Les Papotages De Nana - Rousse

Entretenir son roux

Je vous préviens tout de suite: cet article risque de ne pas beaucoup vous plaire. D’abord, parce que je n’y réinvente pas la roue et ensuite parce que les conseils/ secrets/ astuces que je vais vous dévoiler sont… comment dire… sont ce qu’ils sont, vous verrez bien. A vous de vous faire une opinion 😉

 

Les Papotages De Nana - Rousse

 

Donc sans plus attendre, parlons roux !

Parce que comme vous le savez, être roux, ce n’est pas une simple couleur de cheveux, c’est un mode de vie, c’est une personnalité, c’est être enfin soi quand on se colore les cheveux, après avoir passé des années à se chercher et à ne pas se reconnaître dans sa teinte naturelle (qui est plutôt blond cendré pour moi avec des sous tons roux).

 

Être rousse, pour moi, c’était logique, c’était une évidence. Visiblement, naître blonde était une erreur de la nature mais ce n’est pas grave puisque les colorations existent pour remédier à ça. Alors oui, c’est cool de pouvoir se colorer les cheveux mais ce roux si beau, si flamboyant du jour où on sort de chez le coiffeur est une galère à entretenir. Pendant des années, j’ai un peu baissé les bras parce qu’au bout de 3 semaines, la couleur était toute lavasse et ça me gonflait tellement de me recolorer aussi souvent. J’avais même fini par désespérer de trouver LA couleur qui saurait enfin me coller au cheveu durablement.

 

Alors autant ôter tout suspens dès maintenant, cette couleur miracle n’existe pas. A moins que vous n’en connaissiez une et dans ce cas je suis prête à tester mais perso, je n’ai pas encore rencontré cette perle rare.

 

Les Papotages De Nana - Rousse

Les Papotages De Nana - Rousse

Les Papotages De Nana - Rousse

Les Papotages De Nana - Rousse

Les Papotages De Nana - Rousse

 

Donc, bien sagement j’utilise des produits spéciaux pour cheveux colorés en espérant qu’ils aident ma couleur à ne pas dégorger trop vite. Je ne suis pas mécontente des produits que j’utilise en ce moment, c’est pour ça que je vous en parle. En gros, j’alterne (je ne sais pas si c’est bien mais mes cheveux ne semblent pas traumatisés) entre la gamme Color Lock d’Eugène Perma Essentiel et la gamme Color Save de Sachajuan (toutes 2 en vente chez les coiffeurs).

 

Pour la première routine, je fais shampoing/ masque sur les pointes uniquement pour ne pas alourdir et après avoir rincé mes cheveux, je vaporise (toujours sur les pointes uniquement) un voile de complexe bi-phasé quand ils sont encore humides pour faciliter le démêlage. Ce dernier produit est une pure folie, tellement il sent bon. Il laisse une odeur de bonbon sur les cheveux. Et ils se démêlent avec une facilité déconcertante.

 

Les Papotages De Nana - Rousse

Les Papotages De Nana - Rousse

Les Papotages De Nana - Rousse

 

Pour la seconde routine, j’utilise la gamme Color Save de Sacha Juan: Le shampoing et l’après-shampoing. Là, j’avoue que j’aime un peu moins l’odeur, en comparaison (je ne saurais pas trop la décrire mais les goûts et les couleurs) (attention, ça ne sent pas mauvais, juste que je préfère les odeurs plus gourmandes, plus sucrées). Ces 2 produits se suffisent à eux-mêmes. Une fois rincés, les cheveux sont vraiment tout doux et pas besoin de se casser la tête pour les démêler, ça se fait tout seul.

 

Les Papotages De Nana - Rousse

 

Bon, ça c’était pour l’étape du shampouinage. Rien de bien dingue là-dedans, tout le monde sait faire. Et les produits pour cheveux colorés, il en existe dans toutes les marques. A vous de voir ce qui vous convient le mieux.

 

Le vrai secret pour garder son roux intact le plus longtemps possible, c’est :

1. Se laver les cheveux le moins souvent possible et n’en faire qu’un. Je sais, ça fait craspouille mais malheureusement, je n’ai pas trouvé d’autre astuce plus efficace. Pour ma part, j’arrive à espacer les shampoings pour n’en faire qu’un par semaine. Pour arriver à ce résultat, j’ai définitivement banni le sèche cheveux qui chauffe et graisse le cuir chevelu plus vite. J’ai également supprimé la petite manie de me passer les mains dans les cheveux toutes les 3 minutes. Une barrette et hop, les cheveux qui trainent dans le visage sont une histoire ancienne. Quand les cheveux sont moins propres (au bout du 4ème ou 5ème jour en général), je passe un coup de shampoing sec et les voilà repartis pour 1 ou 2 jours, sans souci. En comme, je me lave les cheveux le dimanche, et bien je passe toute la semaine avec une tête présentable. Ne me jugez pas 😛

 

Les Papotages De Nana - Rousse

 

2. Espacer les colorations en utilisant un masque/ soin repigmentant. Et là, je peux vous dire que ces produits sont de la bombe atomique. Je peux enfin faire ma coloration tous les 3 mois sans me soucier de la couleur qui délave. A chaque shampoing (une fois par semaine si vous avez bien suivi), je termine mon lavage par la pose d’un masque repigmentant. Ca ne prend que quelques minutes, le temps de me doucher, me faire un gommage etc… Je rince et me revoilà rousse flamboyante comme au premier jour. Et l’avantage de ces masques, c’est qu’en plus de repigmenter le cheveu, ils laissent un fini soin très agréable, contrairement aux colorations qui abiment clairement la fibre capillaire et l’appauvrit au fil du temps. En ce moment, j’utilise le bond vénitien de Mulato (je viens de finir celui-là qui m’a donc duré 18 mois). Je l’aime bien parce qu’il est plutôt propre dans sa composition et laisse vraiment les cheveux super doux. Par contre, j’aurais du prendre une couleur plus peps, le blond vénitien est trop clair et ne ravive pas assez mon roux. Il serait parfait sur une vrai blonde, bien claire pour lui donner un reflet strawberry blonde comme Blake Lively à une époque.

 

Les Papotages de Nana - Rousse

 

En tous cas, avec cette petite routine, quelques astuces pour espacer les shampoings et les colorations, je suis satisfaite de mon roux bien peps, bien flash et je n’envisage plus jamais de retrouver ma couleur naturelle.

 

Alors, pas trop choquée par mes méthodes de Cro-Magnon?

 

PS: Sur les premières photos, je sors de la douche, les cheveux non brossés, non démêlés d’où leur aspect un peu brouillon. En vrai (sur la dernière photo), ça passe un peu mieux que ça 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

Related posts:

7 réponses à “Entretenir son roux”

  1. annouchka dit :

    Mais pourquoi devrions-nous être choquées ? 🙂 Moi je la trouve pleine de bon sens ta routine capillaire… Moins se laver les cheveux, c’est aussi moins les sensibiliser et éviter bien sûr que la couleur ne dégorge plus vite. C’est vrai qu’on a souvent tendance à vouloir en faire trop en utilisant une tonne de produits de soins, masques etc… mais au final fait plus de mal à nos cheveux qu’autre chose 🙂
    Il me semble t’avoir connue en blonde il y a très très longtemps (une ravissante petite coupe au carré qui t’allait très bien) mais tu es très belle aussi en rousse 😉

    • JOhanna dit :

      Tu sais aujourd’hui, plus rien ne m’étonne. Les gens (spécialement derrière leur ordinateur) sont capables des pires méchancetés alors je préfère prévenir que ma routine ultra simple peut choquer les plus assidues du cheveu. Ce qui est dit n’est plus à dire ensuite 😉
      Et en effet, on s’est connu j’étais plus souvent blonde au carré parce que ma couleur dégorgeait trop vite (trop de lavages) et j’avais la flemme de la refaire jusqu’à ce que je découvre les produits repigmentants qui m’ont changé la vie. Quant à la coupe, je suis capable de tout couper du jour au lendemain comme une envie de faire pipi ahah.
      C’était cool de te voir hier en tous cas 🙂

  2. Olivia dit :

    Sympa ! Et non non ta routine n’est pas choquante, ni cromagnon, elle est cromignonne (oh le jeu de mot, j’ai honte)
    J’adore quand tu dis  » être roux, ce n’est pas une simple couleur de cheveux, c’est un mode de vie, c’est une personnalité » 😛 C’est vrai que cela ajoute « un petit truc », surtout quand il s’agit d’un roux flamboyant comme le tien 🙂
    De mon côté, j’ai tellement fait de couleurs et mèches quand j’étais ado pour cacher ma couleur rousse qu’à mon avis la prochaine couleur que je ferai sera pour cacher mes futurs cheveux blancs, pas avant ! Je suis un peu dégoûtée des couleurs qu’il faut entretenir… Mais j’avoue que maintenant que j’accepte mon roux (et que j’en suis fière !) je trouve ma couleur plus terne qu’avant, on n’est jamais content de ce que l’on a. Des petites mèches pour raviver le tout ce ne serait peut-être pas du luxe. Enfin je ne sais pas… 😛
    Je te souhaite une bonne journée, à bientôt

    • JOhanna dit :

      Tu devrais être fière de ta couleur, elle est sublime et tellement rare. Et si tu veux la raviver, fais des bains d’huile, des masques…
      Perso, je trouve mes cheveux bien plus beaux depuis que je les sèche à l’air libre. Le fer, le sèche cheveux et autres ya rien de pire 😉

      • Olivia dit :

        Merci t’es choupinette 🙂 Bonne idée pour les masques, c’est vrai que je n’en fais jamais, à tort, j’ai pourtant un pot d’huile de coco acheté exprès pour ça. Prochain lavage je m’y colle !
        Et moi aussi maintenant je sèche au naturel (plus de fer à lisser non plus) sinon ça me faisait un effet « paille » assez rapidement, désagréable… D’ailleurs j’ai une mini astuce pour avoir les cheveux lisses et doux, je vaporise du vinaigre de cidre (avec un peu d’huile essentielle d’ylang ylang) après le shampoo, ça canalise le calcaire qu’il y a dans l’eau, du coup ça rend les cheveux moins « cartonnés », et effet anti-pelliculaire naturel aussi.
        Bises

  3. Clélia dit :

    Coucou !

    Personnellement pour entretenir mon roux j’utilise le shampoing et soin Sienne brulée de chez Mulato. Je pense que ce genre de produit te conviendrait beaucoup mieux si tu cherches un roux flamboyant !

    Bisous bisous 🙂

    • JOhanna dit :

      J’avais hésité avec Sienne brûlée en effet. Il est le prochain sur ma liste… le blond vénitien est mieux pour l’été où je blondis sans rien faire, du coup, ça ravivera d’avantage sur cheveux plus clairs encore.
      Ralala ce qu’il ne faut pas faire pour garder son roux 😉

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives