Les Papotages de Nana - Riso Gallo

Poire pochée au vin chaud, épices et risotto venere au lait

 

« Votre défi si vous l’acceptez : Réaliser un risotto festif avec du riz venere. »

 

Que je suis faible devant les défis… Je ne sais pas dire non. Du coup, me voilà en compétition avec la crème de la blogo cuisine sur une recette de risotto alors que – soyons honnête – faire un risotto digne de ce nom avec du riz venere est quasi impossible du fait de la faible teneur en amidon de ce riz (rappelez vous). En plus, rendre le risotto sexy pour les fêtes, ce n’est pas non plus chose aisé, selon moi. Sauf à y rajouter du foie gras, de la langouste et du homard… Mais bon, tout de suite, ça alourdit l’addition et question créativité, j’ai envie de dire boooooooooring (il s’agit d’un défi ou bien?) !

 

Donc, quand on me parle de défi, mon cerveau vrille et je dis oui… généralement avant même de réfléchir à ce que cela implique. Et dans le cas présent, j’ai commencé à m’inquiéter de ma recette, le dernier jour du concours. Normal ! J’ai bien tremblé à l’idée de rendre une copie blanche et puis j’ai brainstormé avec la famille pour savoir ce qui leur faisait envie. Au bout de quelques minutes, l’idée folle est tombée : Et si on faisait un riz  au lait noir, sucré avec du vin chaud, des épices de Noël et une poire pochée dans le vin. Comment j’ai bavé rien qu’à l’idée de la poire pochée dans le vin chaud… J’vous explique même pas. 

 

Voilà comment est née cette recette pour relever un défi gourmand de haute voltige organisé par Riso Gallo, le roi du riz à risotto. C’est donc un risotto sucré 🙂

 

Les Papotages de Nana - Riso Gallo

 

C’est parti, je vous explique comment on fait. Ça demande un peu de temps mais ce n’est pas si compliqué à faire et le résultat est hyper gourmand.

 

Ingrédients  (pour 4 personnes)

 

Pour les poires pochées

 

1 bouteille de vin rouge (un côte du Rhône médaillé… parce que c’est fêtes)

4 poires passe crassane (des petites poires)

1 baton de cannelle

1 étoile de badiane

2 cac d’épices à vin chaud (de chez Hédiard… même alibi que le vin)

1 écorce de citron bio non traité

2 sachets de sucre vanillé

 Les Papotages de Nana - Riso Gallo

 

 

Pour le risotto au lait

 

3/4 litre de lait demi écrémé

250 grs de riz venere Riso Gallo

40 grs de sucre

2 cas d’épices à vin chaud

1 pot de crème d’isigny

 

Les Papotages de Nana - Riso Gallo

 

Dans une première casserole, on va faire cuire le riz. Dans une seconde, on va s’occuper des poires pochées. Ce qui est bien avec cette recette, c’est que tout cuit à la même vitesse. Prise de tête = zéro. Mais avant d’envoyer les cuissons, on va s’organiser un petit peu.

 

On commence par laver le riz pour le débarrasser de ses poussières et impuretés. On l’égoutte et on le réserve.

 

Ensuite, on pèle les poires et on retire le trognon par en dessous, en prenant soin de garder la poire belle et entière.

 

Après cela, on prélève le zeste d’un citron bio non traité et lavé. Pour la déco, on peut confire une partie du zeste préalablement taillé en fines lanières, selon la méthode suivante. Mais, c’est une option…

 

Quand on a préparé les poires, on les dépose dans une casserole et on les recouvre de vin aux 2/3. On ajoute le bâton de cannelle, l’étoile de badiane, le zeste de citron, les épices et le sucre vanillé. On fait cuire à feu moyen pendant 1 heure. On retourne délicatement les poires de temps en temps pour qu’elles cuisent uniformément. Si le sirop réduit trop vite, on peut baisser le feu et couvrir la casserole. A la fin de la cuisson des poires, il doit y rester un sirop onctueux au fond de la casserole.

 

Les Papotages de Nana - Riso Gallo

   

 

Pendant ce temps, dans une seconde casserole, on verse le riz lavé et égoutté. On ajoute 1/3 du lait. On laisse cuire à feu moyen. On prend soin de remuer de temps en temps pour que le lait n’accroche pas au fond de la casserole. Quand le lait est complètement absorbé par le riz, on en rajoute encore 1/3. Et on continue jusqu’à ce que le riz ait absorbé tout le lait. Cela prend environ 1 heure à feu moyen. On finit par obtenir un riz violet/ aubergine dans un lait crémeux d’un beau rose. A ce moment là seulement, on ajoute le sucre et les épices. On mélange bien et on réserve à température ambiante. 

 

Les Papotages de Nana - Riso Gallo

 

Quand tous les éléments sont prêts, on peut passer au dressage. Chaud c’est délicieux mais on peut aussi attendre et servir froid… au choix. A la maison, on a goûté ce dessert tiède. Le temps de dresser le riz dans de jolies coupes, les poires avaient eu le temps de refroidir un peu. J’ai choisi de présenter mes poires posées sur le riz avec une quenelle de crème d’Isigny juste saupoudrée de cannelle et de sucre. J’ai également ajouté des zestes de citron confits pour rappeler celui qui est resté dans la cuisson des poires. Enfin, j’ai nappé les poires du fond de sauce resté dans la casserole… ce sirop onctueux est une merveille. A la dégustation, on retrouve le côté crémeux du risotto par la cuisson au lait mais le riz reste croquant, ce qui est assez surprenant. Et avec la poire ultra fondante et son jus, c’est vraiment un dessert d’hiver festif qui change un peu.

 

 

Les Papotages de Nana - Riso Gallo

 

En tous cas, si j’en crois l’état des assiettes, je pense que ça a plu à tout le monde.

 

Les Papotages de Nana - Riso Gallo

 

Et vous, vous la trouvez comment ma recette de risotto festif? Si vous la trouvez cool, n’hésitez pas à me laisser un commentaire. A la base, ce défi est un concours interblogs que j’ai accepté de relever pour le fun mais si je gagne, c’est à eux que je dédicacerai la victoire. 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Poire pochée au vin chaud, épices et risotto venere au lait”

  1. J et J dit :

    Superbe recette !
    Et voilà cette recette en invitée spéciale sur mon site.
    Merci pour ce magnifique moment de dégustation.

  2. celine dit :

    ça donne envie tout ça ! si un jour tu as besoin d’un goûteur je peux venir (sens du sacrifice:)) bisous !

  3. Sophie dit :

    chapeau l’artiste !

  4. Sophie dit :

    Bertrand a fait un tiramisu et c’est un plat qui peut peut être aussi être revisité pour Noel : par exemple arrivé à faire un tiramisu léger mais en même temps au marron glacé… Moi aussi je te fais des défis !

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives