Les Papotages De Nana

Fillandises : une vraie petite friandise

Entre nous, je me suis longuement interrogée sur le point de savoir si j’allais publier des photos en lingerie. Il y a tellement de polémique autour de la femme qui se dénude… On a beau être en 2018, prôner la libération de la femme, on n’en reste pas moins à l’ère de la critique facile sur le net, selon des gens « bien pensants » tranquillement installés derrière leur ordinateur qui ne réfléchissent pas à la violence de leur propos.

 

Pour ma part, jusqu’ici, je n’ai jamais vraiment eu à gérer des gros trolls. J’ai une communauté géniale, vraiment compréhensive et qui ne s’embarrasse pas de commentaire inutile ou méchant. Pour ça, je vous kiffe !!

 

N’empêche que la rédaction de cet article m’a fait cogiter avant d’oser appuyer sur le bouton « publier » à cause des clichés où on voit un peu plus de peau que d’habitude et de la peur du qu’en-dira-t-on. Jusqu’ici, les quelques fois où j’ai parlé de lingerie, petites culottes ou autres, c’était toujours illustré par des plans très serrés ou suffisamment travaillés pour qu’il n’y ait absolument aucune suggestivité dans le cliché.

 

Pour cette fois, j’avais envie de changer un peu le point de vue. Ça commençait à m’ennuyer de faire toujours la même chose. Et puis, surtout au bout d’un moment, je me suis dit : « Zut à la fin… YOLO ! » Après tout, je ne fais rien de mal, rien de trop osé, on ne me voit toujours pas entier ni dans des poses lascives alors pourquoi est-ce que je devrais me poser autant de questions….?! Pourquoi, en 2018, les femmes doivent elles se poser des questions sur leur paraitre, sur leur féminité?!

 

Alors, ceux et celles qui n’aiment pas, qui sont choquées etc, je vous invite à ne pas regarder ce qui va suivre et surtout à ne pas venir donner votre avis parce que je supprimerai le commentaire, tout simplement. Je préfère prévenir (pardon, si le ton est un peu plus direct qu’à l’accoutumée) mais ici, c’est chez moi et je n’ai que moyennement envie de me faire ennuyer à domicile. Sur ce, je vous laisse avec quelques photos et on se retrouve en fin d’article pour que je vous raconte tout sur Fillandises.

 

Les Papotages De Nana

Les Papotages De Nana

 

Maintenant que mon âme de révolutionnaire a parlé, je peux enfin entrer dans le vif du sujet et vous en dire plus sur cette jolie marque française qui a sa boutique (ou devrais-je dire son boudoir) dans le sentier.

 

Martine Istanbullu, la fondatrice est partie du postulat qu’on ne choisit pas sa lingerie « comme on achète une botte de radis ». Alors, autant que l’expérience soit agréable et qu’elle se passe dans des conditions permettant à chaque femme de trouver l’ensemble qui lui convient. Le boudoir ou la maison de féminité comme elle appelle sa boutique a été pensée pour se sentir bien dès qu’on passe la porte. La boutique n’est pas grande et elle se trouve, dans une rue calme. La déco est soignée, les tons sont poudrés, l’ambiance est feutrée mais pas trop chargée. C’est tout à fait propice à venir tout regarder, hésiter, glaner un conseil, oser essayer. La boutique propose des modèles uniques spécialement créés pour la marque. Tout est fabriqué en Europe. Les dentelles sont françaises. Il y a des modèles avec ou sans armatures, des modèles très simples mais toujours avec un petit détail charmant, des modèles plus osés, sans jamais être vulgaires. Il y a même une gamme pour les jeunes filles à la recherche de leur premier soutien-gorge. J’aurais adoré avoir 12 ans aujourd’hui et venir avec ma maman chez Fillandises. A mon époque, les modèles pour jeunes filles étaient bien moins jolis et le choix beaucoup moins grand.

 

Les Papotages De Nana

Les Papotages De Nana

Les Papotages De Nana

Les Papotages De Nana

Les Papotages De Nana

Les Papotages De Nana

 

La boutique regorge également d’accessoires, des petites choses girly à souhait hautement désirables comme des cartes postales à messages, des carnets, des tote bags, des coussins… Bref, c’est l’endroit idéal pour trouver un cadeau pour une copine, votre fille, votre chérie….

 

Et ce que j’apprécie tout particulièrement, c’est le conseil et le savoir faire de Martine et de sa vendeuse qui vous aideront à trouver votre vraie taille. Et oui, il y aurait encore 8 femmes sur 10 qui ne connaitraient pas leur bonnet de soutien-gorge. C’est fou non?

 

Alors, si vous ne connaissez pas encore, foncez chez Fillandises et dites que vous venez de ma part 😉

 

Infos pratiques :

Fillandises

23 rue Sainte Apoline

75002 PARIS

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Fillandises : une vraie petite friandise”

  1. Trukmus dit :

    Coucou,
    tes photos sont très belles !
    Est-ce que par hasard tu saurais jusqu’à quelle taille ils vont ?
    Je dois aller choisir mon cadeau de Noël avec mon mari et ce que tu me montres me plaît bien mais je fais une graaaaaaande taille du coup, je ne sais pas si c’est une bonne adresse pour moi

    • JOhanna dit :

      Coucou,
      Merci pour ton petit mot, ça fait plaisir.
      Je ne pourrai pas te dire l’amplitude de tailles exacte. Je sais qu’ils ont pas mal de choix et vont jusqu’au bonnet D sur certaines coupes.
      Mais est-ce que tu trouveras ta taille….?!
      Sur le site tu as pas mal d’infos.

  2. Fanny dit :

    Magnifiques photos, et l’ensemble est superbe. Il faut que je trouve le temps de passer voir cette boutique, j’aime bien comme toi l’attention prêtée aux jeunes filles. Je me souviens parfaitement de mon premier soutif, un truc blanc informe mais je suis partie du magasin (H et M) comme si j’avais acheté un pendentif en diamant.

    • JOhanna dit :

      Merci 🙂
      Rah oui le premier soutien gorge, quelle plaie quand on n’a pas trop de choix. Le mien venait d’une boutique spécialisée à Paris : j’avais 12 ans, je vivais à Antibes et je l’avais trouvé pendant des vacances chez mon oncle à la capitale. Imagine, le trésor….. Avec le recul il était juste moche ahah 😀

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives