Les Papotages de Nana - Lapin

Le lapin, c’est malin (en tajine style avec des abricots)

 

Il y a quelques jours, j’ai participé à un atelier de cuisine super sympa. On était par équipe de 3 pour cuisiner un ingrédient en 3 façons. Et comme le titre de cet article l’indique (sans surprise), l’ingrédient star de la soirée était le lapin.

 

Je n’ai pas fait que des heureux à la maison lorsque j’ai évoqué cet atelier parce que « tu comprends on dirait trop Georgette » « Tu vas pas manger un truc qui ressemble à ton chat? » « Le lapin c’est trop mignon, ça se mange pas ». Oui, bon, ok, on a compris. Le lapin a un capital sympathie qui peut rebuter de le cuisiner.

 

Mais, soyons honnête ! Si on arrête de manger tout ce qui est mignon, doux ou ressemble à une peluche, on va tous finir par manger des algues et du tofu (quoique, si on réfléchit bien, les algues c’est doux aussi…) Bon bref.

 

J’ai donc bravé l’interdiction maritale de cuisiner du lapin-qui-ressemble-trop-à-Georgette et j’ai rejoins les 2 copines (entre autres) : Sophie et Marine.

 

A nous 3, nous avons concocté des croquettes de lapin, des conchiglionis farcis au lapin, à la tomate et aux herbes et un genre de tajine de lapin aux abricots super facile. Pour suivre la recette des copines, c’est pas compliqué, il suffit de cliquer sur leurs noms ci-dessus. Et pour la recette du lapin façon tajine, restez là, c’est juste en dessous.

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes)

4 gigolettes de lapin

4 saucisses de lapin

8 abricots frais

4 gros oignon

8 abricots secs

8 dattes

1 cas de miel

Sel, poivre

Huile d’olive

1 cas de raz el hanout

1 tasse de couscous (graine moyenne)

1 tasse d’eau

1 pincée de piment de Cayenne

 

Cette recette se réalise en 3 étapes principales: D’un côté, on va préparer la compotée d’abricots qu’on va laisser mijoter à feu doux. De l’autre, on va faire rôtir le lapin avant de faire cuire la semoule, en dernier, pour qu’elle soit bien chaude au moment de servir.

 

C’est parti ! Pour préparer la compotée d’abricots, on commence par laver les abricots frais. On les coupe en 2, on retire le noyau, puis on les coupe en petits dés. On épluche les oignons, on les coupe également en dés de la même taille que les abricots. On procède de même pour les abricots secs et les dattes. On jette le tout dans une casserole à fond épais, avec une belle rasade d’huile d’olive. On laisse mijoter à feu doux. On n’oublie pas de remuer régulièrement pour éviter que les abricots accrochent et brûlent. La cuisson peut prendre une bonne vingtaine de minutes selon la taille de vos abricots. Ce n’est pas très grave, il ne faut pas brusquer les fruits. Plus ils sont compotés, meilleur ce sera. En fin de cuisson, on ajoute du miel pour adoucir l’acidité des abricots. On assaisonne : sel, poivre. Et on laisse la casserole sur le feu éteitn, pour maintenir la compotée au chaud.  

 

Pendant que les fruits compotent gentiment, on peut commencer à préparer le lapin. Les gigolettes sont assez méconnues mais c’est un beau morceau composé de l’épaule et des cotes désossées. C’est tendre, c’est super gourmand. On pourrait comparer ce morceau au haut de cuisse du poulet (à peu de choses près). Les saucisses de lapin sont des morceaux plus destinées aux enfants. Cela dit, c’est très bon aussi et celles de Loeul et Piriot sont 100% lapin. Pour faire cuire le lapin, rien de plus simple: dans une poêle, on fait chauffer une cuillère à soupe d’huile et dès que c’est chaud, on dépose la viande. On la fait saisir d’un côté avant de la retourner et de baisser le feu pour faire cuire à coeur. Il suffit d’une petite dizaine de minutes pour que les gigolettes soient prêtes.

 

Il ne reste plus qu’à réaliser la semoule : Dans une casserole, on dépose une tasse de semoule (à prise rapide, c’est plus facile). On verse dessus une tasse d’eau bouillante (c’est comme ça que je fais, personnellement) et on fait cuire à feu moyen pendant 5 minutes. On assaisonne de sel, on ajoute une belle cuillère d’huile d’olive et c’est tout.

 

Les Papotages de Nana - lapin

 

 

Pour le dressage: Si on a de jolis plats rectangulaires, on dispose les éléments en enfilade. C’est graphique, c’est joli. Sinon, dans une jolie assiette ronde classique, ça marche aussi. Ici, vous voyez 2 types de suggestions de présentation. En rectangle (lors de l’atelier parce qu’on avait vraiment du choix dans les assiettes et les couverts) et en rond, à la maison où j’ai un peu moins de choix mais j’ai quand fait de jolies quenelles de compotée.

 

Les Papotages de Nana - lapin

 

Et au fond, le goût ne change pas, c’est tout simplement délicieux 😉 

 

En tous cas, merci à CookZeWeb pour l’idée originale, à Loeul et Piriot pour la découverte du lapin à cuisiner sous toutes ses formes. Merci à mes copines Marine et Sophie avec lesquelles je me suis bien marrée. Merci à l’espace Cookcoon de nous avoir laissé mettre le souk dans son bel atelier et merci à Anne pour la photo d’intro. Voilà, voilà, j’ai fini la série des remerciements façon Palme d’Or ^^

 

Alors, le lapin? On le cuisine ou on le câline chez vous?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

Related posts:

2 réponses à “Le lapin, c’est malin (en tajine style avec des abricots)”

  1. jackie dit :

    c’est Marie Rose qui ne va pas être contente… en tout cas ça a l’air drôlement bon 😉

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives