Les Papotages de Nana - Le jour où j'ai réussi à coudre toute seule

Le jour où j’ai réussi à coudre toute seule

Qui aurait cru qu’on me demanderait – à moi – un patron de couture?
Non mais sérieusement, les filles ! Vous savez que je ne sais pas coudre…?
 
En fait, j’ai beau être fan de travaux manuels, la couture bizarrement, ça ne se passe jamais bien. Je sais à peine recoudre un bouton alors utiliser une machine à coudre, pour faire une robe entière, à partir d’un morceau de tissu… Pfff quel challenge !
 
Je ne sais donc toujours pas ce qui m’est passé par la tête (sûrement le temps pourri de ce week end et l’envie d’incanter le soleil pour qu’il revienne…) quand j’ai été acheté du tissu fleuri avec l’idée d’en faire une robe. Rien que ça !
 
Ça n’a pas été de tout repos sachant que je n’ai jamais utilisé seule la machine à coudre de ma mère/ grand mère/ arrière grand mère/ etc… J’exagère à peine !
 
Pour le patron, j’ai honteusement copié pris l’inspiration sur une robe Urban Outfitters qu’on peut apercevoir ici dont le coupe droite très simple me plait bien et se prête à toutes les associations.
 
 
Après 3 mètres de bobine gaspillés, 6 erreurs de coupe dans le tissu, 12 mille gros mots et 4 appels désespérés à l’heureuse propriétaire de la machine de torture (aka Môman),  j’étais prêter à en découdre avec la bestiole à coudre ma robe. 
 
Voici donc un aperçu du patron: Hop, on clique sur la photo pour l’agrandir. 
 
 
J’ai utilisé 2 mètres de coton doux spécial patchwork (en largeur 112 cms), une machine à coudre et 1 mètre d’élastique de 3 mm de largeur pour une robe taille 0.
 
Je m’excuse d’avance si je ne donne pas les équivalences pour les autres tailles mais je pense qu’une règle de 3 suffira pour remédier à ce problème.
 
J’ai donc coupé 2 faces identiques sur le tissu plié en deux et épinglé au préalable, pour ne pas glisser. Ça va sans doute paraitre évident pour certaines mais on travaille toujours sur l’envers du tissu (désolée, mais ça n’a pas toujours été limpide dans ma tête alors je préfère le dire).
 
J’ai ajouté 2 centimètres à mes mesures initiales pour tenir compte des coutures et des ourlets. Sur le patron, le pointillé vertical sert de repère pour vérifier au fur et à mesure que les deux côtés et les deux faces de la robe sont identiques.
 
Après la coupe, j’ai réalisé les coutures des côtés de la robe du bas jusqu’aux emmanchures. Puis, la couture des épaules avec un léger arrondi vers l’extérieur pour un tombé moins droit, moins strict.
 
Ensuite, j’ai réalisé les ourlets du bas de la robe et des manches. L’astuce pour faire de beaux ourlets est de les marquer au fer avant de les coudre. Là aussi, j’ai légèrement arrondi le bas de la robe pour un tombé plus souple.
 
Une fois la robe cousue, il a fallu s’atteler à l’élastique qui n’a pas été une partie de plaisir mais je vais essayer de retranscrire le plus fidèlement possible ce que j’ai fait. J’ai épinglé la robe à l’envers sur ma table à repasser. J’ai piqué l’élastique sur la robe en tirant dessus avec plusieurs épingles pour qu’il fasse finalement tout le tour de la robe. J’ai pris soin de bien piquer une seule face du tissu avec l’élastique pour pouvoir le manipuler à la machine par la suite.
 
J’ai ensuite cousu l’élastique au point zig zag. De cette manière, l’élastique est bien maintenu à la robe mais reste souple.
 
 
Enfin, il reste l’encolure. Et là, j’avoue que c’est très compliqué à expliquer alors je vous renvoie à ce dessin qui sera plus clair que moi. C’est exactement comme ça que j’ai procédé en coupant le col au fur et à mesure jusqu’à ce que la profondeur du décolleté me convienne.
 
Voilà comment un simple coupon de tissu est devenue ma « première petite robe de l’été 2011 100% réalisée par moi toute seule comme une grande sans l’aide de maman » ou la « PPRDEPMTSCUGSAM » de son petit nom, contrairement à celles-ci où Môman m’avait bien guidé pour ne pas dire qu’elle a presque tout fait toute seule.
 
 
 
J’ai quand même passé plusieurs heures pour réussir cette petite robe toute simple parce que je vous le disais c’est une véritable épreuve que j’ai surmonté là : la couture est moi c’est vraiment pas ça, en temps normal.Et, je ne vous parle même pas du patron à écrire pour vous le faire partager…
 
Mais, maintenant que j’ai désacralisé le truc, je pense que je vais me relacer dans d’autres projets plus complexes. Donc, si vous avez des idées de robes de l’été à me suggérer, n’hésitez pas, je me sens l’âme d’une couturière 😉
 
Bisoux à toutes (surtout les impatientes sur Twitter) et bonne couture !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “Le jour où j’ai réussi à coudre toute seule”

  1. Cceluikidikiest dit :

    >Bravo !! moi non plus je n'ai jamais testé la couture (et pourtant, Dieu sait que des millions de patrons me font envie !!) et du coup j'imagine la taille du challenge !! Continue…

  2. Gigette dit :

    >Félicitation!! Pour une première elle est plutôt bien réussi ;)) Allez zou une deuxième!!

  3. JOhanna dit :

    >Merci les filles pour vos gentils commentaires, c'est encourageant !

    @ Ginette : c'est drôle ma robe ressemble à celle d'Eloïse, je trouve (mais en moins travaillée, bien sûr)

  4. Virginie dit :

    >Waou j'adore on fait comment pour commander la sienne 😉
    Bisous ma jolie

  5. Cybie dit :

    >ben écoute, tu t'es bien débrouillée pour une première !!!

  6. JOhanna dit :

    >@ Virginie : pour toi, je veux bien faire un essai mais rien que pour toi 😛

  7. Sophie-Lili dit :

    >Mais elle est très jolie, cette robe !

  8. annouchka dit :

    >Ben dis donc pour quelqu'un qui ne sait pas coudre !!!
    Tu vas pouvoir ouvrir un blog de couture :d Attention, nana débarque…. 😀

    Très jolie robe BTW ! Bravo, tu as bien fait de t'accrocher ! (môman doit être fière de toi)

  9. Géraldine dit :

    >Félicitations Johanna, le résultat est magnifique ! Cela donne envie de se lancer 🙂 Bonne journée !

  10. môman dit :

    >c'est super ma chérie… je vais enfin passer l'été tranquille maintenant que tu sais coudre toute seule comme une grande ;-))

  11. Salsita dit :

    >Mais non je n'ai pas été impatiente lol!
    Je te renouvelle tous mes clap-clap pour cette robe toute mimi.
    Te voilà lancée pour la suite 😉

  12. céline dit :

    >Vraiment très joli !!!! Bravo !
    J'adoooore ton tisssu !

  13. Bouquetdebamboo dit :

    >Tiens tiens tiens ça me rappel moi il y a quelques temps 🙂
    J'ai été prise d'une frénésie de couture l'année dernière, j'ai investiti dans un MAC alors que je n'en avais jamais touchée une seule de ma vie et j'ai commencé à le faire quelques fringues.
    Tu peux voir mes confections ici : http://bouquetdebamboo.canalblog.com/archives/de_fil_en_aiguille/index.html
    J'ai arrêté parce que j'étais trop exigeante avec moi même (mes modèles me plaisaient au début et puis après je ne voyais plus que leurs défauts) et puis parce que comme toi cela m'épuisait, me stressait et me rendait très vulgaire 😉
    Je te conseille d'investir dans un livre de couture japonais, ils sont super, même sans comprendre un mot de japonais les patrons sont hyper simple et customisable à l'infini.
    Je terline en te disant que ta robe est superbe, le tissu est très beau et la coupe te va à la perfection. Je veux la même 🙂
    Bisous

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *