J’ai rénové ma cuisine parisienne, pour être bien chez moi

Hello tout le monde,

 

Décidément, le confinement me donne des envies de déco. Après ma maison de campagne, j’ai eu envie de mettre la main à la pâte dans mon appart parisien, bien que je sois en location et que celui-ci ait été refait à neuf juste avant que j’y pose mes valises.

 

Si je fais cet article aujourd’hui, c’est parce que vous êtes nombreux à avoir suivi la rénovation de la cuisine, début mars et vous m’avez tous sans exception posé la question de savoir pourquoi je me lançai là-dedans alors que j’étais locataire.

 

Plusieurs raisons à cela, qui me poussent à écrire ici plutôt qu’en story sur Insta. Au moins, ça restera pour ceux que ça intéresse.

 

Première raison la plus simple et la plus évidente de toutes : L’appart a été refait à neuf SAUF la cuisine. Comme dirait le gars de l’agence avec qui j’ai visité, cette cuisine est « un peu vintage ». En vrai, la cuisine n’était pas juste vintage, elle était vielle de 20 ans, elle avait subi un ou plusieurs dégâts des eaux et l’un des meubles à côté de l’évier servait de litière pour chat (véridique, j’ai retrouvé la gamelle sous l’évier et du gravier de l’époque). Autant vous dire qu’en emménageant, on a vite commencé à sentir les odeurs de moisi remonter et stagner malgré le nettoyage quotidien de cette pièce de grand passage. Avec les chaleurs qui reviennent, ça devenait difficile à supporter et j’avais la sensation d’être punie à chaque fois que j’allais préparer à manger. Déjà que la pièce est sombre à pleurer…. 

 

 

Deuxième raison qui m’a motivée : Depuis que je vis à Paris, je n’ai jamais eu aucune cuisine aménagée. A priori, c’est plutôt courant. Vous louez un appart des milles et des cents et vous avez juste un évier en inox en guise de cuisine. Total, j’ai installé une cuisine dans tous mes apparts parisiens. Finalement, ça ne me changeait pas beaucoup dans l’approche à ceci près qu’il a fallu – cette fois-ci – démonter la précédente cuisine « vintage » pour en monter une nouvelle. A l’aide d’un copain entrepreneur dans la BTP, ça n’a pris qu’une semaine d’envisager tout ça (entre le premier dessin, la commande des meubles, leur livraison et le dernier brin de ménage). Alors, on a dit Go !

 

Troisième raison et pas des moindres : Je ne vous apprends rien en vous disant qu’on est privé de voyage jusqu’à nouvel ordre…. Alors le budget vacances, et bien, il s’est transformé cette année, en budget cuisine. Quitte à faire du staycation, autant le faire bien et être heureux chez soi. Moi, le bonheur passe par le ventre et la cuisine. C’était donc assez évident que j’allais rénover cette cuisine moche, dépressive et malodorante.

 

Vous allez me dire que toutes mes raisons sont bonnes certes, mais quid à la fin de bail? D’abord, c’est bien le seul appart dans lequel, je ne projette pas de fin de bail, pour une fois. J’ai bien envie d’y rester longtemps tellement je m’y sens bien. L’appart haussmannien est un peu mon Goal depuis que j’ai emménagé à Paris à 21 ans. Alors toucher du doigt ce rêve, clairement, me ferait devenir fidèle (à mon home sweet home, I mean).

 

Ensuite, si on part du principe qu’on va rester là longtemps, au final, ce n’est pas pour le propriétaire qu’on fait ces travaux, c’est pour nous. C’est moi qui vit dans cet appartement au quotidien, qui cuisine dans cette pièce, 3 fois par jour, alors autant que j’y sois bien.

 

Et ne vous méprenez pas, je sais que l’on croit assez vite qu’une cuisine coute très cher à rénover, surtout quand elle a de belles dimensions (plus de 10m²). mais, en vrai, comme nous avons tout fait nous-même ou quasiment, on a réduit le coût de cette rénovation à une somme tout à fait raisonnable.

 

 

Les meubles viennent de chez Ikea (modèle le moins cher Savedal). Le plan de travail idem (modèle Saljan).

J’avais déjà le robinet et l’évier en inox à la campagne (commandés en double par erreur).

On n’a pas fait de folie, on a choisi des matériaux simples et bon marché. Peinture lessivable sur les murs. Une crédence viendra plus tard, je ne trouve pas mon bonheur pour le moment…

On a opté pour des étagères en sapin que j’ai teintées au brou de noix à la place des meubles hauts (que je déteste car toujours inaccessibles pour mon 1m60), des équerres premier prix en métal noir (le tout chez mon ami Leroy Merlin).

Quitte à y aller franchement, on a aussi remplacé le sol (un vieux carrelage industriel blanc, tout cassé) par un pvc damier de chez Décorasol (je vous ai dit que je l’adore???) Et c’est tout !

 

En quelques jours, on est passé de la vieille cuisine sans charme, étouffante, même pas pratique à une cuisine moderne, ambiance coffee shop, aérienne, quasiment sur mesure par rapport à mes goûts et ma façon d’évoluer dans cette pièce centrale de la maison. 

 

 

 

Sans vous donner le coût exact de cette rénovation, sachez qu’il y en a pour environ 1.200€ de meubles et fournitures, sol en pvc compris. Le reste, c’est la main d’œuvre, ça dépend de votre entrepreneur, si vous en avez un, ou si vous faites les peintures et les enduits vous-mêmes. C’est aussi fluctuant par rapport à la surface de la pièce à rénover, par rapport à l’état initial de vos murs etc. Donc, si jamais, vous voulez vous lancer dans une rénovation, faites toujours plusieurs devis avec des entreprises différentes et comparez ce qui est inclus ou non. Et chapeau bas à ceux qui se lancent tous seuls, c’est fastidieux mais tellement gratifiant à l’arrivée.

 

 

Au final, en ce qui me concerne, je suis ravie de cette rénovation. Je ne sais pas si mon bailleur me fera une fleur sur les prochains loyers. Si ce n’est pas le cas, c’est pas si grave puisque je suis bien dans mon home sweet home et ça valait bien ce que beaucoup ont considéré comme un caprice de ma part. 


Alors, vous en pensez quoi de mon caprice????? Elle vous plait cette nouvelle cuisine? 

 

 

 

    

 

 

Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “J’ai rénové ma cuisine parisienne, pour être bien chez moi”

  1. Sylvie dit :

    coucou, bah moi je dis que ton « caprice » était justifié. rien à voir maintenant. elle est super ta nouvelle cuisine. mais comment on peut commander robinets et éviers en double par erreur ??? hahahaha

    • JOhanna dit :

      Merci Sylvie 🙂
      Pour répondre à ta question (très pertinente), on a commandé un modèle d’évier et de robinet qui n’allaient pas dans notre cuisine à la campagne.
      Et comme j’étais en toute fin de grossesse au moment où, et bien, on a été rapidement occupé avec d’autres contingences et on a laissé dépassé le délai pour retourner l’évier et le robinet.
      Finalement, on s’était dit que ça servirait de back up en cas de problème. Et c’est comme ça que le robinet et l’évier ont terminé à Paris. Voilà, tu sais tout !!!!

  2. poum dit :

    ah j’adooooore !

Laisser un Papotage

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *