Les Papotages de Nana - Macarons Alsa

J’ai raté : Les macarons Alsa

 

Alsa fait partie de ces marques que j’affectionne depuis toujours car elle me rappelle l’enfance, les douceurs du goûter, le moment où on avait le droit de sortir une boîte magique – rose de surcroît, dois je encore crier mon amour pour cette couleur? – du placard pour faire la patisserie presque tout seul. 

 

Et depuis que je suis gamine, la gamme des préparations desserts s’est tellement étoffée qu’il m’arrive de temps en temps de zoner dans le rayon patisserie des supermarchés juste pour découvrir les nouvelles boites roses et m’émerveiller comme quand j’avais 6 ans (oui, je suis une vraie gamine dans l’âme, que voulez vous, il y a des choses qui ne changent pas).

 

Par contre, il m’arrive rarement de succomber car depuis ce temps là, j’ai suffisamment développé l’amour de la cuisine pour éprouver un réel plaisir à faire ma pâte feuilletée, mes croissants maison ou encore un fraisier de A à Z. Cela dit, de temps en temps, c’est  une solution bien pratique à laquelle j’ai recours quand le frigo ou les placards sont vides au point de faire de l’écho.

 

Et puis, voilà quelques mois que la marque me fait confiance et m’envoie ses nouveautés à tester. Alors, à chaque fois, c’est la fête dans ma cuisine et le temps d’un après-midi, du haut de mes 30 ans ++, je redeviens cette gamine qui patouille dans des bols bien trop grands pour elle et qui trempe les doigts dans toutes les crèmes juste pour vérifier que ce n’est pas empoisonné, vous voyez le genre…

 

Dernièrement, Alsa m’a envoyé plusieurs préparations à tester comprenant des nouveautés et un best seller: la préparation pour macarons au chocolat. Alors, autant les nouveautés (dont je vous reparlerai très bientôt) ont été un vrai succès, autant j’ai longtemps hésité à vous raconter l’expérience ratée des macarons. 

 

 

Alsa ne m’ayant jusqu’ici jamais déçue, j’avais des remords à en dire du mal mais il faut se rendre à l’évidence, un raté est un raté ! C’est donc par sincérité que j’ai décidé de vous raconter mon échec macarons. Après tout, il n’est pas impossible que j’ai un mauvais karma avec les macarons (rappelez vous que malgré des cours au Ritz, je n’ai jamais réussi une seule fournée absolument parfaite et ce n’est pas faute d’avoir essayé – la preuve ici).

 

Donc, pour en revenir à nos petits macarons, voilà en images le grand raté. Ce n’est vraiment pas fabuleux à regarder !

 

 

Pourtant, sur le papier, cela avait l’air d’un jeu d’enfant. Et à reproduire, c’était vraiment facile et rapide : 10 minutes de préparation (qui dit mieux?). 2 sachets de poudres. Dans l’un, on met du lait, on fait chauffer et ça donne la ganache qu’on réserve au frigo. Dans l’autre, on ajoute des blancs montés en neige et on obtient l’appareil à macarons. Il ne reste plus qu’à enfourner avant de garnir les coques et le tour est joué.

 

Mais allez savoir ce qui s’est passé, les coques se sont lamentablement vautrées dans le four avant de se figer en formes étranges, sans même avoir une véritable collerette digne de ce nom…

 

C’est ce qu’on appelle un ratage, non?  

 

En plus, comme j’étais terriblement énervée d’avoir loupé « les macarons pour les nuls » je ne les ai pas apprécié à leur juste valeur. Ils m’ont paru bien chocolatés mais trop sucrés.  

 

Aller, Monsieur Alsa, sans rancune ! Tes macarons et moi, ça n’a rien donné mais je t’aime quand même parce que tes autres boîtes roses sont bien sympathiques. La preuve en images très bientôt…  🙂

 

Bon 1er mai à tous et à toutes les papoteurs !

 

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

17 réponses à “J’ai raté : Les macarons Alsa”

  1. auntie jo dit :

    j’avais testé le fraisier, vraiment pas mal ! 😉 bise

  2. Djahann dit :

    je les trouve pas si mal, moi ! faudrait que j’essaie cette préparation

    • JOhanna dit :

      Disons que d’une manière générale, ils ne sont pas absolument moches mais je ne m’attendais pas à ça. Je les réussis mieux sans aide culinaire qu’avec… c’est idiot !

  3. Missblabla dit :

    moi je n’ai jamais testé les préparations alsa je crois. Pour moi c’est synonyme de chimique et je préfère faire tout moi même. J’ai essayé de faire des macarons une fois mais j’ai raté la meringue et du coup les macarons étaient bons mais n’avaient pas du tout l’aspect requis. De touta façon les macarons c’est tout sauf simple à faire, parfois c’est seulement la cuisson qui est mauvaise ou d’autre petits détails.

    • JOhanna dit :

      En fait, je pense que les préparations Alsa, c’est comme les bouillons Kub’Or, c’est une question d’habitude, une tradition familiale.
      Chez mes parents, ce genre d’aides culinaires étaient assez rares mais j’en garde un souvenir funky: C’était jour de fête pour moi quand on avait le droit d’utiliser ces petites aides. Alors oui, sans doute que les ingrédients ne sont pas « au top » mais c’est un peu ma madeleine de Proust 🙂

      Quant aux macarons, tu as raison, c’est un vrai challenge de les réussir. A chaque seconde, la recette peut foirer pour un détail idiot. Je n’ai jamais vraiment réussi la fournée parfaite, pourtant, je m’y emploie (j’ai acheté un matériel digne de Mercotte pour les réussir mais rien n’y fait).

  4. Bonbonroz dit :

    Dommage, du coup ça me refroidit un peu pour tester… Vu que je n’ai encore jamais fait de macarons, ça m’embêterait de commencer sur une mauvaise expérience!

    • JOhanna dit :

      Au contraire, à ta place, je commencerai par cette recette parce qu’elle te donne certaines bases assez malignes (comme de faire crouter les macarons à feu très bas). Ensuite, tu pourras te lancer dans la vraie recette toute seule, si le coeur t’en dit.
      C’est assez long et rébarbatif à faire seul, voire même décourageant parfois, quand tu vois à quelle vitesse c’est mangé.

  5. machine a soda dit :

    La prochaine fois sera la bonne ! Je trouve cela déjà courageux d’avouer qu’on a raté quelque chose (sur la belle photo, on ne dirait pas vraiment). Moi d’habitude ce sont les enfants qui me le disent.

    Ces petits anges …

  6. Delphine dit :

    Aïe, effectivement ils ne sont pas tip tops… Mais bon, on ne peut pas tout réussir hein 😉 D’ailleurs, avec ton KA qui déchire tout, tu réussis à les faire maintenant ? 🙂
    Bises, bon week-end à toi !
    Delphine

    • JOhanna dit :

      En fait, la marque m’a expliqué qu’il faut un tapis à macarons (tu sais, le tapis en silicone avec les formes) pour les réussir.
      Sinon, c’est vrai que le KA aide pas mal à réussir les macarons en général mais ce n’est pas la seule astuce. IL faut vraiment maitriser tout un tas de techniques pour y arriver. Je ne désespère pas. Tu y arrives, toi?

      Bisoux

  7. Si tu es en région parisienne, je te conseille l’atelier Macarons à St Maur des Fossés ce samedi (10h30 et 15h30) avec Anne-Laure, créatrice de macarons.
    Va voir sur la page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Pure-Tentation/329446272732
    Les macarons c’est comme les sushis, c’est tellement meilleur quand c’est fait pour un pro..
    Salutations gourmandes

    • JOhanna dit :

      Merci pour cette adresse, je me renseignerai. Et, je suis bien d’accord : les macarons, c’est comme les sushis. Tellement longs et difficiles à réaliser qu’on préfère les déguster quand quelqu’un d’autre les a préparés ^^

  8. Rémi dit :

    Allez, hop hop hop ! On ne reste pas sur un échec !

    ; )

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives