Les Papotages de Nana - Macarons café Pouchkine

Les macarons (réussis) du café Pouchkine

 

Rewind !

 

La semaine dernière, je vous racontais comment j’avais honteusement attendu des mois avant de pousser la porte (c’est une expression car ce café est un corner au Printemps Haussmann, donc il n’a pas de porte, hein) du café Pouchkine. Je vous parlais également un peu plus tard de mon test foireux des macarons Alsa. Dans l’intervalle, Chouchou a eu la « bonne » idée de poster de sublimes photos de macarons sur Facebook en les intitulant « Teasing ».

 

 

La réaction ne s’est pas faite attendre. Beaucoup ont crié au scandale parce que je les incitais à abandonner leur régime pré-estival si durement commencé 3 jours plus tôt (oups). D’autres ont cru que je savais faire les macarons et que je m’étais moqué d’eux en publiant l’article sur le ratage Alsa mais surtout personne ne s’est imaginé que ces merveilles n’étaient peut être pas de moi (vous êtes sympa les copains et les copines mais soit vous êtes un peu beaucoup hypocrites, soit vous êtes naifs non?).

 

Donc pour lever le voile sur cette supercherie monumentale, les jolis macarons pris en photo par mon petit Chouchou chéri, ce sont ceux du café Pouchkine, que nous n’avions pas pu tester la première fois, faute de place dans le bidou pour réellement les apprécier. Du coup, nous avons été faire un petit tour au Printemps le week end dernier et avons ramené uniquement des macarons pour les tester le plus méticuleusement possible.

 

 

 

 

Je sais pas vous mais moi, rien qu’à (re)voir ces photos, j’ai une furieuse envie de macarons. D’autant que pour les avoir enfin goûté – clairement – ils côtoient de très près la perfection de ceux de Pierre Hermé. Ils sont jolis à regarder, color blockés, irisés, fun. Et en plus, ils sont délicieux. La coque est craquante à souhait. L’intérieur est une crème au beurre bien onctueuse ni trop sucrée ni trop beurrée. Les parfums qui s’en dégagent sont très présents. Une véritable explosion en bouche (oups, je bave, pardon).

 

 

Nous avons goûté celui à la confiture de lait russe et miel de sarrasin (comme dans le médovick, mon préféré de tous les temps), un autre tout vanille (qui ressemble à s’y méprendre à celui de PH, justement), un troisième au chocolat/ caramel (très puissant, à réserver pour la fin) et enfin un au cheesecake russe (slurp). Nous sommes restés traditionnels dans les goûts mais c’est bien le meilleur moyen de se rendre compte de la qualité d’un produit lors d’un premier essai, isn’t it?

 

Ah oui, j’allais oublier: Cherry on the cake, ils ne coûtent que 1,90€ pièce contre près de 2,50€ pièce ceux du Pierrot ! Elle est pas belle, celle-là? Alors ok, vous ne trouverez pas de goût tordu comme asperge/ noisette ou olive verte/ vanille mais on n’a pas toujours envie d’exotisme. Dans ces cas là, on va au café Pouchkine et on n’est pas déçu du voyage 😉

 

XoXo mes papoteurs adorés ! A pluuuuuuuus  

 

 

 

   

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

10 réponses à “Les macarons (réussis) du café Pouchkine”

  1. Bonbonroz dit :

    Oulala, craquage assuré! (mais c’est pas grave, je ne suis pas au régime ^^)

  2. jackie dit :

    absolutely miammmmm 😉
    commentaires toujours aussi drôles & photos toujours aussi sublimes…
    bises à vous 2

  3. Karine dit :

    oh pétard j’éatis passé à côté de cet article!! OMG je salive comme une folle ^^

  4. Delphine dit :

    Ils sont beaux en effet ! Bons je ne sais pas, j’ai jamais essayé, mais vu leur prix je dirais que ça doit valoir le coup 😉 En tout cas, maintenant j’ai faim ! Et je ne pense pas qu’un lunch macarons ce soit possible, si ?
    Bises !
    Delphine

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives