Les Papotages de Nana - Marre de la galette? Une brioche au pralin !

Marre de la galette? Une brioche au pralin !

Vous voulez un scoop?

Depuis une sombre histoire de digestion ratée en 1997, je n’aime plus mais alors plus du tout la galette des rois. C’est devenu un vrai supplice d’être invitée à un « goûter galette » quand on sait qu’on ne pourra pas refuser une part – question de politesse.
 
D’ailleurs, pourquoi est-on obligé d’être poli quand on exècre un plat au point d’en être malade? C’est peut être plus judicieux de refuser ce morceau de galette qui parait gros comme une côte de bœuf que de risquer de dégobiller dans son assiette, non?
 
Quoiqu’il en soit, j’ai vraiment beaucoup de mal avec la galette à base de frangipane. C’est gras, c’est sucré, c’est lourd, c’est écœurant et bien souvent on vous la propose à la fin d’un repas où se sont déjà succédé le foie gras, le saumon gras fumé et autres agapes de la période des fêtes de fin d’année.
 
Alors me demander d’en préparer une? I.M.P.O.S.S.I.B.L.E. J’ai eu beau tenter l‘expérience à plusieurs reprises, quand ça veut pas, ça veut pas. C’est au point que je la rate systématiquement. Coïncidence? Je ne crois pas !
 
Voilà comment je remplace pour le plus grand plaisir des petits déjeuners de Chouchou la traditionnelle galette par une brioche qu’on trouve très facilement dans mon Sud Est natal : la brioche au pralin.
 
C’est divin ! Trempé dans un grand bol de café ou pour accompagner un thé au jasmin (et oui, encore et toujours ce thé), c’est délicieux.
 
Voilà donc ma recette préférée (et ultra facile) de brioche des rois (ou pas d’ailleurs, on va pas chipoter pour une fève…)
 
Ingrédients pour la brioche
  • 350 grs de farine
  • 1 sachet de levure de boulangerie
  • 1 oeuf
  • 3 cas de sucre
  • 1 cac d’extrait de vanille
  • 50 grs de beurre salé coupé en petits dés
  • 150 ml de lait tiède
  • sucre glace
 
Ingrédients pour le pralin
  • 150 grs de noisettes
  • 40 grs de sucre
 
Pour réaliser la brioche, rien de plus simple : Il suffit d’avoir le coup de main 😉
On verse toutes les poudres dans le bol du mixeur. On mixe avec le crochet. On ajoute ensuite le beurre salé bien froid coupé en petits dés, l’œuf, le lait et l’extrait de vanille. On mixe à nouveau et on laisse la pâte tourner une bonne dizaine de minutes. Le secret d’une bonne brioche est là !
 
Quand la pâte est bien travaillée, on la dépose sur une plaque à pâtisserie et on la laisse reposer dans le four à 50° pendant environ 30 minutes. Quand la brioche a doublé de volume, on la rabat pour chasser l’air, à l’aide de la paume de la main. On forme alors un trou au milieu de la brioche et on la fait de nouveau gonfler dans le four (même temps, même température).
 
Pendant ce temps là, on s’occupe du pralin : Dans une poêle, on fait torréfier les noisettes à sec, à feu moyen. Au bout de quelques minutes, on ajoute le sucre et on fait caraméliser les noisettes sans cesser de remuer. Quand le caramel obtient la couleur désirée, on retire les noisettes du feu et on les verse sur un papier sulfurisé pour qu’elles refroidissent. Elles se collent entre elles, c’est normal. On les casse en gros morceaux pour les passer au mixeur, en 2 temps.
 
 
1er temps : on mixe une première partie des noisettes pour obtenir des morceaux grossiers qui serviront à parsemer la galette, pour un côté croustillant.
 
2ème temps : on mixe ensuite le reste des noisettes pour obtenir une chapelure plus fine qui parsèmera également la galette pour une texture différente. S’il en reste (ça risque d’arriver), on peut alors mixer une 3ème fois et la chapelure va se transformer en pâte compacte (délicieuse dans un fromage blanc ou sur une simple tartine de pain). C’est le plus produit ça 😉
 
 
Pour finir la brioche, on mouille légèrement sa surface au pinceau pour que le pralin adhère. On saupoudre également de sucre glace et on enfourne pendant 30 minutes à 175°.
 
A la sortie du four, on ajoute encore un peu de sucre glace. On attend que la brioche tiédisse pour la déguster. Et si on veut en faire une brioche des rois, on ajoute la fève après cuisson.
 
Et voilà ! Ça change de la frangipane, pour le plus grand plaisir de tous les gourmands. Finie la discrimination de la galette 😉
 
Bisoux, bonne journée !
 
 
 
 
 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Marre de la galette? Une brioche au pralin !”

  1. LadyMilonguera dit :

    >Superbe réalisation !

  2. fifi les bons tuyaux dit :

    >Ahhhh enfin quelqu'un qui n'aime pas la frangipane !!!! Bon sans aller jusqu'à détester ça dans le sud ouest c'est aussi la brioche des rois qui est traditionnellement servie à l'épiphanie. Du coup depuis que je suis en région parisienne, je ne suis que tristesse de ne pas en trouver. J'ai tenter quelque fois d'en faire moi même mais la brioche était comment dire… j'ai pas de batteur avec des crochets, ça doit être ça ^^

  3. Sophie-Lili dit :

    >Perso, j'adore la frangipane, mais je pense que j'aimerai bien ta brioche aussi, elle a l'air délicieuse ! (Moi, gourmande ?)

  4. JOhanna dit :

    >Merci.
    Je n'étais pas très sûre de moi au début, j'ai plutôt l'habitude de faire la brioche au levain qu'à la levure de boulangerie mais là c'était top !

  5. JOhanna dit :

    >Merci Fifi, je me sens moins seule !
    Si tu n'as pas de crochet, il faut pétrir, pétrir, et encore pétrir. C'est long mais c'est le secret de la réussite.

  6. JOhanna dit :

    >C'est sûr que ça n'a rien à voir avec la frangipane mais si tu ne mets pas de f^ève, tu peux manger cette brioche toute l'année, Madame la gourmande 😉

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives