Les Papotages de Nana

Gommage, peeling et jolie peau avant l’été

Avec les beaux jours qui reviennent, on a envie de s’exposer un peu plus. Pour ma part, ça veut dire aérer les gambettes et les petons mais également sortir sans make-up (mais pas sans anticernes, faut pas exagérer quand même) pour afficher fièrement mes tâches de rousseur.

Mais avant de pouvoir se pavaner les jambes à l’air et le teint nu, il faut tout de même préparer sa peau un minimum à la belle saison. Je vous propose donc aujourd’hui quelques méthodes et produits pour gommer sa peau de la tête aux pieds. Comme ça vous serez prêtes pour les vacances !

 

NDLR: Attention, dans cet article je vais employer le mot gommage et peeling un peu comme des synonymes alors qu’en réalité, ce sont 2 choses différentes. Le premier est un soin qui nettoie la peau en profondeur tandis que l’autre a plutôt des vertus pour lutter contre les marques du temps. Pourquoi j’entretiens la confusion? En fait, je vais essayer de bien séparer les choses mais vous verrez que parfois les appellations de produits et de soins sont elles-mêmes trompeuses d’où ce petit laïus avant d’entrer dans le vif du sujet.

 

A la maison:

Je ne vais pas vous parler des gommages à grains, c’est vieux comme le monde et je pense qu’on a toute un produit chouchou en la matière. Maintenant, si vous cherchez le gommage à grains le plus efficace du monde, je vous conseille celui que je fais maison depuis des années. L’article est même l’un des tous premiers du blog.

 

Quid des gommages chimiques communément appelés peelings? Il existe mille produits. J’en ai testé des tas. Souvent, je trouve que c’est du pur concept marketing car la concentration en acides de fruits est bien trop faible pour rivaliser avec les vrais peelings en cabinet médical. Ces crèmes n’ont de peeling que le nom et induisent en erreur la consommatrice, à moins de les utiliser tous les jours pour voir un résultat au bout d’un an (ok c’est pour des questions de sécurité que les dosages sont faibles mais on n’aime pas trop la confusion). Et si vous êtes comme moi, on aime les résultats visibles immédiatement. Donc, voilà la liste de rares produits qui sont satisfaisants en matière de « peeling maison » : Il y a le peeling rénovateur pureté sublime de chez Galenic qui donne un joli teint légèrement rosé immédiatement après l’application. Attention, il picote un peu mais rien de bien méchant, même sur peau sensible.

 

Il y a aussi le masque glycolactic éclat peau neuve de chez Ren qui fait bien le job et ne pique absolument pas. Il laisse tout de même une légère rougeur sur la peau, après application, mais ça s’estompte très vite.

 

Les Papotages de Nana

 

Au quotidien, on peut aussi utiliser des lotions moins dosées comme celle de chez Filorga : l’oxygen peel. C’est une lotion micro peeling qui laisse une sensation de fraîcheur sur la peau. Pour ma part, je l’utilise le soir après le démaquillage, pour parfaire le nettoyage de ma peau. C’est suffisant.

 

Les Papotages de Nana

 

Ensuite, vous pouvez avoir recours à des appareils de microdermabrasion à la maison. J’en avais parlé Ici. C’est entre le peeling chimique et le gommage mécanique. Disons que c’est un gommage mécanique aussi précis et minutieux qu’un peeling chimique. Ce genre de machine coûte assez cher. Je ne pense pas que ce soit totalement indispensable mais c’est vraiment efficace, surtout sur les ailes du nez où il est souvent difficile d’enlever toutes les peaux mortes. Alors, à vous de voir si vous êtes fans de gadgets ou pas.

 

Les Papotages de Nana

 

Pour le corps, mes gommages préférés dont j’ai déjà parlé mille fois: celui de chez Body Boom qui est une sorte de marc de café ultra efficace à l’odeur incomparable et celui de chez Eclae qui ressemble beaucoup au Body Boom en termes de grosseur de grains. Pour le reste, le produit est bien plus humide et son odeur est différente mais la peau est tout aussi belle et douce après. Ce sont vraiment mes 2 chouchoux.

 

Les Papotages de Nana

Les Papotages de Nana

 

Enfin, n’oublions pas les pieds ! Ces dernières années, de nombreuses marques ont surfé sur le créneau des masques exfoliants pour les pieds. Les Laboratoires SVR n’ont pas échappé à la règle et ont sorti le Xerial Peel. On enfile des chaussettes en plastique remplies de produit. On laisse agir une heure, on rince et on attend quelques jours. Le cocktail de plantes contenue dans ces chaussettes est tout simplement magique. Au bout de quelques jours, les pieds vont peler en intégralité par grands lambeaux. Et dessous, à vous la peau de bébé. Je n’ai jamais rien vu de plus efficace. Attention, il est clairement indiqué sur le paquet un certain nombre de contre indications notamment pour les femmes enceintes.

 

En institut:

Là encore, il existe mille instituts qui proposent des soins visages et/ ou corps.

Je vais m’attacher à vous parler des 2 pour lesquels je suis fidèle depuis des années.

Il y a d’abord le spa L’Echappée, dans le 11ème. C’est l’un des plus jolis spas que je connaisse et les prix sont tout à fait abordables. Situé dans un ancien atelier avec une verrière monumentale, c’est l’endroit parfait entre copines ou avec son chéri (rares sont les lieux mixtes propres et sans ambiguïté). La piscine est sublime ! Il y a même un espace restauration à l’étage où on mange très bien. Mais surtout, je viens ici pour le hammam et le gommage traditionnel au savon noir. Peau de bébé garantie.

 

Les Papotages de Nana

 

L’autre endroit que j’adore, c’est La Sultane de Saba (j’y suis allée il y a 15 jours, je vous en reparlerai car j’y ai fait le meilleur soin de l’univers). C’est l’un des plus anciens instituts de Paris. Les tarifs sont plutôt corrects également. Par contre, c’est le genre d’endroit où j’aime aller seule car le parcours de soin ne se prête pas trop aux papotages entre copines. En revanche, c’est l’un des gommages corps (et visage) les plus efficaces que j’ai pu tester. D’où le fait que j’y retourne régulièrement.

 

Les Papotages de Nana

 

Chez Docteur botox (enfin le dermato ou le médecin esthétique):

Dernièrement, je me suis laissée tentée par l’expérience du vrai peeling. 15 mois de maman, ça commence à se voir sur mon visage. Je trouve que j’ai pris un coup de vieux, surtout au niveau du teint et des cernes qui se creusent de plus en plus. Et aucun make-up ne fait de miracle sur la clarté du teint. Alors, pour les cernes, je ferai sans doute quelque chose dans quelques mois (pas prête psychologiquement pour le moment) mais pour l’éclat du teint, il fallait vraiment que je me lance.

 

Comment ça se passe? Un premier rdv est pris chez Docteur Botox (ou chez votre dermato, ne soyons pas sectaires) pour déterminer le type de peeling en fonction des besoins, de la qualité de la peau etc. On repart avec une crème à appliquer pendant 15 jours tous les soirs, histoire de préparer la peau au peeling (j’ai utilisé la Neostrata 10 AHA). Si ça picote, il faut arrêter le traitement, c’est que la peau est trop sensible et ne supporte pas la puissance des acides contenus dans la crème. J’ai de la chance, aucune sensation en vue.

 

Les Papotages de Nana

 

Second rdv pour l’application du peeling, 15 jours plus tard donc: J’ai un peu les chocottes car, sur le net, on lit tout et son contraire sur les actes réalisés par des médecins esthétiques. Celui-là, je l’ai choisi avec précaution alors je place de grands espoirs dans ses compétences. Je digresse 2 secondes mais il faudra que je vous fasse un article spécialement dédié à la médecine esthétique car j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs médecins pour m’informer et j’ai des tas de choses à vous dire sur le sujet.

 

Bref, je reviens : Docteur Botox me démaquille soigneusement, il me prévient que ça risque de picoter un peu. Le premier produit appliqué est l’acide glycolique (un acide de fruits qui grignote les cellules mortes de la peau). Cela s’applique au pinceau de manière précise sur l’ensemble du visage. Il existe en différentes concentrations en fonction des besoins de chacun. A priori, on est parti sur un faible dosage pour moi. C’est la première fois et j’ai la peau assez réactive, on ne va pas tenter le diable. Le Doc laisse agir le produit quelques secondes à peine puis il passe au second produit qui est une lotion apaisante qui neutralise les effets de l’acide. Effectivement, au passage du coton imbibé, je sens déjà que le feu se calme.

Il me tend un miroir pour observer le résultat. Bien que je sois assez rouge (pas plus qu’après un masque à l’argile ou un léger coup de soleil), je vois déjà que j’ai le teint lumineux et l’air moins fatigué. Je peux même me permettre de sortir pas maquillée dans la rue, sans que personne ne soit choqué par mon visage rougi. D’ailleurs, à peine 10 minutes plus tard, j’étais à la boulangerie puis à la crèche pour chercher ma fille et mon visage était déjà revenu à sa couleur normale. C’est donc un vrai coup d’éclat minute, sans éviction sociale, AUCUNE !

Il n’y a pas besoin de prendre la moindre précaution particulière pendant les jours qui suivent : on peut voyager, sa faire un hammam, se remaquiller……..

 

En revanche, s’agissant d’actes médicaux, il faut impérativement consulter le médecin avant pour vérifier qu’on est éligible à cette procédure. Dans mon cas, par exemple, on hésitait avec le peeling au rétinol mais il est trop puissant pour ma peau qui ne l’aurait sans doute pas bien toléré.

Une fois ces renseignements capitaux pris, on peut y aller les yeux fermés pour un résultat bluffant qui dure environ 3 mois. Et si on veut maintenir un teint éclatant toute l’année, il faudra renouveler l’acte 2 à 4 fois par an. Compter environ 150€ la séance. Je suppose qu’il doit exister des forfaits si on choisit plusieurs séances.

 

Bien sûr ces méthodes ne sont pas exhaustives. Il en existe bien d’autres. Ce sont celles que j’ai testées et appréciées. J’espère que ça vous donnera des idées. N’hésitez pas à me dire si vous avez osé sauter le pas du peeling chez le dermato (ou Docteur Botox, selon le nom que vous lui donnez). Bises.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un Papotage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives