Les Papotages de Nana - Royal chocolat Alsa Lenôtre

Alsa et Lenôtre : Un patissier dans ma cuisine

Je fais partie des chanceuses qui ont pu tester en avant première les nouveautés Alsa en collaboration avec Lenôtre
 
Plantons le décor : Alsa, c’est la marque d’aides culinaires qu’on retrouve dans tous les bons supermarchés et qui nous assure « des desserts dont vous serez fiers ».
 
Lenôtre, c’est plutôt le traiteur chic et glamour de « La vérite si j’mens ». Qui ne se rappelle pas de cet excellent passage ? Bref !

A première vue, la collaboration ne semble pas forcément évidente : Comment faire de la gastronomie de luxe à la maison avec des sachets de poudre tout prêt?

 
C’est justement pour ça que j’ai accepté de relever le défi et de réaliser ce week end, chez moi, avec mes petites casseroles et mon four de ménagère de moins de 50 ans, un superbe royal double chocolat comme si je l’avais acheté chez un grand pâtissier.
 
 
Autant vous le dire tout de suite : Oui, cette recette est réalisable à la maison avec les quelques ustensiles de la vie de tous les jours. Le paquet contient déjà toutes les poudres nécessaires et même un moule en carton. Il n’y a qu’à ajouter du lait et de la crème (et c’est même indiqué sur le paquet, comme ça on n’est pas pris en traitre), un saladier et un fouet (mais si vous n’avez pas ça à la maison, alors même Alsa ne peut plus rien pour vous).

 
Par contre, il faut un peu de patience et d’organisation pour réaliser un gâteau aussi beau que bon. La recette à l’arrière du paquet nous dit bien qu’il faut 40 minutes de préparation et 3 heures minimum de repos avant de servir ce dessert donc les gourmands impatients, passez votre tour !
 
Hormis ce point (je vous le signe, il faut DU temps), le royal double chocolat n’est pas très compliqué à réaliser. En 5 étapes, c’est fait !
 
1. D’un côté, on mélange le premier sachet de poudre avec du lait pour obtenir la préparation de la génoise au chocolat. On enfourne. On découpe.

 
2. De l’autre, on mélange le second sachet qui contient des pastilles de chocolat avec la crème bien chaude pour obtenir une sauce au chocolat très onctueuse. On ajoute cette sauce (quand elle a refroidit, hein) à une brique de crème préalablement montée en chantilly et on obtient la mousse au chocolat.
 

3. A coté de ça, on prépare un sirop pour badigeonner le biscuit qui restera bien tendre.
 
 
4. On passe à l’étape la plus délicate : le montage ! Une couche de biscuit, une couche de mousse, une couche de biscuit, une couche de mousse et un voile de cacao pour la finition. Le plus difficile est de faire un dessert bien droit (le mien était un peu penché même si je crois que ça ne se voit pas trop sur les photos).

 
 
5. Ah non, c’est celle-là l’étape la plus compliquée : attendre 3 heures minimum pour déguster ce dessert. Pour remédier à ce problème, je l’ai réalisé le soir tard avant d’aller me coucher comme ça, il était tout beau, tout prêt à déguster le lendemain, sans attendre… malin non?
 
 

 
Résultat : Waouuuuuh ! Le gâteau est superbe, il a un goût très fort en chocolat. On dirait vraiment qu’il sort de chez le pâtissier avec le plaisir en plus de dire : C’est moi qui l’ait fait !!!

 
Bon, après tous ces efforts, j’ai bien mérité ma toque de chef, moi 🙂

 

Il vous plait mon gâteau de grand chef?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

14 réponses à “Alsa et Lenôtre : Un patissier dans ma cuisine”

  1. Les chroniques d'une blonde dit :

    >Franchement moi ça me scotche : obtenir un aussi beau et bon (??) gâteau à partir d'un simple sachet ! Bravo Alsa !
    Et c'est bon alors ?

  2. séverine dit :

    >Sympa ce gâteau, il me fait trop envie!
    Petite question de ménagère de moins de 50 ans, ca coûte combien le paquet?

  3. kyom dit :

    >j'avais jamais pensé que le concept du moulage en carton pouvait s'utiliser en cuisine..

  4. JOhanna dit :

    >@ Marie: Ouiiiiiiiiii ce gateau est délicieux ! Bluffant !
    @ Séverine : Je n'ai malheureusement pas trouvé d'info sur le prix du paquet mais j'imagine qu'étant un produit de supermarché, il ne doit pas excéder les 7/8 euros grand max.
    @ Kyom : je n'avais jamais essayé le carton tel quel en cuisine. D'habitude, j'ajoute du film alimentaire ou du papier sulfurisé autour du carton pour éviterqu'il ne colle mais en fait, ça fonctionne plutôt bien.

  5. sweet little sixty dit :

    >une vraie tuerie ce dessert… je veux le même pour la fête des mères d'une ménagère d'à peine plus de 50 ans ;-))

  6. VaneCMoi dit :

    >hmmm ça m'a donné faim!! ^^

  7. Kty dit :

    >Petite différence avec Lenôtre quand même : le célèbre pâtissier n'utilise pas de sirop de glucose dans ses gâteaux… Et tu sais ce que je pense du sirop de glucose 😉

  8. Trikoala dit :

    >Ca me semble une grosse montagne inaccessible… Depuis que j'ai raté ton riz au lait inratable, on me dit que je suis capable de faire l'impossible… XD Mais je tenterais ce gateau! (et retenterai un riz au lait!)

  9. Dreiss dit :

    >Je suis deg, l'Homme ne veut pas que je le fasse car il n'est pas fan de la mousse de chocolat… Je fais quoi moi :'( @Trikoala : viens coupine on le fera ensemble 😉

  10. JOhanna dit :

    >@ Dreiss : il existe aussi en version fraisier… j'dis ça, j'dis rien. Bisoux

  11. Dreiss dit :

    >Je sais, il me fait baver la version fraisier, mais je vais attendre que les maras des bois arrivent sur le marché avant de l'essayer 🙂

  12. yoko dit :

    >Ca donne vraiment envie d'essayer 🙂
    Après rien ne vaut le bon gâteau pour lequel on a donné toutes nos forces pour peser chaques ingrédients, battu la crème, ajouté le sucre, et ci et ça… mais en cas de diner imprévu, ca m'a l'air parfait 🙂
    Des bises Johanna 🙂

  13. annouchka dit :

    >Bon alors je vous ai copiées Gaëlle et toi, j'ai craqué et je l'ai fait ce week-end chez mes parents.
    Il m'a fallu une heure et quart pour le faire car je n'étais pas chez moi et j'ai eu un peu de mal à prendre mes marques… Sinon je pense que 40 minutes comme temps de préparation, ça me paraît légèrement surestimé, je dirais une heure le temps de bien lire le mode d'emploi (mais peut-être parce que je suis mauvaise en pâtisserie, j'ai besoin de davantage de temps ?)

    Côté dégustation, je suis un peu mitigée, je l'ai trouvé très bon ce gâteau mais tout le monde s'est accordé à dire qu'il ne faisait quand même pas "maison" et qu'il manquait un petit quelque chose pour que l'illusion soit parfaite. Au niveau esthétique, je m'y suis prise comme un manche (j'ai cassé mon biscuit sur la couche du fond, heureusement grâce au sirop personne n'a rien vu) mais il était présentable.
    Le principal c'est que je me suis bien amusée en le faisant ! Mais je persiste à dire que pour le prix (5,5 euros tout de même hors crème fraîche) autant faire un bon fondant chocolat maison 🙂

  14. séverine dit :

    >Je reviens après la guerre, j'ai enfin le prix: 5,95€ chez Telemarket, moi je trouve cela relativement honnête!

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *