bonjour!
    Ce n’est pas la premiere fois que j’entends ce genre de recit et j’avoue que j’avais un peu peur d’etre mal recue quand je suis aller acheter hier ma premiere paire de Loubis ( J’arrive toujours pas a y croire !!!!!).
    Je precise que je suis aller au magasin Louboutin de Las Vegas (au Palazzo) et la vendeuse etait absolument ADORABLE !!!! Elle aurait sorti tout le magasin pour que je trouve la paire de mes reves Elle m’a meme preter (et donner quand je les ai prises) differents gels en silicones pour que je sois confortable
    Et quand, enfin, je me decide et que mes parents me disent “allez, vas y ! Vas lui dire que tu les prends “. J’etais tellement contente ! Quand j’ai dit aux vendeuses (la mienne et une autre qui venait d’arriver) que c’etait ma toute premier paire, elles ont toutes applaudies en souriant et en criant CONGRATULATIONS J’etais aux anges !
    Bon apres, en ce qui concerne les chaussures , elles sont somptueuses mais qu’est ce que j’ai mal aux pieds ! C’est normal ? ^^
    Je tenais absolument a faire partager ma fabuleuse experience parce que c’etait peut etre un des meilleurs accueils que j’ai jamais recu !

    Je vous ai detailler mon expercience ici http://anewparisianlife.wordpress.com/ ou ici : http://a-new-parisian-life.skyrock.com/
    Bonne journée 🙂

    • JOhanna dit :

      Et bien ma chère J, je suis ravie d’apprendre que quelque part dans le monde, il existe une vendeuse « agréable » chez LOUBOUTIN.
      Mais comme tu le précises fort bien, c’était aux US !!! Et ça change tout !!!
      Je n’ai jamais eu de souci d’accueil là bas, moi non plus. Ni chez Loub ni ailleurs. Les US ont un sens inné de la clientèle.
      Par contre, aucune boutique française de la marque n’est à la hauteur des souliers vendus et de leur prix. C’est de l’irrespect total, on est mieux traité dans une enseigne bas de gamme que dans les boutiques feutrées de la rue St Honoré ou de la rue Jean Jacques Rousseau.
      Bonne journée à toi aussi.

  16. Céline dit :

    Je rêve d’avoir ma paire, MAIS … J’ai attendu dehors pour en acheter une pour ma soeur. Son talon s’est cassé quelques semaines après et elle a du aussi faire la queue pour qu’on lui répare … bref service NUL !

  17. Vel dit :

    Hello

    Tes chaussures ont l’air impec’ pourtant
    Mais je confirme ce que dit le vendeur; c’est bien marqué sur la facture . . . qu’à la plus fine rayure : niet !

    Moi j’ai essayé les miennes hier à Saint honoré (des daffodil noire)
    J’ai été super bien accueillie (j »apprehendais pourtant)
    et conseillée

    Mais dans le doute de mon achat aussi cher je les ai réessayé uniquement dans le couloir moqueté de mon étage d’immeuble ^^
    Comme ça j’etais sure qu’il n’y aurais aucune rayure (au cas ou)

    Maintenant je suis en train de « les faire » chez moi
    Je les porte dans la cuisine ou dans la chambre (ça raye un peu la semelle , effectivement)
    Mais là je suis sure de les garder, je m’entraine juste à marcher avec et à les detendre 🙂

    Quel dommage que ces moments magiques soient parfois gachés 🙁
    J’en suis desolée pour vous

  18. anastasia dit :

    hello,

    moi aussi une superbe expérience rue St Honoré, il y a 1 an pour mon anniversaire, vendeur ultra gentil et pro, patient…
    le hic, au moment de passer au paiement, on annonce qu’on a un bon KDO, et le donne à la vendeuse, qui annonce de but en blanc le prix… on se regarde avec mon copain (un bon KDO ça sert à ça non ??) et la vendeuse nous rétorque « qu’on aurait dû lui préciser… » quelle c*nne !!

    sinon tous au top

  19. Irina dit :

    J’aime bien vous lire ! Ca me fait rire… Une paire de décolleté ne fait pas triper une vendeuse, c’est le premier prix, acheté tout le temps (un classique noir) alors que Loubou fait des modèles déments, drôles, colorés… Pourquoi venir acheter une paire de classiques noires qui ressemblent à toutes les autres dans le luxe ? Sauf la semelle rouge… Prenez un feutre, ça coûte moins cher.

    Il n’y a PAS de reprise d’article ayant la semelle rayée. La plus petite marque ne sera pas tolérée : vous achèteriez des chaussures portées une heure par une autre ??

    Les vendeurs sont évidemment odieux, ils subissent des centaines de filles comme nous et se demandent pourquoi on fait la queue, pourquoi on casse nos tirelires ou pourquoi on achète des basiques…

    Allez au printemps Haussmann, au rez-de-chaussée il y a un espace Louboubou : les vendeuses sont sympas, les vendeurs aussi. J’ai rencontré Sacha, très sympa, et il y a une grande rousse un peu folle qui semble s’éclater… Elle a mis un ruban pour ma première paire et m’a félicitée. Comme à Vegas ! tu vois !

    • JOhanna dit :

      Et bien, honnêtement, je ne les trouve pas si classiques que ça les décolletés. Elles ont vraiment un « shape » particulier qu’on ne retrouve sur aucune autre paire ni aucune autre marque.
      C’est (ou plutôt c’était) pour moi la paire parfaite : glamour et sexy, vertigineuse mais ni pute ni tape à l’oeil. Et puis, l’idée c’était que je garde cette paire longtemps (valeur sûre et de qualité) —> d’où le cadeau de mes proches.

      Après, je sais bien que CL fait des modèles extravagants et canons. Je les trouve sublimes aussi. Mais lorsqu’on n’a pas ni compte en banque ni l’allure de Lady Gaga, ces escarpins foufoux sont difficiles à porter au quotidien.

      Et puis, au final, si CL ne veut pas vendre des escarpins noirs « comme tout le monde », il n’a qu’à arrêter d’en faire…

      Je ne comprends même pas la différence de traitement entre le corner au Printemps, la boutique de Vegas et celle de la rue Saint Honoré. Inadmissible à ce niveau. Chez Chanel, toutes les boutiques sont accueillantes, c’est le même principe non?

  20. Mel dit :

    Bonjour à toutes et tous !
    Je ne comprends vraiment toutes ces plaintes comme quoi les vendeurs seraient désagréables… J’ai fait les 3 boutiques de Paris pour trouver la paire de mes rêves et j’ai à chaque fois eu affaire à des gens adorables, serviables et plein de bienveillance !!! Aussi bien Rue Grenelle, que Faubourg St Honoré ou Jean Jacques Rousseau ! J’ai aussi eu affaire au service après vente pour le ressemelage et encore une fois j’ai une une interlocutrice très sympa ! J’ai même retrouvé le vendeur de JJ Rousseau a la gare de Lille (on avait pris le même train LOL) il se souvenait de moi, m’a saluée et a encore pris le temps de discuter 5 minutes avec moi de ces rumeurs justement. Il m’a avoué que quand on le prenait de haut ou qu’il avait affaire à une cliente désagréable, il lui était déjà arrivé d’aller faire semblant de chercher le modèle demandé et de revenir en prétextant ne pas l’avoir. Je suis gérante d’une commerce et je le comprends tout à fait ! Les agents de sécurité sont tout aussi sympathiques d’ailleurs !
    Enfin bref, allez y avec le sourire et de la patience, car il ne faut pas le nier, quand il y a du monde, ils ne peuvent pas prendre le même temps par client que quand le magasin est vide !
    Bon LouboutinTime !!!

    • JOhanna dit :

      Bonjour Mel,
      Alors d’abord, je ne fais pas de généralité. Je n’en suis pas à ma première paire de Loub et pour les autres achats je n’ai effectivement pas eu de souci non plus ni avec les vendeurs ni avec les chaussures en elles mêmes et encore moins avec le ressemelage quelques temps après.
      Je note simplement que lors d’un événement particulier, j’ai été traitée pire que de la m*rd*

      Cet épisode me parait complètement impensable pour plusieurs raisons:
      D’abord, je ne pense pas avoir été hautaine ou désagréable pour mériter qu’on me parle de la sorte. Ce n’est vraiment pas le genre de la maison. Ou alors (puisque nous sommes nombreuses à nous plaindre) nous sommes toutes mal embouchées et le pauvre vendeur Loub’ est un incompris seul contre toutes !!!
      Ensuite, quand on fait du commerce, il me semble normal d’être sympa/ souriant et « commerçant » avec ses clients. C’est totalement hallucinant de trouver normal quand un vendeur fait semblant de ne pas avoir la paire dans la bonne pointure juste parce que la gueule de la cliente ne lui revient pas. C’est un peu contre productif non? Aurais-je une vision archaïque du commerce? Je ne crois pas.
      Enfin, ça me semble d’autant plus important vu le prix de la chaussure en question. Tout le monde ne peut pas se permettre ce genre de folie tous les mois et pour Madame Lambda, être bien traitée en faisant un tel achat c’est aussi une part du rêve.

      Enfin, tout ça, ce n’est que mon avis et c’est pour ça que je l’ai partagé sur mon blog.
      Tant mieux si votre expérience s’est bien passée, je vous souhaite qu’il ne vous arrive rien avec vos Loub.

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *