Les Papotages de Nana - Panna Cotta Alsa

C’est la panne, c’est la panna, c’est la panna cotta

 

*Titre absolument minable (je le reconnais bien volontiers).

 

La flemme de la cuisine continue de m’envahir, de s’immiscer insidieusement dans mes veines, comme un poison. Genre, moins j’en fait, moins j’ai envie d’en faire… Pourtant, j’ai toujours le goût et la passion des bonnes choses mais allez comprendre ce qui m’arrive… C’est la panne aux fourneaux.

 

Dans ces cas là, heureusement qu’il y a Alsa pour venir titiller mes casseroles qui prennent gentiment la poussière et ma gourmandise insatiable.

 

Pour ne rien vous cacher (c’est pas le genre de la maison), quand j’ai reçu le colis contenant la préparation pour panna cotta d’Alsa, je me suis demandé si j’allais l’utiliser pour de vrai, dans la vraie vie et y gouter. J’avais peur que ce soit chimique, insipide ou sans intérêt. Je crois que j’avais surtout peur que ça ressemble aux préparations ignobles qu’on trouve en supermarché au rayon yaourts. Et avouons aussi que faire une panna cotta est loin d’être un truc ultra ambitieux ou compliqué. Il suffit de lait, de crème, de sucre et de gélatine. Et en avant Ginette, heu Géraldine, heu Florence… pardon je m’égare…   

  

Donc, cet été pendant mes vacances du côté d’Arcachon, j’ai emmené mon petit colis Alsa dans mes valises en me disant que je ferai tester le machin à mes collègues de villégiature après un barbecue bien arrosé, pour qu’ils ne se rendent pas compte de la supercherie. Je précise que j’étais la seule Nana à l’appart avec toutes les probabilités que ça entraine de me retrouver aussi la seule Nana aux fourneaux (d’où peut être ma grande flemme de cuisiner… la boucle serait elle bouclée?).

 

Les Papotages de Nana - Panna Cotta Alsa

 

Bref ! Me voilà donc en cuisine au retour du marché après avoir acheté des fraises à tomber raide qui embaumaient à 4 kms. Un très bon point : la panna cotta se fait en 3 minutes top chrono, le temps de sortir la crème, le lait, la casserole et les verrines. On fait chauffer la crème et le lait ensemble dans la casserole, on verse la poudre, on remue, on verse dans les verrines. Hop au frigo pour quelques heures et c’est tout.

 

Et je peux vous dire qu’en vacances, quand on n’a pas tous les ustensiles du quotidien sous la main, ça fait du bien de se dire que le dessert est géré aussi vite et aussi facilement avec une seule casserole et de bêtes verres transparents en guise de plat de service.

 

Finie aussi la corvée de pesée (qui a une balance de cuisine en vacances?) et surtout celle de la gélatine à faire ramollir, à faire sécher, à intégrer dans le lait, à remuer longuement, à surveiller… Tout est dans la poudre. Bon, par précaution, j’ai vérifié les ingrédients et j’ai été agréablement surprise de découvrir qu’il n’y a rien de bien méchant en vue dans cette poudre.

 

Voilà comment en 3 minutes, un sachet de poudre m’a conquise et m’a remis les idées en place (et toute allusion à une autre poudre interdite à la vente dans le commerce est bien sûre fortuite ^^).

 

Les Papotages de Nana - Panna Cotta Alsa

 

Restait à convaincre mes invités et leurs papilles. J’ai donc agrémenté mes panna cotta de quelques fraises écrasées grossièrement à la fourchette, avec quelques feuilles de basilic (parce qu’avec la fraise, c’est délicieux et si vous ne me croyez pas essayez…) et en avant zou pour le test ultime des copains.

 

Et bien, comme personne ne m’avait vu faire mon petit manège (3 minutes dans le vie d’un mec, c’est rien et comme ils ont tendance à ne pas s’approcher de la cuisine, ils n’ont même pas remarqué mon absence), je suis arrivée fièrement avec le dessert en criant : « C’est moi qui l’ai faiiiiiit ». Et ils ont adoré !

 

Les Papotages de Nana - Panna Cotta Alsa

 

Et je dois avouer que le résultat est absolument bluffant. On retrouve le goût de la vraie crème cuite. Et pour cause, on est maître du choix de ladite crème donc la panna cotta aura, au final, le goût de ce qu’on a mis dedans.

 

Et en plus, pour une fois, je n’ai pas raté une préparation envoyée par la marque, c’est bien la preuve que c’est top, non?

 

Alors ça vous inspire la panna cotta?

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “C’est la panne, c’est la panna, c’est la panna cotta”

  1. Selma dit :

    J’adooooore la panna cotta <3

  2. Je suis une difficile de la panna moi car je la fais moi-même religieusement pour être sûre de me régaler alors j’avais hâte de lire ton avis sur ces sachets. bon, je pense que je continuerai à la faire de mes blanches mains mais le jour où des invités arrivent à la dernière minute c’est une bonne alternative.

  3. Adeline T. dit :

    Et bien ta recette ultra rapide à l’aide de ce sachet alsa à l’air vraiment pas mal.. à tester!!!

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives