Les Papotages de Nana - Cheesecake sans cuisson

My cheesecake Part 1

Depuis le temps que je parle de cheesecake, je n’ai publié qu’une seule recette et encore c’est à une époque tellement lointaine que personne ne doit s’en souvenir même pas moi, c’est dire. Bravo l’imposture !

 

Il faut avouer que vu le ratage de l’époque, je n’ai plus osé en refaire, de peur d’être maudite à jamais.

J’avais alors préféré me rabattre, en avril dernier, sur une revue de mes 5 cheesecakes préférés à Paris. La honte, c’est même pas elle qui l’a fait, le cheesecake !
 
Je répare donc cet affront en vous proposant un dossier Cheesecake ! Vous comprendrez bientôt pourquoi ce dessert mérite un entier dossier !

Pour réaliser un bon cheesecake, il n’y a pas de recette à proprement parler mais quelques règles de base à respecter. 
 
Les 3 grands principes sont :

1/ Un moule à charnière antiadhésif
 
 
2/ Du cream cheese qu’on ne présente plus aussi appelé Philadelphia
 
3/ Des biscuits type Digestive Mc Vities
 

+ De la patience car ce gâteau se fait au mieux 48 heures à l’avance, au pire la veille. C’est la torture, je sais !

 
Quand vous aurez compris le concept et adopté ce credo, vous servez capable de réaliser vos propres cheesecakes selon vos goûts, à l’infini.

Par exemple, ici, on l’aime très gourmand : crémeux voire mousseux mais pas trop dense, pas trop compact avec une couche biscuitée très épaisse. Partant de là, on ajoute au cream cheese du fromage blanc pour assouplir sa texture et on double la quantité de biscuits pour un fond très croustillant et gourmand.

Mais plutôt que de longs blablas sur la théorie du bon cheesecake, je vous propose un dossier sur plusieurs jours avec 3 recettes, 3 textures et 2 façons de procéder.

On commence cette saga du cheesecake par la version sans cuisson (la fameuse recette publiée il y a 107 ans, revue et corrigée, pour cause de ratage) :
 

Ingrédients (pour un cheesecake allant dans un moule de 22 cms)
 
 
 
Préparation :
 
Pour le fond de tarte
On broie les biscuits dans un sac congélation à l’aide du rouleau à pâtisserie. Pendant ce temps, on fait fondre le beurre qu’on ajoutera aux biscuits.
 

On tapisse le fond du moule à charnières avec cette préparation. On peut choisir de remonter sur les bords ou pas. On place le moule au réfrigérateur plusieurs heures pour que les biscuits s’amalgament bien.

 
 
Pour la crème :
On fait fondre la Jelly avec une cuillère à soupe d’eau, dans une casserole.
On incorpore hors du feu le lait et les jaunes d’œufs. On remet le tout à cuire sur feu doux pendant 5 minutes. On ne cesse jamais de remuer pour éviter que le mélange accroche. On réserve en laissant refroidir à température ambiante.
 
 
Pendant ce temps, on monte les blancs en neige d’un côté.
De l’autre, dans un saladier séparé, on mélange le fromage blanc et le cream cheese avec le sucre. Quand l’appareil est bien homogène, on y ajoute délicatement le mélange Jelly/ jaune d’oeufs/ lait. Puis, on ajoute (toujours délicatement) les blancs en neige.
 
On peut ensuite verser cette préparation sur la pâte biscuitée et entreposer la tarte au frigo une nuit, minimum pour qu’elle soit bien prise.
 
Cette version du cheesecake sans cuisson est ma préférée de toutes car elle est hyper mousseuse et légère. Elle prend le goût de la Jelly qu’on met dedans. Pour le décor, il suffit d’ajouter des fruits de saison ou coordonnés au goût de la Jelly, des bonbons…
 

 

Alors, ce cheesecake, il vous plait? Ou vous préférez la version cuite?

 
Bisoux, bisoux les papoteurs et les papoteuses, bonne semaine ! 
 
__________________________________________________________________
 
 
PS: Plus que 7 jours pour participer au KKVKVK #41
 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “My cheesecake Part 1”

  1. maialabreizh dit :

    >Une idée géniale de faire cette saga cheesecake ! Pour l'instant mon favori (quand j'arrive à m'en garder un bout) est le Cheesecake décadent aux bananes et caramel à la fleur de sel au Philadelphia de Beaualalouche : http://beaualalouche.canalblog.com/archives/2007/04/17/4160754.html. J'ai hâte de tester tes déclinaisons :).

  2. Justine dit :

    >Je n'ai jamais fait de cheesecake mais ta recette me tente carrément, je n'ai pas de four!!! Donc très très bonne idée 🙂

  3. Clemence dit :

    >moi je le prèfere sans cuisson car beaucoup moins compact…

  4. novice en cuisine dit :

    >une belle recette, une brelle réussite aussi! il est vraiment parfait!

  5. Sophie-Lili dit :

    >C'est vraiment une bonne idée, cette saga, je suis toujours à la recherche du cheesecake parfait, mais sans succès pour l'instant !

  6. JOhanna dit :

    >@ Maialabreizh : Je suis bien d'accord avec toi, celui à la banane est une tuerie de l'espace.
    @ Justine : C'est parce que je n'avais pas de four non plus que j'ai commencé par cette recette. Maintenant, tu n'as plus d'excuse: au boulot, je veux voir ta réalisation !!!
    @ Clémence : C'est plus proche du bavarois du coup mais c'est délicieux quand même, je suis d'accord.
    @ Novice en cuisine : Merci beaucoup 🙂
    @ Sophie Lili : J'ai la pression, j'espère que mes recettes te conviendront.

  7. Babeth59 dit :

    >Quand je vois cheesecakes dans un titre je suis attirée irrésistiblement !… Et l'idée de la jelly est juste géniale!…

  8. jackie dit :

    >ça a l'air trop bon : on peut t'en commander ?

  9. toutendouceurs dit :

    >J'ai hâte de voir la suite, car j'adore les cheesecakes mais je n'ai pas encore trouvé de recette à mon goût ! Ils sont toujours soit trop lourds soit trop liquides, soit trop farineux 🙁
    Bises !
    Delphine

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives